#19761

Why I left my social accounts (#498) · Issues · Thomas / Fedilab · GitLab - Liens en vrac de sebsauvage

Mh…

Généralement, si on cherche à bloquer des sites fascistes, c’est qu’on est anti-fasciste, non ?

Donc les anti-fascistes en foutent plein la tronche à des gens qui n’ont rien demandé, juste parce qu’ils (ces gens) ne font pas ce qu’ils (les anti-fascistes) veulent le forcer à faire.

C’est donc « un peu » des méthodes de fascistes ça, de la part des antifascistes.

Mais du coup je me souviens pourquoi j’aime pas plus les « antifa » que les « fa » : parce que ce sont des fachos qui pensent être le contraire. Sauf qu’il ne suffit pas de penser quelque chose pour que ce soit vrai.

La même remarque peut-être faite pour tous les mouvements soi-disant « progressistes », « SJW » et autres. Au fond, leur idées ne sont pas mal, mais leur méthodes sont basées sur la haine, la violence et le harcèlement qu’ils prétendent défendre. C’est du n’importe quoi.

Mais j’imagine que c’est général dès le moment qu’on s’enferme dans n’importe quelle mouvement de masse :
– les révolutionnaires français de 1789 ont coupé autant de têtes sinon plus (dont des innocentes) que le régime qu’ils combattaient
– les « écolos », Greenpeace et autres EELV font passer des lois/textes et propagent des idées qui ont des conséquences climatiques bien plus graves que ce qu’ils prétendent défendre.
– les différentes religions, qui sont toutes plus « paix et amour » les unes que les autres sont responsables de nombre de guerres et une bonne partie de la haine du monde…
– etc.

Finalement, le problème ce ne sont peut-être pas les idées elles-mêmes. C’est quand plusieurs personnes ont les mêmes et cherchent à les imposer.

… et l’on en revient à un de mes articles qui m’ont moi aussi valu tous les noms d’oiseaux imaginables (y compris les noms de rapaces surmontant une croix gammée, si vous voyez ce que je veux dire), à une époque.

C’est triste.
M’enfin.

C’est peut-être aussi pour ça que j’essaie d’appliquer cette citation de Groucho Marx :

Je refuse d’appartenir à un groupe qui m’accepterait comme membre.

Pas parce que je ne me considère pas comme digne, ou dangereux dans ce groupe, mais parce que la notion de « groupe » elle-même devient quelque chose de dangereux, d’enfermant, d’aveuglant, de radicalisant, parfois même.

Plus les années passent, plus je préfère tracer ma voie seule, en particulier en ligne et dans mes opinions politiques/sociales. Je me fiche d’être soutenu ou non. Par contre j’aime pouvoir être libre de dire ce que je pense sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.
Car dès le moment qu’on intègre une communauté, on se met des barrières et on subit celles des autres : on ne peut plus dire ce que les autres ne veulent pas entendre, et on refuse d’écouter les dires que l’on ne veut soi-même pas entendre. On a tendance à ne pas dire la vérité blessante, même si elle pourrait être utile, quand on est dans une communauté, car non, tout le monde n’est pas prêt à tout entendre.

D’où ma propre volonté affirmée d’être plutôt apolitique (ou « sans parti fixe », plutôt), anti-étiquettes (cf ça) et de préférer partager les idées plus que le gens ou le reste.
En me détachant de ça, je reste libre. Comme un pirate, ce qui reste pas mal dans l’esprit de ce site :p

https://sebsauvage.net/links/?kGcA7w