#20228

La Commission européenne veut la fin des moteurs essence et diesel à partir de 2035

Enfin un projet relativement ambitieux.

Dommage qu’il a été pondu avant l’encaissement des chèques de PSA, Renault, Total, Shell, BP, Esso, Volkwagen, BMW, Ferrari, Volvo, Mercedes, Toyota, Ford, Exxon, Elf, du Qatar, de la Syrie.

L’électrique c’est le futur des voitures, c’est sûr, mais changer toute l’industrie d’ici 15 ans…

C’est pas juste une gigafactory Lithium et de nouvelles chaînes de montages pour les véhicules qu’il faut mettre en place là, mais :
– augmenter la puissance d’EDF, et son réseau
– former les nouveaux garagistes, ainsi que les anciens (je doute que le vieux garagiste du village qui aura 55 ans en 2030 voudra se payer une formation à 10 k€), et les habiliter à bosser sur de l’électricité haute tension*
– équiper les garages pour soulever une EV qui pèse environ 1 tonne de plus qu’une voiture classique
– installer des bornes partout, au moins autant de stations qu’il y a de station essences
– créer une fillière de recyclage des batteries
– former les pompiers sur les incendies de lithium en cas d’accident (rappel : le lithium est un métal alcalin, il explose au contact de l’eau, et même de l’humidité de l’air)
– …

Les voitures essence ne vont pas disparaître comme ça : c’est sur le neuf que porte le projet. Et c’est un bon début.

En soi je suis totalement pour, et cette ambition n’est que toute relative façon à la véritable urgence CO2 dans laquelle on vit actuellement. Mais sans d’investissements hors-normes, jamais on y arrivera.

[*] : m’enfin, habiliter les garagistes, ça ne sera pas nécessaire. Seul les garages aggréés devront l’être. Les constructeurs verrouillent tellement leur machines que la moindre opération de maintenance devra passer par toute la hiérarchie du constructeur.
J’en sais quelque chose avec Hyundai : chez eux, ça prend 3 mois pour commander une pièce car le concession « partenaire » passe par Hyundai France, puis Hyundai Europe, puis Hyundai Monde, ensuite par le service garanti, le service SAV et ensuite ça redescend tout la chaîne… et faut que le garagiste — pas formé ni habilité, tout seul pour gérer 25 bagnoles à l’heure qui ont pris RDV depuis 3 semaines fasse venir un technicien habilité de Paris ou de Berlin pour installer le composant que le transporteur a mis 25 jours à apporter car il s’est trompé de point de livraison (livreur qui doit lui également être habilité pour transporter 1 tonne de lithium).

Pour ma part, j’hésite encore pour la voiture après l’actuelle : soit une EV dernier cri (Tesla, très probablement), soit une vieille 2 CV sur laquelle je n’aurais pas besoin de réveiller Elon Musk pour changer le lave-glace.

https://www.sudinfo.be/id405527/article/2021-07-14/la-commission-europeenne-veut-la-fin-des-moteurs-essence-et-diesel-partir-de