#19707

Rafael Rodriguez-Mercado, MD sur Twitter : "@DeborahTiempo Triste desenlace favor llenar la petición al congreso https://t.co/mvY1odzeaJ https://t.co/JUxrbr8eg0" / Twitter

Les images du radiotéléscope d’Arecibo, qui vient de s’effondrer.

Le capteur de 900 tonnes est tombé et s’est écrasée sur la coupelle de 300 mètres. Personne n’a été blessée.

La décision de démanteler l’observatoire avait été prise il y a une dizaine de jours, alors qu’un second câble venait de céder, suite au premier en août dernier.

L’observatoire, mythique, avait déjà 57 ans.

https://twitter.com/drrafael_md/status/1333808951972990985

#19704

The SHOCKING Truth About Ben Franklin and the Kite - YouTube

Ben Franklin reste mon 2nd scientifique préféré (après Marie Curie, et avant Michael Faraday)~

D’ailleurs, s’il y avait une personne que j’aurais voulu ressusciter le temps d’une journée pour parler avec, ça serait Faraday, et lui montrer ce que ses inventions sont devenus aujourd’hui, et, s’il survit, lui demander comment il améliorerait tout ça :D.

https://www.youtube.com/watch?v=f0oc4gUCOQI

#19684

The Battle For Arecibo Has Been Lost | Hackaday - Liens en vrac de sebsauvage

Arecibo n’est plus, mais les chinois ont construit un radiotélescope encore plus grand, le FAST : le Five-hundred-meter Aperture Spherical Telescope : https://en.wikipedia.org/wiki/Five-hundred-meter_Aperture_Spherical_Telescope

Voilà pour la comparaison avec Arecibo : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Comparison_FAST_Arecibo_Observatory_profiles.svg

Et en France on a également le radiotélescope de Nancay, 4e radiotélescope du monde en surface de capture d’ondes. Il n’est pas en forme de bol, mais en forme de miroir mobile.

Voilà la taille du machin : https://www.lpc2e.cnrs.fr/activites-scientifiques/astrophysique/projets/
Le petit capteur central (qui récupère les données) est déjà grand. Voilà pour comparer avec des personnes : https://www.skatelescope.org/wp-content/uploads/2013/03/DSC_0820.jpg

https://sebsauvage.net/links/?k7ANDg

#19669

Don't use a green laser in the cold! - YouTube

Intéressant, et dangereux !

J’avais déjà constaté que les pointeurs laser vert avaient un diode rouge, dont la longueur d’onde est divisée dans le pointeur pour devenir vert, mais le rouge devient visible quand on utilise des piles presque vides : https://lehollandaisvolant.net/?d=2017/01/04/16/43/50-pointeur-laser-et-pile-rechargeable

Cela a également lieu quand le pointeur lui-même est froid.

Dans ce cas, le pointeur semble ne pas fonctionner et on est tenté de regarder dedans.

C’est très dangereux car le pointeur peut alors émettre un faisceau dans les infrarouges, qui même s’il n’est pas visible, peut toujours brûler la rétine.

https://www.youtube.com/watch?v=9tOcUyakk0Q

#19643

En recherchant la matière noire, des physiciens détectent un phénomène extrêmement rare

À savoir la désintégration radioactive du Xénon 124 :

L’équipe a ainsi estimé que la demi-vie du xénon-124 est d’environ 18 sextillions d’années — ou 18 000 000 000 000 000 000 000 d’années — ce qui équivaut à mille milliards de fois l’âge de notre univers, selon l’équipe.

On peut se dire « fichtre, une chance que nous ayons pu observer ça, pile à notre époque, pile dans le détecteur ! ».

Ce qu’il faut cependant voir, c’est que dans un kilo de xénon, il y a environ 6 000 000 000 000 000 000 000 000 atomes de xénon également.

Si l’on interpole linéairement, on en est à quelques atomes qui se désintègrent par jour. Avec ça, pour désintégrer un demi-kilo de xénon, il faut effectivement une durée pharamineuse, mais ça ne veut pas dire qu’on a « eu de la chance » de voir ça.

Le phénomène n’est pas rare : il intervient tous les jours.
Sinon, Timo qui mange des lasagnes serait plus rare encore : je ne mange pas des lasagnes tous les jours.

C’est juste que le phénomène est très difficile à observer et qu’on loupe la plupart des désintégrations qui ont lieu.

Si vous voulez un autre exemple : prenez un œuf d’oiseau en train d’éclore. Ce n’est pas un phénomène rare : tous les oiseaux qu’on voit l’ont fait, et y en a des millions chaque jour. Par contre c’est un phénomène rarement observé : peu peuvent en effet se vanter d’avoir effectivement vu un oiseau éclore en direct de son œuf…

https://trustmyscience.com/physiciens-detectent-phenomene-extremement-rare-au-gran-sasso/

#19642

Uranium Metal Cube — Luciteria

Awé, donc t’as une boutique de science qui vend des cubes d’uranium (appauvri, je suppose).

Ouais, pourquoi pas : à part construire sa maison avec ça le danger est tout relatif. L’uranium (appauvri) est en réalité plus toxique comme métal lourd que comme source radioactive. L’uranium enrichi devient lui dangereux à cause de son caractère fissile (à distinguer de son caractère radioactif) : si on en a assez au même endroit (plus que sa masse critique en fait), l’échantillon explose.

Comme c’est indiqué : l’uranium est utilisé dans les avions (comme lest de queue) ou comme balle perforante (son extrême densité et sa dureté lui offre deux avantages sur le plomb ou le cuivre).

Par contre je serais curieux de savoir comment ça peut passer à la douane ou simplement sans réveiller les yeux de la police : ça reste légèrement radioactif et y a de quoi empoisonner quelqu’un avec tout ça…

Et puis pour 750 € le cm³, ça fait beaucoup trop.
Cette boutique semble intéressante si vous voulez vous constituer un tableau périodique : ils vendent aussi des cubes d’or (22 k€ pour le cube d’un pouce de côté), ou d’Iridium (3 k€ pour un cm³), ou encode de tantale, néodyme, cadmium (!!), éteint, calcium, soufre, carbone…

https://luciteria.com/metal-cubes/uranium-cube

#19612

📰 Redécouverte d'une toile perdue de Raphaël grâce à la technologie du CERN - Actualité technologique et scientifique

Hop, encore un truc inventé par le CERN qui sert à des disciplines autres que la physique fondamentale.

Ici, une techno utilisant un radiographe spectrographique à rayons X, qui permet de voir exactement la composition de la peinture et de la comparer à d’autres œuvres et ainsi pouvoir dire si oui ou non une œuvre a bien était faite par un peintre en particulier.

https://www.techno-science.net/?onglet=news&news=redecouverte-toile-perdue-raphael-grace-technologie-cern-20042

#19584

Superconducting magnetic energy storage - Wikipedia

Donc il existe des dispositifs de stockages d'énergie qui fonctionnent à base de supraconducteurs.
Ils y font circuler un courant électrique : le matériau étant supraconducteur, il n'y a aucune résistance et le courant circule indéfiniment (comme un astre qui circule indéfiniment sur son orbite). L'électricité produit alors un champ magnétique qui force alors le courant à continuer de tourner, comme dans une bobine (sans résistance, du coup).

L'énergie est donc stockée, sous forme magnétique, dans la bobine supraconductrice pour un usage ultérieur.
Ensuite on peut récupérer l'énergie en branchant un appareil à la bobine.

On appelle ces dispositifs ces SMES (superconducting magnetic energy storage).

L'énergie stockée est faible (1000 fois mois que l'essence en terme de densité énergétique), mais en augmentant la taille, on peut stocker des quantités d'énergie de l'ordre du mégawatt-heure.

L'avantage de ces appareils, c'est qu'ils peuvent se décharger infiniment vite : car il n'y a aucune résistance interne qui limite l'intensité. Du coup, même une énergie "faible", si elle est libérée en un temps suffisamment courts (en microsecondes), peut créer des puissances considérables, chiffrés en térawatt). C'est utilisé dans les installations recherche comme les laser térawatt, les railgun (qui balancent par induction des projectiles à mach 7).

Ils peuvent aussi servir pour produire une source d'énergie très stable pour des usine qui ont besoin de ça, comme par exemple celles qui gravent les CPU sur du silicium avec une finesse de quelques nanomètres et où le moindre saut de tension peut tout cramer, ce genre de précision.

Ils peuvent aussi emmagasiner l'énergie très vite et immédiatement. Ils sont utilisés dans certains réseaux électriques pour lisser la production et la demande.

Seul soucis actuellement : ils ont besoin d'être refroidit en permanence à très basse température (quelques kelvins).

D'où l'intérêt de trouver des supraconducteurs à température ambiante : ils pourront servir dans les maisons, les sous-sols d'immeubles, et même remplacer les fils électriques : actuellement, ~50 % de l'électricité produite est perdue sous forme thermique lors de son acheminement (ce qui est assez énorme).

(Source où j'ai entendu parler des SMES : Isaac Arthur)

https://en.wikipedia.org/wiki/Superconducting_magnetic_energy_storage

#19572

Make Electricity Go Round and Round - The Thermoelectric Effect - YouTube

Ah ben si vous voulez un article en français sur juste tout ça, bougez pas : j’étais justement en train d’en écrire un cette semaine :D

C’est en tout cas fascinant de voir que la nature permette tant de phénomènes fonctionner dans un sens comme dans l’autre, et qu’on ait réussi à exploiter tout ça à notre bénéfice :

– Une pile est l’inverse d’un électrolyseur
– Une LED est l’inverse d’un panneau photovoltaïque : une LED éclairée peur produire du courant, un tout petit peu, mais ça marche, c’est juste pas optimisé pour
– Un moteur électrique peut fonctionner en dynamo
– Un moteur Stirling peut produire du mouvement à partir d’une différence de température, mais peut aussi servir de groupe cryogénique si on le fait tourner activement.

https://www.youtube.com/watch?v=O6waiEeXDGo

#19547

Lightning Generator Made Of Water (DIY Marx) - YouTube

Un générateur d’arcs de ~150 000 V avec… de l’eau (et un petit générateur primaire) !

C’est en fait un multiplicateur de tension relativement ingénieux dans son fonctionnement (explications dans la vidéo).

Pour le visuel, j’aime énormément le générateur Cockcroft-Walton (à base de condensateurs et de diodes, en cascade), voir sa vidéo.

Et pour le côté aquatique et mystique, voyez également l’étonnant Orage de Kelvin (Kelvins Thunderstorm), voir la vidéo là, qui fonctionne juste avec de la pluie et quelques tamis de cuivre.

https://www.youtube.com/watch?v=WDfZFSay_1A