Iron Man All Suit Up Scenes 2008-2017 Robert Downey Jr - YouTube

#17387

Très cool :)

Il ne nous manque pas grand chose pour avoir avoir ça en vrai : une source d’énergie, surtout. Le reste, on n’est pas très loin de l’avoir : il reste reste juste à perfectionner ce qu’on a à ce jour, ce qui viendra avec le temps, mais toutes les bases sont là : http://lehollandaisvolant.net/science-abuse.net/?d=2015/05/26/18/27/39-science-rapide-10-que-nous-manque-t-il-aujourdhui-pour-rendre-iron-man-realisable

*SPOILER Avengers Infinity War*

Par contre, pour avoir l’armure en nanomatériaux (tel que c’est dit dans le dernier Avengers), il faudra encore un peu de recherche.

Les nanotech sont sympa, mais ce ne sont ce qu’on s’imagine. Les nanotech sont juste des trucs matériaux, des machines ou des concepts dont le niveau d’ingéniérie et la construction est très fine.
En gros, une maison c’est une construction à base de briques (~10 cm). Des légo, c’est la brique de légo (~1 cm). Les microtechnologies (comme les circuits intégrés) sont de l’ordre du micro. Les fibres textiles spéciales sont de la microtech (kevlar, goretex…).

Les nano-tech sont des trucs dont la brique de base que l’on utilise pour construire sont de l’ordre du nanomètre. Les CPU actuels (gravés en 10 voire en 8 nm) sont de la nanotech. Les machines moléculaires et les nano-tubes de carbone en sont aussi. Mais là il manque encore un peu de travail avant d’avoir des objets entiers en matériaux construits si finement.

Dans tous les cas, avoir une armure solide dans une capsule de la taille d’une boîte de tictacs, c’est pas possible : la matière et aussi la masse doivent bien se trouver quelque part. Sauf que l’armure est très aérée, comme du polystyrène expansée mais en plus solide et « intelligente ». Une fibre pratiquement indestructible sous cette forme n’est pas difficile à imaginer, ce n’est pas interdit par la science non plus, mais on n’en a pas encore inventé ou découvert.

Ne pas se déchirer suite à un impact de balle c’est une chose, mais il faut aussi dissiper le moment du choc.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=wZB__tpYSlo

File:ACSR and ACCC.JPG - Wikipedia

#17377

J’écris un article sur CS sur les fils électriques.

Si je savais déjà ce que j’allais dire, j’en découvre étonnamment beaucoup aussi. C’est une des choses qui me motive à écrire. Une autre des motivations vient du fait de pouvoir être étonné même des trucs les plus simples.

Les fils électriques par exemple : on peut trouver ça moche, mais il faut respecter le fait que c’est tout de même bourré de science et d’ingénierie.

Ici, deux sections de câbles : les anciens, en fils d’alu et cœur d’acier et les nouveaux, en alu non plus ronds, mais en forme de portion de couronne de cercle, avec un cœur en fibre de carbone. Dans les deux cas, le cœur assure les propriétés mécaniques, et l’alu la conduction (le cuivre ou l’argent conduisent mieux, mais serait trop chers et bien trop lourds).

Ainsi donc, si ce sont des conducteurs multiples, c’est pour mieux transporter le courant alternatif. À cause de l’effet de peau qui fait que le courant ne circule qu’en périphérie du conducteur et pas au cœur de la matière (à cause des inductions magnétiques), on préfère démultiplier le nombre de conducteurs pour augmenter la surface. Ensuite, la forme permet d’augmenter la résistance et la densité de câblage.

Le nouveau type permet aussi de transporter plus de courant sans s’échauffer. Alors que généralement on monte la tension et on baisse l’intensité (les pertes sont uniquement liées à l’intensité), on ne peut pas monter la tension de façon infinie sans observer des problèmes d’isolation électrique entre les fils et les pylônes.

Ainsi, en France, c’est 400 kV, mais certains pays montent à 800 kV, voire 1,15 MV pour les lignes très haute tension et longue distance ! On les reconnaît au nombre d’isolateurs (les trucs vert ou bleu en verre) : les lignes 400 kV on une vingtaine d’anneaux de verre. Les lignes 200 kV, une douzaine, les lignes 20 kV en ont deux, etc.

Enfin, et mon article en parlera, explique pourquoi on voit toujours 3 câbles et non pas 2, 4 ou 5 ou autre ;).

Perso je ne vois pas le monde, dont les poteaux électriques, comme des trucs chiants apparus là tout seuls à l’aube de la création, j’espère que vous non plus, désormais !

Ron Amadeo sur Twitter : "So Human Driver #1 runs a red light and Human Driver #2 has to serve out of the way to not hit them. Human Driver 2 loses control and drifts into oncoming traffic, striking Driver #3.Driver 3 was a Waymo car, so what's the title?"Self-driving car crash in Arizona"… https://t.co/zyHyOuNXgl"

#17372

Quand je parlais il n'y a pas si longtemps de la psychose à propos des voitures autonomes.

La NASA teste avec succès son réacteur nucléaire « portable » Kilopower - Next INpact

#17367

Miam ! Science !

Une source d’uranium 235 couplé à un moteur de Stirling puis à une génératrice pour faire 10 kW d’électricité :D

Cela dit, ça existait déjà depuis longtemps, sauf que c’était à base de plutonium et des thermocouples (les GTR, ou générateur à thermoélectrique à radio-isotopes). La sonde Cassini en avait, et plus proche de nous… certains vieux pace-maker également.

Mais les systèmes exploitant la décroissance radioactive, ça existe depuis 100 ans : le radium, dont la particule bêta émise existe un composé fluorescent qui se met à luire, était utilisé dans les peintures sur les aiguilles des vieilles montres (aujourd’hui, le radium n’est plus utilisé : on préfère (heureusement) utiliser des peintures phosphorescentes qui se rechargent avec la lumière du jour.

Certains signes « issue de secours », qui devaient luire même en cas de panne de courant et nécessiter une maintenance minimale, fonctionnent également avec des sources radioactives : des tubes fluorescent au tritium gazeux (GTLS : gazeous tritium light source).

Les (anciens) détecteurs de fumée aussi utilisait une source radioactive.

Comment fonctionnent les tubes luminescents au tritium ?
À quoi ressemble du plutonium ? (avec un mot sur les les GTR)
Comment fonctionne un détecteur de fumée ?

https://www.nextinpact.com/brief/la-nasa-teste-avec-succes-son-reacteur-nucleaire---portable---kilopower-3768.htm

Commentaire #5 – L’interrupteur bilame : d’où vient le bruit d’un feu clignotant ? - Couleur-Science

#17366

Pourquoi le son des clignotants, parfaitement artificiel dans les voitures électroniques, persiste-t-il ?

Pour moi, ça me semble être la même raison que l’icône « sauvegarder » est toujours une disquette… même en 2018 !

Je suis sûr que ce phénomène porte un nom, mais je ne sais pas lequel…

EDIT : c'est le skeuomorphisme. (merci fitz

https://couleur-science.eu/?d=2018/03/01/05/58/43-linterrupteur-bilame-dou-vient-le-bruit-dun-feu-clignotant#idfa2aa4

Dyson Air Multiplier fans and a balloon - Official Dyson video - YouTube

#17283

Vous voyez cette vidéo où plusieurs ventilateurs sont posés par terre et font tourner un avion en papier en rond de façon continue ?

Ben vous pouvez l’oublier. Ici y a la version XXIe siècle :D

(et ça me rappelle qu’il faut que je fasse un article pour montrer comment ces trucs fonctionnent. Le principe est simple mais ingénieux, mais le plus beau réside dans sa façon de rester silencieux)

30kW and 4kW Xenon Lamps Get Tested on a DC Welder - YouTube

#17281

Dans les salles de cinéma, les projecteurs utilisent des lampes capables d’éclairer un écran énorme à une distance de 10~20 mètres. Ici, une lampe de 30 000 W à arc au xénon. C’est l’arc électrique (pour simplifier : un éclair permanent en plasma) qui produit la lumière.

Ces ampoules sont en quartz et subissent une pression de 60~80 bars quand elles sont chaudes.

Les manipuler est dangereux et doit se faire en portant un gilet pare-balle. En fin de vie, les cinémas doivent les détruire avant de les jeter, pour éviter tout risque d’accident.

https://www.youtube.com/watch?v=budMkPhUE4c

The Truth About Wireless Charging - Real Engineering - YouTube

#17265

La recharge sans fil n’a que 39~59 % d’efficacité selon les appareils. Ceci constitue donc environ 50% de pertes, ou dit autrement, consomme le double. Considérant 4 milliards de smartphones actifs dans le monde, ça représente… beaucoup de pertes.

Je ne pense pas que la techno soit importante pour recharger son téléphone : nécessitant un câble USB ou un pad sans-fil, la dépendance à une prise secteur est toujours la même.

À mon avis je préférerais que tout le monde agisse pour une consommation moindre des appareils.

A-t-on vraiment besoin d’avoir le bluetooth, le Wifi activés de façon constante ?
Est-ce que 50 applications en tâche de fond est vraiment un truc nécessaire ?
Ne peut-on pas simplifier les programmes pour une gestion plus raisonnée des ressources ?

À une époque, les programmes étaient faits pour s’adapter au matériel. On vait 16 Mo de mémoire, on se démerdait avec ça. Pas un octet de plus.

Regardez comment sont faites les programmes des cartouches de Game-Boy : plutôt que de tout charger en mémoire, certaines données sont vidées pour en charger d’autres. Seul ce qui est nécessaire est gardé en mémoire, le reste est vidé. C’est comme ça qu’on obtient le bug des pokémons lvl 100+ sur pokémon Rouge/Bleue, ou le bug pour avoir Mew dans le même jeu). Les ressources étaient limitées et le programmeur jonglait avec les octets libres.

Il me semble que le Apple 2 faisait pareil, en unifiant la mémoire principale avec la mémoire qui gérait l’affichage (je sais pas si on peut parler de mémoire graphique à cette époque). Wozniak avait réussis à faire en sorte que le processeur utilise la même mémoire pour deux choses différentes en jonglant dessus. Du génie.

Aujourd’hui, les programmes gaspillent des ressources et sont faits sans être optimisés de la sorte, parce que ce n’est plus nécessaire : y a assez de mémoire de toute façon, et autrement, il est parfaitement accepté par le public que le téléphone plante et nécessite un remplacement.

Pourtant, avec d’autres programmes, alors les téléphones pourraient utiliser des CPU moins puissants (franchement : qui nécessite un octo-core à 2,5 GHz ?), une quantité de mémoire réduite et moins de mémoire flash, résultant en des consommations en énergie largement moindres, et donc une autonomie bien meilleure…

(Et c’est typiquement la raison pour laquelle je n’utilise aucun framework dans mes projets : je n’ai pas besoin de "cadre" pour quelques interactions de base… C’est ridicule, lourd et pas efficace.)

Helicopter Static-Electricity Phenomenon

#17239

Flippant…

Un hélicoptère qui vole dans un nuage de sable voit le sable taper contre les pales et ça fait des étincelles. Les images qui en résultent sont magnifiques mais ça donne un visuel assez extra-terrestre : https://en.wikipedia.org/wiki/Helicopter_rotor#/media/File:Kopp-Etchells_effect_visible_in_a_CH47_Chinook_helicopter_in_Afghanistan_-_2012.jpg

Le nom de ça est l’effet de Kopp-Etchells (du nom de deux soldats).