Voyages-SNCF sème, volontairement, le chaos dans sa production informatique – ConvergencIT

#17032

Ah oui, on va nous faire croire que les pannes à la SNCF sont volontaires maintenant.

Je ne suis pas ingénieur en super-chef d’une entreprise de taille continentale qui transporte des millions des gens à 300 km/h sur des rails tout au long de l’année, mais même dans les autres cas, est-ce bien utile de se parer à TOUS les scénarios ?

Savoir gérer la neige, l’orage, une panne de courant ou un aiguillage foireux (j’y ai eu droit de WE), ok : c’est normal.

Mais est-ce qu’on pense au risque météoritique ? À l’éruption d’un volcan en France ? À l’écrasement d’un avion sur une voie de chemin de fer ? D’un débarquement d’alien ?
Probablement pas.

Est-ce qu’on devrait ? Bien-sûr que non !
Je pense que ça serait inutile (et impossible aussi) de vouloir gérer tous les cas de figure.

Ensuite, certains composants d’un système ne vont jamais tomber en panne (ou alors avec une rareté exceptionnelle) et il me semble largement préférable de voir ça en direct si ça arrive, nous laissant le temps présent pour se focaliser sur les façon de gérer les autres composants et donc les cas — non plus "si" — mais "quand" ils tomberont en panne.

https://convergencit.com/2017/11/30/voyages-sncf-seme-volontairement-le-chaos-dans-sa-production-informatique/