Clara Dealberto (@claradealberto): "📊👩‍💻 De Mosaic à Chrome en passant par Netscape, Firefox et (forcément)… / Twitter

Firefox a fait pris des décisions de merde, c’est vrai, mais y a pas que ça.

Y a une certaine inertie des éléphants de la tech et une forme de « mode » qui fait que les navigateurs viennent, écrasent tout, puis partent.

Mosaic, Netscape, IE, et maintenant Firefox. Ce sont des noms qui appartiennent au passé et qui ne reviendront jamais. C’est comme ça.

Y a une petite communauté d’utilisateurs qui essayent de le sauver, mais ça ne marchera pas. Firefox est le navigateur des ringards et plus aucun site ne le supportera. C’est déjà le cas pour un sacré paquet d’entre-eux. Ils ne prennent même plus le temps de chercher sur Firefox supporte une fonction, et parfois même pas le temps de tester : ils mettent d’office Firefox comme incompatible.

Aujourd‘hui, Chrome domine le monde parce que Google force son installation, le préinstalle sur Android (un marché gigantesque, faut pas l’oublier), et sabote ses sites sur tous les autres navigateurs.
Mais le temps aura raison de lui. Netscape et IE étaient indétrônables aussi, mais il n’a pas fallu plus de 5 ans après leur apogée pour qu’ils disparaissent totalement.

Sur PC, d’ici 5 ans je pense que ça sera Edgium (PC) qui partagera le marché avec Safari (Mac).
Chrome ne restera plus que sur Android (ce qui n’est pas rien).

Et après… je ne sais pas. Je pense qu’il arrivera un moment où on utilisera que des moteurs de rendus intégrés dans une énorme diversité d’App voire de matériel, et qu’on ne parlera plus trop de « navigateur ».

On a la même chose qu’avec les réseaux sociaux. MySpace, StumbleUpon, Vine… on n’en entend plus parler. Tumblr, Google Plus, WhatsApp sont en fin de vie aussi. Facebook, Twitter et Youtube stagnent voire descendent. Instagram, Twitch et Tiktok montent encore, jusqu’au prochain qui viendra tout bouffer. C’est comme ça.