#19016

Automobilistes : les équipements que doit détenir l'intérieur d'une voiture

Note, car on lit un peu n’importe quoi :

Non, la boîte d’ampoules n’est pas obligatoire.
Vous n’aurez pas d’amende si vous n’en avez pas.

Par contre la police peut immobiliser votre voiture si vous roulez avec un feu qui ne fonctionne pas. Si vous avez une ampoule de rechange, vous la changez et vous pouvez repartir (mais avec une amende car vous avez été contrôlé avec un feu pété, boîte d’ampoules ou pas boîte d’ampoules).

C’est donc pratique, mais pas obligatoire.

Et pour l’éthylotest : il est obligatoire, mais son défaut ne vous expose pas à une amende : le décret d’application de la sanction a été supprimé depuis 2013 déjà. Donc à vous de voir : en l’absence de peine, est-ce que c’est vraiment obligatoire ?

Le reste (triangle, gilet jaune, papiers) c’est obligatoire.

(par contre le gilet est répréhensible par une grenade dans la tronche si vous le portez en dehors de la voiture. Et même si la grenade dans la tronche est interdite, en l’absence de peine pour celui qui vous l’envoie, est-ce que c’est vraiment interdit ?

https://demarchesadministratives.fr/demarches/les-equipements-obligatoires-a-detenir-a-bord-dun-vehicule

#19009

October: Growing preference for SUVs challenges emissions reductions in passenger car mark

On average, SUVs consume about a quarter more energy than medium-size cars. As a result, global fuel economy worsened caused in part by the rising SUV demand since the beginning of the decade, even though efficiency improvements in smaller cars saved over 2 million barrels a day.

Donc malgré l’augmentation de la performance des moteurs à combustion interne, le fait de les mettre dans un SUV anéantit le gain et de loin.

L’augmentation de la part des SUV dans le parc automobile a constitué une hausse d’émission de CO2 plus important que celle de l’industrie, de l’aviation, du transport de biens, ou des camions.

Entre ça et le fait que ça prend plus de place au sol (rigolez pas : essayez de se faire croiser deux SUV dans une petite rue de centre ville, ensuite réessayez avec deux Clio des années 2000 ou deux Peugeot 205), que c’est nettement moins stable, je ne vois pas pourquoi on continue à laisser ces voitures se vendre.

Seul une volonté politique pourrait faire changer ça, mais la volonté politique a plutôt tendance de se plier à la volonté économique…

https://www.iea.org/newsroom/news/2019/october/growing-preference-for-suvs-challenges-emissions-reductions-in-passenger-car-mark.html

#18990

Silver and white cars are cooler, says study

Pas étonnant, mais maintenant je sais qu’il y a eu des études de faites et qu’elles semblent concluantes : une voiture blanche ou grise est environ 5~6 °C plus fraîche à l’intérieur qu’une voiture noire.

https://phys.org/news/2011-10-silver-white-cars-cooler.html

#18911

Are Electric Cars Really More Environmentally Friendly? - YouTube

Purée !
La moyenne de consommation des voitures aux USA est de 9km par litre (soit 11 litres au 100 km).

C’est pas loin du double de la consommation en France (6,4 L/100).
Certains diront que la France a pas mal de véhicules diesel, mais même en ne tenant compte que de l’essence, la France est à ~7 L/100.

Forcément, quand tout le monde roule en pickup de 3 tonnes, ça consomme plus… Malheureusement, en France y a de plus en plus de grosse bagnoles comme ça aussi…

En dehors de cette anecdote, l’info de la vidéo n’est pas nouvelle, même si elle a la vie dure : utiliser un véhicule électrique, même dans l’État US où l’électricité est la plus sale, ça revient à la même pollution qu’une voiture qui roule à 5 L/100 km (et dans un des États US où l’électricité est le plus propre, ça revient à un moteur roulant à 0,8 L/100 km).

https://www.youtube.com/watch?v=0_RRKePSjL4

#18894

Dunkerque : la gratuité des transports en commun est un succès

La gratuité des transports en communs a eu pour conséquence une baisse du nombre de voitures en centre ville et une hausse du nombre de clients chez les commerçants.

Ça devrait être comme ça partout.

https://mobile.francetvinfo.fr/meteo/climat/dunkerque-la-gratuite-des-transports-en-commun-est-un-succes_3484917.html

#18883

📰 Une technologie de chargement automatisée pour les véhicules électriques

L’idée est sympa : on se gare, ça recharge, mais l’induction, à part pour cuisiner, je ne pense pas que ce soit l’avenir.

Ils feraient mieux de mettre une prise de recharge sous la voiture et un petit bras articulé qui va se docker dessus quand la voiture est arrêtée.

L’induction, c’est déjà 30 % de pertes dans le meilleur des cas (en pratique, pour les téléphones, on perd entre 30 et 54 % d’énergie). Avance ta voiture 50 cm de trop ou pas assez et t’as encore plus de pertes.

Et puis j’espère qu’on rigole : les super-chargeurs (Tesla ou autres) délivrent 100 kW. C’est une puissance absolument colossale : c’est à peu près la consommation moyenne d’un immeuble de 100 appartements.

Faire passer dans un fil de cuivre c’est déjà quelque chose, faire passer ça en induction, j’attends de voir et de rire : les forces magnétiques doivent être tellement intenses que la voiture de 2 tonnes pourrait bien être projeté au plafond au moment de l’allumage.

PS : on peut bien-sûr recharger moins vite, mais si c’est pour rester parqué durant 15 heures, hormis la nuit, ce n’est pas intéressant.

Dans un monde où l’on devrait plutôt réduire les pertes au maximum, l’induction n’est clairement pas la solution. Vous imaginez : sur 58 réacteurs nucléaires en France, en avoir 20 qui tournent plein pot pour rien ? Juste parce que brancher un fil en sortant de sa voir c’est trop déjà trop en demander ?

Et puis payer 30 % en plus, ça reviendrait à réduire le principal avantage d’une voiture électrique, à savoir pourvoir faire le plein pour 10 €.

Bref, idée pratique à l’usage, mais catastrophique sur le plan énergétique, écologique et même philosophique (l’électrique est là pour réduire les émissions de GES, pas en exploser la production par une gestion débile de la recharge).

PS : l’induction est, en revanche, phénoménal pour cuisiner : le rendement est d’environ 90 %, là où le gaz est à 50 % et le reste (thermique / vitro / …) sont tous assez mauvais aussi.

Si l’induction marche bien ici, c’est parce que l’énergie est transmise directement à la casserole, et que le chauffage se fait directement dans la casserole. Il n’y a besoin de chauffer l’air, que l’air se déplace contre la casserole, chauffe la casserole par conduction, qui ensuite chauffe les aliments.

Il n’y a que très peu de pertes pour l’induction, et la poêle prend très vite la température voulue. Qui plus est, hormis un petit ventilo sur certains modèles, il n’y a aucune pièce mobile ni aucune pièce dans l’appareil qui chauffe. Seule la casserole chauffe (la plaque elle-même chauffe parce que la casserole est dessus, ce n’est pas comme une plaque en fonte à résistance électrique).

https://www.techno-science.net/actualite/technologie-chargement-automatisee-vehicules-electriques-N18711.html

#18864

Hyundai Ioniq EV: Top 10 things you must know before you test drive an electric car | Auto Expert - YouTube

On reproche aux voitures électriques d’être lourdes, à juste titre d’ailleurs : la Tesla fait 2,1 à 2,4 tonnes, ce qui est le double d’une voiture normale.
Par conséquent, lors des freinages, les plaquettes s’usent beaucoup plus vite

Un des arguments des haters qui semble fondé est que les voitures électriques polluent plus que les voitures normales. Pas en CO2, mais en particules fines qui, sans causer de réchauffement climatique, restent très nocives pour la santé.

Cet argument se tient si on conduit une voiture électrique comme une voiture essence plus légère : accélérer, freiner, accélérer, freiner, etc.

Sauf que les véhicules électriques se rechargent quand on freine… avec le frein moteur ! Le frein moteur est régénératif : les roues entraînent le moteur électrique qui se comportent comme un alternateur et qui rechargent alors la batterie.

Ce qu’il faut savoir, en plus du fait qu’on peut gagner quelques kilomètres d’autonomies, c’est que le frein moteur reste un frein : ça ralentit la voiture ! Tout l’énergie qui retourne dans la batterie est bel et bien prise à la vitesse de la voiture (cette énergie n’est pas magique).

Or, tout ce qu’on utilise en frein moteur (et ça c’est aussi valable sur les véhicules essence !l), c’est gagné sur les plaquettes.

Les véhicules électriques (ici la Hyundai Ioniq Électrique) ont un bouton pour choisir l’agressivité de ce frein moteur régénératif.

Par exemple, dans une forte descente, là où on aurait tendance à utiliser le frein plaquettes, car le frein moteur ne suffit pas, il convient d’augmenter l’agressivité freinage régénératif, et non de freiner avec les plaquettes.

À l’inverse, dans une descende plus douce, on réduit le freinage régénératif, comme ça on conserve l’avantage de la descente le plus longtemps possible (et on avance par simple gravité, pas sur la batterie) sans avoir à ré-accélérer trop tôt.

Après, certaines voitures commencent à régénérer dès qu’on lâche la pédale d’accélérateur, d’autres semblent le faire seulement quand on effleure la pédale de frein ; et ce ne sera que lors d’un appui plus franc que les plaquettes entreront en action. Mais dans l’ensemble, les véhicules électriques, grâce à un frein moteur particulièrement puissance, usent beaucoup moins les plaquettes de frein et émettent donc également moins de particules fines dues aux plaquettes.

L’argument selon lequel les véhicules électriques émettent davantage de particules fines ne tient donc plus trop si on conduit correctement la voiture électrique : l’éco-conduite est valable partout (car elle réduit l’usure des pneus, des freins et consomme moins d’essence), mais elle l’est d’autant plus sur les voitures électriques.

À ce petit jeu là, les Tesla notamment sont très forts : la plaquette de frein est juste nécessaire pour arrêter le véhiculer sur le dernier mètre.
Les hybrides, quant à elles, sont précisément étudiées pour cela d’ailleurs : le moteur thermique, après un siècle de mise au point, est à son maximum de rendement. Les hybrides sont là pour réduire les pertes partout autour du moteur, le seul endroit où les constructeurs peuvent encore gagner quelques points d’efficience.

Bref, les voitures électriques sont très différentes que les voitures thermiques, et c’est quelque chose qu’il faut garder en tête.

*

Note : je n’ai pas conduit ces voitures électriques, encore, mais ma prochaine voiture sera une hybride rechargeable (comme une hybride, mais avec une batterie plus grande offrant ~50 km en full-électrique, permettant de faire des trajets quotidiens sans essence), c’est une certitude.

Et en ce moment, je me gave de reviews en tout genre, et il faut bien l’admettre : la conduite semble absolument tout changer.
Beaucoup râlent que leur hybride consomme autant ou plus que leur voiture d’avant (5 L/100km), d’autres ont bien compris comment baisser la conso (3 L/100km) juste en ayant compris le fonctionnement de l’électronique de bord.

Simple exemple : sur la Yaris Hybride, on fait (de ce que j’ai vu) drastiquement baisser la conso en relâchant très légèrement l’accélérateur quand on atteint sa vitesse. Ainsi, au lieu de monter de 0 à 80 de façon asymptotique, il faudrait aller de 0 à 82~83, puis relâcher pour descendre à 80. L’électrique de bord comprend alors qu’on a atteint le palier, va bien maintenir cette vitesse, mais la répartition de la puissance entre les deux moteurs est alors nettement meilleur au rendement : l’ordinateur comprend que la vitesse max est déjà atteinte. Alors que si on monte de façon asymptotique, l’ordinateur n’a pas ce déclic et pense qu’on continue d’accélérer, et va donc rester sur le moteur thermique.

Chaque voiture est différente, bien-sûr, mais c’est encore et toujours une question de RTFM : c’est cet type d’astuces qui permet de gagner en conso, et il faut pratiquement réapprendre à conduire et surtout connaître sa voiture et son électronique de bord

https://www.youtube.com/watch?v=PRTfVTETD8I

#18853

Tu vois Timo, une voiture avec panneaux solaire ça n'existe ;) (Hyundai Sonata) - Arfy'z tranche du Net

:-D

Elle permettrait de gagner 1 300 km par ans. Ce qui n’est pas mal du tout : ça fait facilement 2 pleins d’essence, soit rouler gratuitement durant un mois / un mois et demi.

PS : je m’étais posé la question de l’absence de panneaux solaires sur les voitures électriques, il n’y a pas longtemps, d’où cette mention par Arfy : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190716223615

Entre temps, on m’avait également signalé l’existence d’un Toyota Prius Solaire : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190717221338
(Une précédente Prius Solaire existait, mais le panneau était très limité et ne permettait que d’alimenter quelques accessoires électriques du véhicule).

https://www.arfy.fr/dotclear/index.php?post/2019/08/07/Tu-vois-Timo--une-voiture-avec-panneaux-solaire-ca-n-existe--)-(Hyundai-Sonata)

#18840

Why the Future of Cars is Electric - YouTube

+1

Étant donnée les trajets qui sont faits en voiture (99,9 % des trajets font moins de 160 km), l’électrique devrait être la norme, et pour les 0,1 % de trajets qui sont longs, la voiture à essence pourrait très bien continuer d’exister… comme étant l’exception.

Ceci dit, une des raisons qui fait qu’on a probablement besoin d’une voiture qui puisse nous emmener à 500 km, c’est le manque d’infrastructure et de service de transports publics.

Je veux dire et on va pas se cacher : une voiture personnelle, c’est chiant. Faut la garer, l’entretenir, l’assurer, l’alimenter… L’ensemble coûte une fortune, prends du temps et de la place. Sauf qu’on ne peut pas s’en passer dans une bonne partie des cas.

Si on pouvait avoir des trains réguliers et nombreux entre les villes, ça serait l’idéal. Cher, oui, mais idéal.
Des les villes comme Paris, où le métro va partout, vite et pas cher, la voiture est inutile. Si ça pouvait être comme ça partout…

https://www.youtube.com/watch?v=GATuMWAFBUA

#18792

Note

Pourquoi les voitures électriques n’ont pas de panneaux solaires sur le toit ?

Les panneaux font environ ~130 W/m². Disons 100 W/m² (pour sous-estimer volontairement).
Admettons qu’on peut mettre 2 m² de panneaux sur un toit (c’est sous estimé, encore une fois).

Ça nous ferait donc 200 W sur le toit.
Si la voiture reste 8h par jour sur un parking exposé au soleil (comme le font tant de voitures), ça représente environ 1 600 Wh d’énergie.

Ce n’est pas énorme, mais les voitures hybrides classiques ont une batterie dont la capacité correspond environ à ça : 1,56 kWh pour la Hyunday Ionic Hybrid ; 0,90 kWh pour la Toyota Yaris hybrid, pour ne donner que deux exemples).

Ces batteries permettent de faire environ 10 km en mode électrique.

Si vous êtes à environ ~10 km de votre travail, sur un trajet urbain, ça vous fait déjà la moitié du trajet gratuit (l’aller ou le retour). Sans compter les recharges possibles durant le WE ou durant les trajets.

À moins d’avoir des voiles recouvertes de panneaux, le solaire n’alimentera jamais une Tesla et sa batterie de 100 kWh, ou même une hybride rechargeable (un type de voiture entre l’électrique et l’hybride, qui lui peut se recharger sur une prise) avec ses ~10 kWh de batterie.

Et bien-sûr, ceci vaut pour 8 h d’éclairement, donc typiquement en été. Mais je rappelle que j’ai aussi sous estimé la taille et le rendement du panneau pour commencer (et les panneaux solaires, avec leur rendement faible de 10~15 % sont voués à une fort potentiel d’amélioration dans l’avenir).
L’un dans l’autre, on doit pas être loin de 10 km gratuit par jour, soit l’équivalent de ~1/2 litre d’essence par jour (ou encore ~20 € par mois).

Et ceci, pour juste 2 m² sur un toit de voiture, qui peut facilement en comporter 3 ou 4.

À vous de voir, mais perso ça me semble être un concept tout à fait viable pour les petits trajets du quotidien (et 10 km c’est déjà pas mal), même si j’imagine que certains acteurs (étatiques, publiques ou privés) risquent de ne pas apprécier que les gens puissent faire le plein de façon détaxée et gratuite.

On peut aussi installer un gros panneaux solaire chez soi avec une batterie (style "power-wall"), mais ça demande bien-sûr un investissement conséquent, plus adapté d’ailleurs aux voitures 100 % électriques avec une grosse batterie (>50 kWh).

(PS : cette réflexion fait suite à ce que j’ai installé chez moi depuis 1 mois pour recharger mon portable (c’est un début :p) : j’ai un petit panneau solaire et une batterie de secours.
Mon téléphone fonctionne à 95 % au Soleil depuis un mois (les 5 % restants c’est quand j’ai besoin d’une charge rapide : là je branche sur le secteur, mais c’est rare).
Le gain financier n’est pas énorme (il me faudra plus d’un an pour rentabiliser le panneau), mais quand même : en plein soleil d’été, la panneau charge mon téléphone ET la batterie en même temps et en charge rapide. J’en conclus qu’il y a clairement de l’énergie qui se perd et qu’on gagnerait énormément à récupérer, même si c’est juste une fraction de notre consommation totale !)

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190716223615

#18704

La publicité pour les voitures devra faire la promotion des transports en commun | Le Huffington Post

Plutôt que d’interdire le tabac, ils le surtaxent et affichent un petit logo.
Plutôt que d’interdire l’alcool, ils le surtaxent et mettent un logo disant que son abus est dangereux.
Plutôt que d’interdire la bouffe de merde et les sodas, ils la surtaxent et instaurent le nutriscore.

Maintenant, vu que le climat semble poser problème, plutôt que d’interdire les voitures [en centre-ville], de faciliter la circulation à vélo et de rendre gratuite les transports en ville et de développer le train, nos chers élus ont décidé qu’ils devront ajouter un message dans les pubs pour les bagnoles (3/4 des pub à la télé, je dirais), façon « manger-bouger »…

Lol.
Voyez que ça n’est jamais une question de qualité de vie, de climat, de santé. Juste de fric et de taxes.

Dire qu’on les paye 5~6 smic pour trouver ces idées…

https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-publicite-pour-les-voitures-devra-faire-la-promotion-des-transports-en-commun_fr_5cff57cfe4b0b02180863b1b

#18625

How Do Traffic Signals Work? - YouTube

Sur le fonctionnement des feux de signalisation. Ce ne sont pas juste des lumières qui passent alternativement rouge/vert : les ingénieurs doivent prendre en compte le cas particulier du carrefour considéré et optimiser les durées du feu en fonction du trafic, de la géométrie du carrefour et d’autres paramètres.

Comme il le dit, idéalement, il faut que l’ensemble des feux d’une ville soient tous reliés ensembles et agissent comme un seule système (c’est ce genre de choses qui permettent les « vagues vertes », par exemple).

En tout cas, le code qui gère un tel système doit être hyper complexe… Il serait intéressant de voir ce qu’une (pseudo)-IA peut faire de ce côté là, et voir si elle peut faire mieux qu’actuellement.

https://www.youtube.com/watch?v=DP62ogEZgkI