Covid-19 : les données médicales seront bien conservées pendant 20 ans

Et hop, les trois mois initiaux deviennent 20 ans. Tellement prévisible.

Ah et ça :

Le code de la santé publique précise que ces données peuvent être mises à disposition pour des finalités [limitées].

Rassurez-vous : ces usages vont peu à peu être étoffées aussi.

En revanche, il interdit le traitement de ces données à des fins de promotion de médicaments, de produits de santé, d'exclusion de garanties de contrats d'assurance, de modification de cotisations ou de primes d'assurance.

Idem : ça c’est pour l’instant.

Ils ont bien changé la durée de conservation, ils peuvent vont sans problème changer tout ça aussi.

Et puis si c’est la CNIL qui dit tout ça, c’est comme si ça n’était pas dit.

Dans 5 ans, donc,, on aura des spam pour des médicaments censés améliorer notre condition quand on commencera à avoir une bonne idée des effets à long terme du virus.

Heureusement, toutes ces données sont stockées en France sur des serveurs sécurisés appartenant à des prestataires consciencieux, et pas chez Microsoft ou Amazon, dont le modèle économique est précisément le big-data sur les données utilisateurs nominatives. Hein ?