#19979

Cookie walls et autres tracking walls : légal, pas légal ?

Récemment, certains sites ont mis en place un cookies wall :
– soit on accepte les cookies, on se fait pister, et on peut lire
– soit on n’accepte pas, mais ce cas, pas de lecture. Pour lire, il faut soit payer (2€), soit accepter les cookies

Et pour tout dire… OUI je donne raison à ces sites.

En tant qu’éditeur de site moi-même, et en dehors de ma propre position vis à vis de la pub et tout ça, ça me ferait clairement chier d’avoir être obligé de laisser les visiteurs lire mes pages sans qu’ils n’aient à accepter ni les cookies de pubs, ni un paywall.

Je m’explique.

Si mon modèle économique est l’exploitation d’un site, je devrais encore être en droit de choisir comment faire payer les clients pour mon produit, et refuser les clients qui ne veulent juste pas payer.

Le tout gratuit, va falloir s’y faire : c’est FINI.

Ça marche encore éventuellement pour certains petits blogs amateurs, des sites bénévoles ou associatifs, mais pour quelqu’un qui souhaite vivre de son site, ça ne marche pas.

Je trouve parfaitement normal que le site donne le choix à l’utilisateur en disant « c’est pas gratuit, donc tu paye soit avec un cookie, soit avec des euros, mais si tu payes pas, tu lis pas ». C’est le principe de base en économie : on échange une valeur (ajoutée, ici) pour une autre. C’est quand-même pas difficile à comprendre.

Si tout semblait gratuit avant, c’est juste que le paiement était invisible. En vrai, le web a toujours été payant : e affichant une page web avec une pub Coca-Cola, cette marque paye le site pour pouvoir afficher la pub. Cette dépense était répercutée sur le prix de son produit en magasin Indirectement, donc, quand on achète une bouteille, on paye le site. C’est tout.

Et la RGPD a donné un coup de pied dans la fourmilière et du coup tout ça ne marche plus et le site ne gagne plus de thunes et doit trouver autre chose.

~

Attention : j’ai juste dit que je donnais raison aux sites qui veulent appliquer leurs règles chez eux. Ils font bien ce qu’ils veulent et je trouve que c’est au visiteur d’accepter leur conditions.

Je vous rassure, il n’y aura pas de pub ou de pistage sur mes sites.

Je pense éventuellement mettre une page "soutien", vu qu’il m’arrive occasionellement (quelques fois par an, tout de même) d’être contacté par des personnes qui bénéficient de mes outils ou aiment ce que je fais et souhaitent me laisser un billet pour ça.

Je dois encore paufiner les détails pour ça (car je ne veux plus de plateformes style Tipeee), mais ça arrivera plutôt tôt que tard (et restera bien entendu facultatif).

https://www.nextinpact.com/article/45548/cookie-walls-et-autres-tracking-walls-legal-pas-legal

#18426

Note : France Connect

J’ai dû m’inscrire sur ça.

Y a une case pour refuser l’exploitation de ses données. Ils sont malins :

Vous n'acceptez pas que vos données personnelles soient réutilisées à des fins d'information (elles ne seront ni vendues ni cédées à des organismes à but lucratif).

… Donc elles peuvent être vendues ou cédées à des organismes à but NON lucratives ? Qui elles peuvent les céder à des organismes à but lucratifs ?

Je ne retrouve plus l’article de blog avec un cas comme ça, où un site gouvernemental avait en vendu des données, qui, de fil en aiguille, avaient fait atterrir des pubs pour des lunettes (je crois) dans la boîte aux lettre de l’auteur.

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190313141942