La Suisse, le pays qui a dit non au chômage, Europe

#15377

Ou comment faire un article qui nous promet que — si, si — la loi Travail-Koneri va tous nous sauver.
Alors que la seule vraie solution contre le chômage des 20 dernières années, c’était les 35 heures de Jospin (le seul gouvernement qui a baissé le chômage et réduit la dette, au passage) ; étrangement c’était aussi une "cohabitation politique", donc pas un rouleau compresseur politique mais d’avantage de dialogue et de débat.

« La Suisse déteste les mesures qui tombent d'en haut. C'est vu comme une étatisation de l'économie dont personne ne veut. Alors on s'assoit, on parle, on s'engueule, puis on trouve un consensus »

Qui aurait pu penser que communiquer ça marche ?
Généralement, communiquer est passible de licenciement : c’est pour ça que y en a pas.

La moitié de l’usine est en panne, y a plus rien pour bosser, les stocks sont vides et on a plus de matériel, 3 personnes ne viennent plus car parti à la retraite en silence et y’a personne pour les remplacer, les locaux s’éffondrent et la cantine est morte ? Ah bon, ben surtout laissons ça comme ça : peut-être que les problèmes vont partir tout seul, qui sait, mais chut. Tiens, refaisons plutôt la peinture des WC : c’est bien, les WC. (Par contre j’ai oublié de dire : y a aura plus de PQ pendant 3 mois… ni de chasse d’eau.)

><

http://www.lesechos.fr/monde/europe/021903303005-la-suisse-le-pays-qui-a-dit-non-au-chomage-1221387.php