À propos du mot « carniste » qui serait culpabilisant - Liens de Neuromancien

#12109

Pour ma part, c’est simple : j’appellerai « brouteur » celui qui m’appelle « carniste ».

Je sais bien que ça sert à rien de s’abaisser au niveau des gens qu’on n’estime pas (ou plus), mais d’un autre côté, on se baisse également quand on s’adresse à un enfant qui vient de manquer de politesse ou de respect (après y a des cas désespérés…) et à qui on veut apprendre un truc.

Et juste pour dire : quand l’insulte ou me mépris font partie intégrante d’une manière de vivre, je trouve ça tout sauf attrayant comme façon de vivre…
Ça vous rend méprisable vis à vis des autres, au sein de vos idéaux ; au final c’est tout votre combat qui est assimilé à ce mépris (ÉDIT : bien résumé là aussi : http://www.petitetremalfaisant.eu/shaarli/?tHm0og 5e §).

Y a d’autres façons de convaincre les gens qu’ils pourraient être plus heureux et de meilleurs terriens que de dire « si tu ne te mets pas à faire comme nous, alors nous te traiterons comme un moins que rien ».

Et il en va de même pour tous les combats du genre : féminisme (on le voit bien sur Shaarli là…), mais aussi les syndicalistes (qui t’insultent dès que tu poses trop de questions ou que tu refuse de signer un papier rouge), les verts (qui te traitent de pollueur parce que tu prends ton vélo*), et tout un tas d’autres…

(* : oui, prendre le vélo ça pollue. Tu respires plus vite, donc tu pollues. Il paraît…)

Mais bon, je me dis que d’un côté, si y avait pas tout ça, ça serait pas drôle…


BTW : je vais me faire ma propre shaarli river aussi, ça m’évitera de suivre ceux qui j’ai plus envie de suivre. Ouais, pour une fois je vois des trucs sans être dedans, c’est éclairant. (cf ça que je +1).