De l'art ou des équations ? - [Les tribulations d'un astronome]

#16319

Il me semble avoir déjà pu voir ces équations, mais faute de temps je ne m’étais jamais posé la question de leur signification.

Sorti du contexte, on reconnaît certains symboles : Cp, T, etc. mais pas tout. h c’est la constante de Planck normalement : elle n’a rien à faire dans une équation relative au climat. Ici h représente l’hygrométrie.

Il y a tellement de belles équations en physique, et même plus spécifiquement en climatologie. Des équations plus fondamentales et plus générales, plus belles, que celles choisies là.

+1

Il y a quand même des équations beaucoup plus universelles et reconnaissable. Les équations ici sont tirées d’un papier spécifique, donc avec les notations précises de l’auteur : hors contexte, impossible de savoir à quoi correspond quoi.

En plus des équations données dans l’article, je propose également les 4 équations de Maxwell. Pour la Ville Lumière ça serait assez approprié ;).

Les équations actuelles relative au climat et à l’atmosphère feraient plutôt écho à la pollution, ce qui n’est pas très glorieux.

Mais bon, oui c’est l’art, donc y a le droit.
Et y a aussi le droit de trouver ça moche (et perfectible) :p.

Autrement, comme l’article, je pense que l’idée n’est pas mauvaise en soi.

On pourrait même l’étendre à toutes les disciplines. Je verrais par exemple bien une station de métro avec du code source écrite sur les murs, une autre avec des quotes de philosophes, une autre avec des tableaux, une autre avec les lois du jeu de certains sports, une avec la voûte céleste et les constellations, une avec des partitions de musique…

… ça serait toujours mieux que toute cette publicité =_=.

Certaines stations de Paris sont thématisées, mais ça reste secondaire.
Ça pourrait être fait de sorte que le métro devienne un musée à lui seul.

Pourquoi les disques SSD ont une durée de vie limitée ? - Le Hollandais Volant

#16303

On en entend souvent parler, en voici la raison fondamentale, inhérente au fonctionnement même des transistors à effet de champ à grille flottante (FG-FET) utilisées dans tous les supports de mémoire flash (persistante).

(après que la mémoire soit NAND ou NOR, ce n’est pas important : l’un ou l’autre traduit simplement le branchement des transistors entre eux au sein de la puce mémoire : en série ou en parallèle respectivement)

Z-NAND : Samsung présente un premier « Z-SSD » de 800 Go

#16301

Mon PC est dopé avec deux SSD de 524 Go chacun, un pour chaque OS. C’est pratique : plus besoin de GrUB, il suffit de booter directement sur le disque dont on souhaite lancer l’OS.

L’un de mes disques est du SSD-TLC, signifiant « Triple Level Cell ». Je n’avais jamais vraiment fait attention, mais ça correspond déjà un peu à de la mémoire 3D.

Plutôt que d’avoir des cellules mémoires sur une surface seulement, on a plusieurs étages empilées, offrant donc beaucoup plus d’espace de stockage par puce.

La TLC correspond à 3 bits par cellule (3 étages par cellule).
La mémoire 3D, c’est d’avantages 3 couches de cellules à 1 étage (ça revient au même, sauf peut-être pour les performances).

Si j’en parle là, en dehors de l’anecdote pour GrUB, c’est aussi et surtout que je reste impressionné par les technos utilisés dans tout ça. Il n’y a pas à dire, mais entre les cartes perforées en papier (façon « orgue de barbarie ») et du SSD dont le fonctionnement repose intégralement sur une combinaison d’effets quantiques mises en série, c’est juste incroyable quand on y pense.

https://www.nextinpact.com/news/103748-z-nand-samsung-presente-premier-z-ssdde-800-go.htm

Does Water Swirl the Other Way in the Southern Hemisphere? - YouTube

#16300

Bon et ceux qui pensent que la Terre est plate, ils ont quoi à dire sur ça ?

Autrement, j’avais déjà vu ça, mais c’est mieux en une seule vidéo :).
Et ouais, c’est incroyable d’avoir un bassin d’eau et de voir la Terre entière tourner au dessous de lui.

Dans le genre, y a le pendule de Foucault aussi, qui démontre cet effet, et qui démontra donc de façon historique la rotation de la Terre (et qui en plus permet de calculer la latitude en fonction de la vitesse de rotation).

#ScienceBitch

https://www.youtube.com/watch?v=mXaad0rsV38

Comprendre le coefficient de performance des pompes à chaleur - Couleur-Science

#16270

L’énergie surnuméraire c’est clairement du pipo, mais pour les pompes à chaleur, on peut avoir un COP supérieur à 1.

… sauf qu’il ne faut pas confondre le COP avec le rendement !

(TL;DR : le COP traduit l’avantage à avoir une PàC plutôt qu’un chauffage électrique : s’il est de 2, la facture d’électricité est divisée par 2 avec une PàC. Le COP n’a pas de signification physique absolue : il s’agit d’une comparaison par rapport à une installation de chauffage 100% électrique).

https://couleur-science.eu/?d=2017/03/11/18/26/54-comprendre-le-coefficient-de-performance-des-pompes-a-chaleur

WHAT HAPPENS IF YOU PUT YOUR HAND IN LIQUID NITROGEN - 320⁰F - YouTube

#16256

Tiens, intéressant ça : verser de l’azote liquide à −196 °C sur sa main, ça ne brûle (par le froid) pas la main.

Il se passe un sorte d’effet Leidenfrost (les gouttes d’eau qui glissent sans contact dans une poêle chaude) : le liquide est repoussé par une couche de gaz.
Le liquide ne touche donc pas la peau.

Bien-sûr, plonger la main dans l’azote liquide de façon prolongée va vous faire très mal.
La chaleur provient du corps pour aller vers l’azote. Si le contact se prolonge, il n’y a plus de chaleur dans la main et l’azote finit par gagner et votre main meurt.

Quoi qu’il en soit cependant, si je pouvais essayer, j’y irais tout de même avec prudence. Commencer par quelques gouttes par exemple : la façon dont opèrent les transferts thermiques font qu’une goutte d’azote liquide ne peuvent pas faire de dégâts sur une main, même quand elle est à −196 °C (la goutte).