Elon Musk juge le revenu de base « nécessaire » face aux progrès de la robotique - Politique - Numerama

#16215

« Je veux être clair : ce n’est pas quelque chose que je souhaite voir arriver mais c’est quelque chose dont je pense qu’elle surviendra probablement. Et si mon évaluation est correcte, et elle va vraisemblablement l’être, alors nous devons penser à ce que nous allons faire à ce sujet », a-t-il fait observer, dans une intervention reprise par Fast Company.

Moi je souhaite au contraire voir ça arriver : qu’un jour le travail soit automatisé le plus possible et qu’on puisse laisser les postes de robots aux robots, et redevenir des êtres humains.

http://www.numerama.com/politique/232346-elon-musk-juge-le-revenu-de-base-necessaire-face-aux-progres-de-la-robotique.html

Oui, le travail disparaît | Grise Bouille

#16163

Merci Gee <3.

À propos des idées pour résoudre le problème du chômage :

On ne sait pas si elles marcheront, mais on sait avec de plus en plus de certitude que le système actuel ne marche pas.

Gros +1.
Et puisque les élections actuelles c’est simplement de voter pour le moins pire des candidats, pourquoi ne pas essayer une des idées proposées ? Après tout, elles ne sont pas parfaites, mais ça sera toujours mieux que le système actuel qui profite à peu et tombe en ruines.
Personne n’a jamais trouvé du premier coup une solution miracle à un problème vaste. Mais chaque bricolage qui retire ne serait-ce que 1% du problème initial compte. C’est le cas en science (on résout les mystères du cosmos petit bout par petit bout, et quand on a assez de morceaux, on les assemble dans une seule théorie consistante), c’est le cas en prog (on améliore les programmes patch par patch, màj par màj), c’est le cas en cuisine (on ne crée par un nouveau plat vedette d’un seul coup, mais on recherche les saveurs unes par une), c’est le cas partout…
À chaque fois, on jette ce qui ne marche pas dès qu’on trouve quelque chose qui marche mieux. Pas besoin que ça soit parfait, du moment que c’est mieux.

==

Enfin pour ça :

Le plus dur sera de déconstruire toutes ces idées [les idées traditionnelles des politiques, pas celle dont je parle au dessus] tellement rabâchées par les médias et les politiciens […]

Oui, c’est effectivement ça le plus dur ; car ce n’est pas seulement un problème technique, mais surtout humain, frôlant parfois l’hystérie, religieuse même.

Décision n° 2016-736 DC du 4 août 2016

#15948

Pas regardé en détail, mais une [majeure] partie de ce qui a déjà été examiné de la Loi Travail a été jugée non-conforme à la constitution par le CC…

(merci)

MÀJ : finalement c’est plutôt pire après la censure du CC qu’avant. Les dispositions censurées concernaient le prêt de locaux aux syndicats et une remise d’impôts pour les entreprises obligés d’indemniser les salariés licenciés économiques (l’argent de l’indemnisation ira donc aux impôts et non aux salariés — sûrement pour que le gouvernement force les à pointer à pôle-emploi…).

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2016/2016-736-dc/decision-n-2016-736-dc-du-4-aout-2016.147742.html?platform=hootsuite

[Lecture] Which European countries work the longest hours? – Carnet de notes

#15580

« Corrélation n’est pas causalité mais il peut quand même être intéressant de noter que les pays qui ont un temps de travail moyen plus fort sont aussi ceux qui s’en sortent le moins bien et qui ont un taux de chômage plus fort.

Chez nos voisins allemands ou anglais, le travail c’est surtout beaucoup de temps partiel subi, avec des travailleurs salariés sous le seuil de pauvreté.
 »

En ce qui concerne les P-B, beaucoup de gens choisissent de travailler à temps partiel ou à leur compte (j’imagine que le second n’est pas compté ici), ce qui explique le nombre d’heures très bas.

Le mode vie (financier) n’est pas du tout comparable par rapport à la France : les produits de consommation de base sont beaucoup moins chers (bouffe, etc.) mais les services sont hors de prix (assurances, taxes auto, essence, énergie…).
Par exemple, une voiture d’occasion en France se compte en milliers d’euros. En hollande, pour 700 € t’as un break de 6~7 ans en bon état. Pour les maisons, peu de gens louent et préfèrent acheter : l’argent n’est donc pas perdu pour les gens mais investi, et du coup t’as pas besoin de trimer 40 h par semaine pour survivre : tu peux alors te permettre de vivre.
Et le smic est plus haut (les impôts aussi…) mais je dirais que les impôts sont mieux utilisés qu’en France et que c’est d’avantage contrôlé (voir les ministres aller au travail en vélo plutôt qu’en jet ou en voiture privée c’est pas rare, j’imagine que ce sont eux qui payent ça, comme dans les pays du nord).

Bref, je pense qu’il y a beaucoup de choses qui jouent.

(Enfin, une chose : les français dépensent beaucoup d’argent sur la bouffe. Largement plus que les hollandais : comme en Allemagne, on ne fait qu’un seul repas chaud par jour, l’autre étant composé de sandwich, éventuellement chaud (hotdog) ou d’un fruit. Mine de rien, ça pèse pas mal à la fin du mois… Mais je dirais que la bouffe là bas n’a rien à voir avec celle en France :().

https://n.survol.fr/n/lecture-which-european-countries-work-the-longest-hours