"Trop de monde", "C’est la guerre" : la pratique du vélo bat des records mais les usagers pointent des infrastructures inadaptées

11 % d’augmentation du nombre de cyclistes : « C’est l’anarchie, c’est la guerre ! »
11 % d’augmentation du prix des choses courantes : « Bof, c’est rien, faut faire des efforts un peu ».

Sinon, il est grand temps d’interdire les voitures dans les centres villes, de construire des parking sous-terrains aux abords (où les voitures ne gêneront personne) et de mettre des tram et des vélib pas cher partout, non ?

Pour info, un parking à vélo à Amsterdam, ça ressemble à ça :
https://www.routard.com/photos/amsterdam/151014-parking_a_velos_a_centraal_station.htm
Ou ça :
https://fr.123rf.com/photo_44270917_parking-%C3%A0-v%C3%A9los-dans-le-centre-d-amsterdam-.html

Le premier parking est relativement « sauvage ». Tu veux un vélo, t’en prend un. Tu le poseras sur un autre parking à ta destination. Faut savoir que généralement les gens ont plusieurs vélos : un tout pourri pour la semaine dont ils se fichent, et un bô vélo bien cher pour les balades en famille le WE au bord d’un canal.
Faut savoir qu’on peut mettre son vélo à peu près n’importe où, du moment que ça ne gêne pas. Si le vélo reste trop longtemps au même endroit, la police colle un autocollant dessus et si le vélo n’a pas bougé après X jours, ils le ramassent. Donc la ville ne termine pas en décharge à vélo non plus.

Le second est organisé et ils sont énormes (jusqu’à 12 000 places). Ils sont surveillés et tu le laisses à un « voiturier à vélo » (vélotier ?) qui te donne un numéro et va ranger ton vélo. Tu le récupéreras plus tard avec le numéro qu’il t’a donné. Ce travail de « vélotier » est généralement fait par des personnes en insertion professionnelle, donc ça a également des bénéfices sur ce plan là. Je ne me souviens pas si c’est payant ou pas (me semble pas, mais on peut laisser un pourboire). Certains proposent également de réparer un pneu crevé, d’ajuster la pression, ce genre de services.
Si y a pas vélotier, tu poses ton vélo à une place et tu te souviens du numéro de la place (comme en voiture au supermarché en France).

Bref, oui : il est parfaitement possible de laisser sa bagnole en périphérique et de faire le reste en vélo, à pied (ou en transports en commun). C’est même totalement logique. De toute façon à Amsterdam, ils y incitent avec des tarifs de parking prohibitifs dans le centre ville (50 €/jour). Mais ça marche et ça rend l’ensemble beaucoup plus agréable.

Dans Paris, avec un métro comme ils ont, je ne comprends même pas pourquoi les gens se déplacent encore en voiture.

ÉDIT : Gérard me signal qu’il reste un énorme défaut au métro de Paris : l’accessibilité. La vaste majorité des stations ne sont pas accessibles aux personnes en fauteuil roulant ou même à celles qui ont une difficulté autre à se déplacer.

De façon intéressante, à Amsterdam (et en Hollande un peu partout) on voit beaucoup de personnes se déplacer avec des mi-scooter/mi-fauteill-roulant (un peu comme ça). Ça roule à ~20 km/h et ça empreunte les pistes-cyclables (par défaut ou parce qu’ils ont le droit, je ne saurais pas le dire).
La plupart ne l’utilise pas pas nécessité et le laissent dehors quand ils font leur courses, mais on en croise aussi dans les magasins.
De plus, comme en Hollande toute le monde se déplace en vélo, les trottoirs sont soit sans dénivelé, soit avec des aménagements pour y monter sans rebondir dans tous les sens, sans compter la largeur de ces derniers.

Oui, il y a donc un soucis de taille avec le métro, mais il y a aussi des solutions, même si ça demande un certain nombre d’aménagements, y compris un gros paquet pour le métro parisien.

#21280  

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/trop-de-monde-cest-la-guerre-la-pratique-du-velo-bat-des-records-mais-les-usagers-pointent-des-infrastructures-inadaptees_5349241.html

MesAidesVélo

Suite à mon poste sur les aides vélo, Willy m’envoie ce lien : https://mesaidesvelo.fr/

Il m’apprend (j’avoue ne pas avoir fait beaucoup de recherches : j’ai déjà un bon vélo et ma voiture) qu’il y a plusieurs types d’aides.

Les aides du gouvernement (soumises au revenu, comme je disais dans mon post), mais aussi les aides locales, qui ne le sont pas forcément.

Ainsi, pour mon cas, le département propose jusqu’à 500 € pour l’achat d’un VAE, et la communauté de communes (agglo) dont je dépend rajoute également jusqu’à 150 €.
Le tout dépend ensuite du prix du vélo. Ainsi, pour un VAE de 2 000 €, les aides sont 400 et 100 €, soit toujours 25 % du prix du vélo, et sans conditions de revenus.

L’aide de l’état, si éligible à cause des revenus, vient s’ajouter en plus (jusqu’à 650 €, dégressif sur le prix également).

ÉDIT : pour mon département, l’aide n’est plus d’actualité (c’était en 2021), limité par l’enveloppe allouée à cette aide, et le formulaire en question, désormais obsolète donc, nous demandait de justifier de ressources inférieurs à 13 k€/an.

Autrement dit, certaines informations ne sont peut-être pas à jour ni exactes. Ça reste un site non officiel et maintenu par un particulier (mais on peut signaler les erreurs, en attendant qu’un outil pour signaler les aides obsolètes ou nouvelles qui existent).

Ça reste un très bon point de départ par contre (et il devrait — encore une fois, tout comme CovidTracker — être à la République de produire ce genre d’outils).

#21218  

https://mesaidesvelo.fr/

Saint-Denis : invisibles, les demi-sphères en béton entraînent des chutes en série de cyclistes - Le Parisien

En politique, on appelle « représentant du peuple » la personne censée faire remonter ses revendications devant les décideurs.

Il y a une raison pour laquelle il est très important que ces représentants soient issus du peuple lui-même, et non pas d’une caste déconnectée du monde, tenue à l’écart du peuple et dont le but depuis le berceau est de se faire élire puis de régner.

Cette raison, en voilà un exemple : ici, quand la mairie décide d’installer des infrastructures qu’elle ne connaît pas, qu’elle n’a jamais utilisé et n’utilisera jamais et dont elle ne verra donc absolument jamais le problème.

Cet exemple est loin d’être le seul, mais je le trouve bien parlant. Aucun cycliste n’aurait sortie une connerie pareille. Déjà parce que ce n’est clairement pas nécessaire : à la limite une bande blanche aurait suffit, et après tout on ne fait pas ça pour les voitures non plus, et ensuite parce que c’est super dangereux.

(Notez que je n’ai pas parlé de l’hypothèse où ceci est volontaire et destinée à pourrir le vélo, c’est également fortement possible, mais l’on se gardera de le dire trop fort).

#19503  

https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-invisibles-les-demi-spheres-en-beton-entrainent-des-chutes-en-serie-de-cyclistes-18-06-2020-8338074.php#xtor=AD-1481423553

4K Buzzraw E-Bike Scenic Ride Around Brabrandstien Denmark - YouTube

Ah oui : les routes sur lesquelles ils roule là, sont des pistes cyclables. Pas des routes "normales" où il semble n’y avoir aucune voiture.
Il s’agit d’une piste à double sens. L’autre voie que l’on voit et qui suit la piste, c’est pour les piétons.

C’est au Danemark, mais c’est globalement pareil en Hollande.

#19456  

https://www.youtube.com/watch?v=ezxtB2UG5UQ

Immatriculation obligatoire des vélos : tous les détails

C’est pas un poisson.

Perso j’ai un vélo, dont je me sers nettement moins maintenant que je bosse bien plus loin de chez moi. Néanmoins, outre les éventuelles dérives qui résulteront du fichier (c’est même pas "si" mais "comment", en fait), et le fait qu’il suffirait a priori d’une lime pour retirer le marquage, en soi je ne vois pas trop le problème d’une telle mesure. L’idée part d’un bon principe (ce qui me fait me demander où se trouve l’entourloupe…).

#19361  

https://www.nextinpact.com/news/108852-immatriculation-obligatoire-velos-tous-details.htm

FARàVélo sur Twitter : "Vous pensez être en sécurité sur la piste cyclable, alors que c’est là que les aménageurs ont prévu les pièges les plus dangereux! Pour cette raison nous sommes obligés de participer à la discussion technique sur l’aménagements cyclables. Trop dangereux de faire confiance!… https://t.co/6L96oIAtDG"

Putain mais c’est des vrais malades d’avoir mis ça :o

J’imagine même pas rouler la nuit en vélo sur cette piste… et soudain… Oh ! un poteau métallique sauvage apparaît et ton vélo est plié en deux et toi t’es avec.

Et je ne compte même pas l’absence de séparation avec la voie automobile, ni les branches sur la route.

#19073  

https://twitter.com/FARaVelo/status/1198526724662865921

fthms sur Twitter : "La logique ???12 cyclistes hospitalisés dans les rues de Cherbourg.Contrôle des cyclistes.… "

Anti-vélo, en France ? Noooooooooon.

Voyez les titres dans les captures en dessous, décrivant des dangers publics pris dans des accidents : « spectaculaire », « impressionnant », « positif », etc.

Sans compter que y a pas un seul titre qui dit qu’un conducteur TUE un cycliste.

Non, c’est systématique le cycliste qui décède à cause d’une voiture.

Ouais : méchante, voiture, méchante !
Et toi, le cycliste, qu’est-ce qui te prend de décéder comme ça, à la forme passive ? Tu pouvais pas ne pas décéder ?

#18799  

https://twitter.com/fthms78/status/1151860258828148737

Karel van Oosterom sur Twitter : "This is one of the reasons I am proud of the Netherlands - the way our Prime Minister goes to work.… "

#old, mais c’est pas la première fois que ça fait le buzz.

On se souvient de lors d’un sommet européen à Rotterdam, je crois, où il était venu en vélo.

Ou là, en visite au Palais Royal (hollandais) : https://twitter.com/Thierry_Ngogang/status/921244864314068992
Ou ici, en visite en Israël : https://www.alamyimages.fr/photo-image-le-premier-ministre-neerlandais-mark-rutte-monte-un-velo-durant-une-visite-de-tel-aviv-le-9-decembre-2013-a-tel-aviv-israel-101666555.html

Malheureusement, c’est pas Macron, Philippe ou Castaner qui viendraient faire ça (et je compte pas le fait qu’il se feraient caillasser à la première vue) -_-'

#18610  

https://twitter.com/KvanOosterom/status/1031881638773448705

En 1962, SEMPÉ a dessiné aujourd'hui ! | Chroniques | Là-bas si j'y suis

Effectivement…

Par contre je ne comprends toujours pas pourquoi on associe les vélos aux bobos.
J’imagine que ce n’est pas une question de prix (pour 10% du prix d’une petite voiture neuve, t’as déjà un bon vélo).

#17994  

https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/sempe-rien-n-est-simple

Et si le vélo devenait un avantage en nature ? - CADR67

Donc si je comprend bien…

… quand on achète une voiture qui émet peu de CO2, on reçoit des aides, des remises d’impôts et tout le reste, alors que quand on achète un vélo (qui émet aucun CO2) que dalle. Pareil si se déplace à pied.

… quand on vient au taf en voiture, pareil. L’indémnité kilométrique en vélo est elle aussi (très) modeste : 0,25 € km (et limité à 200 € / an), et encore elle n’est que facultative pour l’employeur (donc quasi inexistante en pratique).

Par contre, si l’employeur met à disposition un vélo (qui, admettons le, ne coûte rien du tout : 500 € à l’achat et ensuite une rustine et une goutte d’huile tous les 2 ans), là c’est un avantage en nature et donc… imposable !

#17397  

https://cadr67.fr/2018/05/19/et-si-le-velo-devenait-un-avantage-en-nature/

Nous ne sommes pas la Hollande !, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain

Pour ceux qui ont eu la chance de se balader à Amsterdam, ou tout autre ville des Pays-Bas, ont pu se rendre compte de la douceur de vivre qu'il y règne. Et pourtant, la majorité des habitants ne se baladent pas à vélo, ils se déplacent avec, vont au travail, partent chercher les enfants à l'école, font leurs courses... Là-bas, le vélo n'est pas qu'un loisir, c'est avant tout un moyen de transport.

« Nous ne sommes pas la Hollande »
→ Il ne s’agit pas de faire de Paris et de la France une nouvelle Hollande, mais d’utiliser son cerveau : y a tout un tas de problèmes actuellement (faut être con pour pas les voir) : la voiture coûte cher, fait du bruit, prend de la place, pollue, à Paris c’est pas pratique, ça représente un danger, un source de stress et par dessus tout c’est une pollution visuelle sans nom.

Personne ne veut ça, franchement. Ou alors faut vraiment être un maso, suicidaire à long terme ou s’appeler Carlos Ghosn (mais c’est autre chose).

Dire que le vélo n’est pas parfait, c’est vrai : ce n’est pas pratique quand il pleut. Heureusement, il pleut bien moins à Paris qu’à Amsterdam. En dehors de ça, avec un vélo à Paris vous :
– ne payez pas de parking en plein Paris
– ne payez pas d’essence
– ne payez pas la salle de sport (le vélo c’est déjà plus ou moins de l’activité physique)
– et si ça devient comme à Dam, ça revient à ne plus payer non plus tout un tas de médicaments contre l’asthme et autres irritations respiratoire.
– ne dépendez pas de la RATP, des horaires, et vous ne profitez pas de l’ambiance de ouf qui règne dans le métro.

Et franchement, bien que ça dépend où vous allez, mais prend un vélo plutôt qu’une voiture ne prends pas beaucoup plus de temps, surtout à Paris avec des bouchons et des feux un peu partout.

Il est idiot de se dire que les hollandais se passent de bagnole pour tout. Bien-sûr que non ! Faut être un abruti pour penser ça. De même que faire ses courses mensuelles : le vélo n’est pas fait pour ça.

Mais quand il s’agit de faire 500 mètres, ou même n’importe quel trajet <2~3 km, ou quand on va acheter un pain ou poster une lettre, bah un vélo c’est carrément plus simple et confortable, ne serait-ce que pour se garer.
Si tu veux te garer à Paris, tu fais pratiquement autant de sport en marchant de là où tu veux aller et là où tu trouves une place libre, que si tu avais pris le vélo en premier lieu.

Mais bon, si certains préfèrent ça :
http://www.weelz.fr/fr/wp-content/uploads/2016/08/Weelz-Cycliste-Urbain-Paris-49.jpg
à ça :
http://www.weelz.fr/fr/wp-content/uploads/2016/08/weelz-cycliste-urbain-amsterdam-pays-bas-7499.jpg

Faites comme vous voulez. Mais vous rendez la ville de Paris tout sauf attrayante, ni pour un sale immigré bouseux comme moi, ni pour les autres touristes, ni même pour vous.

#16758  

http://www.weelz.fr/fr/velo-nous-ne-sommes-pas-la-hollande/