File:ACSR and ACCC.JPG - Wikipedia

#17377

J’écris un article sur CS sur les fils électriques.

Si je savais déjà ce que j’allais dire, j’en découvre étonnamment beaucoup aussi. C’est une des choses qui me motive à écrire. Une autre des motivations vient du fait de pouvoir être étonné même des trucs les plus simples.

Les fils électriques par exemple : on peut trouver ça moche, mais il faut respecter le fait que c’est tout de même bourré de science et d’ingénierie.

Ici, deux sections de câbles : les anciens, en fils d’alu et cœur d’acier et les nouveaux, en alu non plus ronds, mais en forme de portion de couronne de cercle, avec un cœur en fibre de carbone. Dans les deux cas, le cœur assure les propriétés mécaniques, et l’alu la conduction (le cuivre ou l’argent conduisent mieux, mais serait trop chers et bien trop lourds).

Ainsi donc, si ce sont des conducteurs multiples, c’est pour mieux transporter le courant alternatif. À cause de l’effet de peau qui fait que le courant ne circule qu’en périphérie du conducteur et pas au cœur de la matière (à cause des inductions magnétiques), on préfère démultiplier le nombre de conducteurs pour augmenter la surface. Ensuite, la forme permet d’augmenter la résistance et la densité de câblage.

Le nouveau type permet aussi de transporter plus de courant sans s’échauffer. Alors que généralement on monte la tension et on baisse l’intensité (les pertes sont uniquement liées à l’intensité), on ne peut pas monter la tension de façon infinie sans observer des problèmes d’isolation électrique entre les fils et les pylônes.

Ainsi, en France, c’est 400 kV, mais certains pays montent à 800 kV, voire 1,15 MV pour les lignes très haute tension et longue distance ! On les reconnaît au nombre d’isolateurs (les trucs vert ou bleu en verre) : les lignes 400 kV on une vingtaine d’anneaux de verre. Les lignes 200 kV, une douzaine, les lignes 20 kV en ont deux, etc.

Enfin, et mon article en parlera, explique pourquoi on voit toujours 3 câbles et non pas 2, 4 ou 5 ou autre ;).

Perso je ne vois pas le monde, dont les poteaux électriques, comme des trucs chiants apparus là tout seuls à l’aube de la création, j’espère que vous non plus, désormais !

La NASA teste avec succès son réacteur nucléaire « portable » Kilopower - Next INpact

#17367

Miam ! Science !

Une source d’uranium 235 couplé à un moteur de Stirling puis à une génératrice pour faire 10 kW d’électricité :D

Cela dit, ça existait déjà depuis longtemps, sauf que c’était à base de plutonium et des thermocouples (les GTR, ou générateur à thermoélectrique à radio-isotopes). La sonde Cassini en avait, et plus proche de nous… certains vieux pace-maker également.

Mais les systèmes exploitant la décroissance radioactive, ça existe depuis 100 ans : le radium, dont la particule bêta émise existe un composé fluorescent qui se met à luire, était utilisé dans les peintures sur les aiguilles des vieilles montres (aujourd’hui, le radium n’est plus utilisé : on préfère (heureusement) utiliser des peintures phosphorescentes qui se rechargent avec la lumière du jour.

Certains signes « issue de secours », qui devaient luire même en cas de panne de courant et nécessiter une maintenance minimale, fonctionnent également avec des sources radioactives : des tubes fluorescent au tritium gazeux (GTLS : gazeous tritium light source).

Les (anciens) détecteurs de fumée aussi utilisait une source radioactive.

Comment fonctionnent les tubes luminescents au tritium ?
À quoi ressemble du plutonium ? (avec un mot sur les les GTR)
Comment fonctionne un détecteur de fumée ?

https://www.nextinpact.com/brief/la-nasa-teste-avec-succes-son-reacteur-nucleaire---portable---kilopower-3768.htm

Recycling and Casting Styrofoam with Solvents | Hackaday

#17365

Ah ouais, intéressant ça.

Si vous avez beaucoup de polystyrène et que vous souhaites vous en débarrasser, vous pouvez dissoudre ça dans divers solvants ménagers : ça prendra beaucoup moins de place (et en plus ça peut servir de colle, avec un pinceau, ou, si vous en avez beaucoup, la masse récupérée peut servir de plastique si vous l’usinez ou le sculptez).

Le polystyrène expensé (EPS) est de la mousse de plastique (le polystyrène normal, qui est par exemple la plastique utilisé dans les pots de yaourt). En utilisant un solvant, on dégage l’air piégé dans la mousse et ça prend bien moins de place.

Histoire de l’âge de la Terre - 03_Krivine.pdf

#17351

Un document PDF (sur le site du CNRS) qui retrace l’histoire de l’âge de la Terre.

Je suis tombé dessus durant mes recherches sur le net et je pense qu’il peut vous intéresser. Je n’ai pas encore tout lu.

http://www.cnrs.fr/publications/imagesdelaphysique/couv-PDF/IdP2011/03_Krivine.pdf

Aimants en néodyme, les plus puissants au monde - IMAGNETSHOP

#17347

Oh, un marchant d’aimants.

Merci à Jordy, dans les commentaires sur C-S : https://couleur-science.eu/?d=2013/04/11/15/15/38-dou-vient-lenergie-dun-aimant#idd645b3

Je dois cependant vous mettre en garde sur ces aimants : certains aimants vendus ici ont des forces de l’ordre de 200 kg.

C’est énorme et demande d’importantes précautions : si vous coincez votre main entre l’aimant et un bloc d’acier, votre main est écrasé par 200 kg (en réalité, un peu moins, mais ça reste une force suffisante pour réduire votre main en pâté… littéralement.). Ce n’est pas quelque chose vous voulez subir.

Voyez mon commentaire sous celui de Jordy : il y a une vidéo qui montre deux aimants surpuissants se coller l’un à l’autre et s’éclater l’un contre l’autre en faisant des étincelles…

https://www.imagnetshop.com/fr/aimants-puissants-en-neodyme/