Drôme. Arrêt d'un réacteur à la centrale nucléaire du Tricastin après une fuite : l'incident déclaré

Ce titre de merde, sérieux.

La fuite ? c’est une fuite d’huile sur une pompe de secours :

une fuite d’huile sur une pompe d’un circuit d’alimentation de secours…

Quand à l’incident, c’est pas la fuite qui vaut « incident », mais le fait que ça a mis plus de 24 h a être réparé :

En raison du non respect d’un délai de réparation de 24 heures […] la centrale nucléaire […] a déclaré un événement significatif de niveau 1.

Et le réacteur a été arrêté, oui, la pompe de secours a été réparée ensuite, et enfin ça a redémarré.
Perso j’y vois plutôt le fonctionnement normal et rigoureux d’un système sécurisé et surveillé. C’est donc plutôt rassurant.

Pour info, le niveau 1 :

Toutes les anomalies classées au niveau 1 font systématiquement l’objet d'un communiqué de presse de la part de l'exploitant et d’une information publiée sur le site Internet de l’ASN.
Une centaine de cas par an

Par conséquent, le titre du Dauphiné est mensonger : ce n’est pas un incident, mais une anomalie. Ce n’est un incident qu’à partir du niveau 2.

#20767  

https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2022/02/04/arret-d-un-reacteur-a-la-centrale-tricastin-apres-une-nouvelle-fuite