L'effet Trump ? Twitter a gagné 9 millions d'utilisateurs au dernier trimestre - Business - Numerama

Tss, mais non, ce sont tous les followers fantômes de Fillon et Macron qui sont arrivés ces derniers mois.

Membres de la liste

Vu que Trump censure les institutions scientifiques officielles, voici une bonne liste de comptes Twitter non censurées.

Ce sont pas les comptes officiels (et pour cause), mais j’imagine que ce sont les employés de ces institutions qui les maintiennent de façon personnelle.

(AKA Twistance)

Triple parentheses - Wikipedia, the free encyclopedia

« The use of triple parentheses or triple brackets, also known as an (((echo))), is an anti-semitic symbol that has been used to highlight the names of individuals of a Jewish background. »

Certains pseudos sur les réseaux sociaux se sont mis entre triples parenthèses.
J’ai voulu voir ce que c’était. Maintenant je vois.

ÉDIT : il semble que ça soit plutôt un contre mouvement, anti-néonazi.
Les néonazis avaient une extension Chrome qui mettait des ((())) autour des noms de juifs reconnus. Le mouvement veut plutôt mettre des ((())) partout pour foutre le bordel dans leur système (surtout avec le mouvement Trump) :

D’après Reddit, je vois que le fait de mettre soi-même un symbole juif remonte à la WWII : certains citoyens non juifs s’étaient mis à porter l’étoile de David par solidarité et pour rendre leur système inefficace.

- https://mic.com/articles/144228/echoes-exposed-the-secret-symbol-neo-nazis-use-to-target-jews-online
- http://www.tabletmag.com/scroll/204311/how-twitter-is-teaming-up-to-mess-with-the-nazis
- https://www.reddit.com/r/OutOfTheLoop/comments/4o4197/why_are_people_on_twitter_adding_parenthesis_to/
- http://www.wbur.org/hereandnow/2016/06/14/echo-chrome-browser-adl
- http://www.nytimes.com/2016/05/29/opinion/sunday/the-nazi-tweets-of-trump-god-emperor.html


C’est finalement un peu comme le symbole du Triangle Rouge, également repris de la WWII. Il ne ciblait pas les juifs mais les opposant politiques, et il est repris aujourd’hui pour dénoncer les mouvements extrémistes.

Tours d’horizon des CGU. – GeekHard.fr

Toujours bon de revoir ça.

« Voilà, on a fait un petit tour et c’est immanquablement twitter qui s’en sort le mieux. Les CGU sont clairs, comparer à certaines qui sont interminables, et peu claires. De la apenser que c’est fait exprès..  »

C’est sûrement aussi la raison au fait que Twitter pinaille en bourse : respecter ses clients, même un peu, c’est pas rentable.

Live-tweeter ou penser ? Bénéfices d’une intelligence mosaïque | Christian Marcon

Je fais ça souvent avec des notes ou post-it, j'écris souvent des petites phrases pour m'en souvenir. J'en ai plein mon téléphone...

Des « brain drops », comme ils disent en anglais.

(lien via)

Comment Twitter a pendant 10 ans réduit le monde à 140 caractères - ICT actualité - Data News.be

On peut aussi positiver : « le grand mérite de Twitter est de nous obliger, dans une époque de profusion, de gaspillage, à nous restreindre et à compter. » (Bernard Pivot).

Pour ma part Twitter c’est un jeu qui me fait découvrir du vocabulaire et des tournures de phrase
inhabituelles, y compris en anglais.

Perso je me refuse aux abréviations et aux tweets "1/2" et "2/2". Si c’est pour faire ça, autant aller ailleurs. J’ai souvent été tenté de mettre un compteur de caractères sur mon shaarli, justement pour réduire les blabla. Je pense que je finirais par le faire, en option.

Les Républicains veulent pouvoir bloquer Facebook ou Twitter sans délai - Politique - Numerama

Vieux cons.

GIF : Il faut arrêter maintenant | CommitStrip

Ouais, Facebook avant, maintenant c’est l’hystérie avec Twitter et les gif : genre WTF, c’est juste un GIF… Je peux faire la même chose sur mon blog depuis longtemps.

Le GIF est pourri, mais malheureusement aPNG n’avance pas (à par Firefox qui le supporte bien).

Je pense aussi que les méthodes du style de Vine ou Tumblr sont l’avenir de ce côté là : des mini vidéos, dans un format vidéo (webm, mp4…).
Je n’y vois que des avantages :
– y’a le son
– ça charge quand on clic dessus (et sans bricolage JS/HTML)
– c’est plus léger
– c’est plus beau
– et utiliser des vidéos pour afficher des vidéos, ça me semble… disons… logique.

Mécontent de son opérateur, il crée un bot qui tweete dès que son débit est trop bas

:D

J’adore !
Je ferais bien la même chose, mais avec un post sur le forum de mon FAI.

Je suis chez OVH, le support est un vrai support (pas un forum où les utilisateurs doivent se démerder entre eux ou avec 1 ou 2 stagiaires pour tout la France), mais le débit n’est pas toujours super bon non plus (quelques coupures de temps en temps).

image - 960x678px

C’est trop ça : viendez dans le fin fond de l’Allier, ramasser des champignons pleines de limaces ou bouffer des mûres sauvages pleines de vers \o/

La recherche Twitter au format RSS

Un outil en ligne pour transformer un fil Twitter en flux RSS.

Twitter serait prêt à abandonner la limite des 140 caractères - Tech - Numerama

« Le grand mérite de Twitter est de nous obliger, dans une époque de profusion, de gaspillage, à nous restreindre et à compter. »
Bernard Pivot

Perso j’aime la limite à 140 chars de Twitter : ça oblige à retirer tout le superflu et aller droit au but. Ça évite les discours creux de politiciens.

Faire moins de 140 chars et arriver à dire quand même ce qu’on pense, c’est un exercice difficile mais amusant.
C’est sûr que ça ne convient pas à tout, mais ça reste une originalité de Twitter.

https://pbs.twimg.com/media/CT2R8gNW4AEY-CB.jpg:large

Meanwhile on twitter

#fail

Maitre Eolas ✏️ (@Maitre_Eolas) | Twitter

Eolas est de retour :)
(pour nous jouer un mauvais tour)

Les Inrocks - Daniel Schneidermann : "Twitter est un instrument d'appauvrissement du débat"

Le titre est un peu fort : il dit surtout que Twitter n’est pas fait pour le débat mais [lui] sert plutôt de fil d’information.

La limite en caractères propre à Twitter permet des choses intéressantes aussi. Par exemple, elle pousse à retirer tout le superflu et ne garder que le noyau de l’information que l’on souhaite partager. C’est un exercice difficile, autant que l’esprit "KISS" en prog, mais appliqué à l’information.

Twitter n’est pas à blâmer pour ça : si vous voulez des médias pour disserter en long, en large et en travers, allez ailleurs, c’est tout.


(via)