L'abonnement Next INpact à prix réduit : de 32 à 40 euros par an

40 € / an c’est le prix de base. Il y a une remise pour les abonnés de longue date (dépendant de la durée d’abonnement passée), et descendant jusqu’à 32 €

(oui le titre est un peu étrange)

En tout cas, j’en ai profité :).

N’hésitez pas : ce site vaut le coup et l’abonnement vous donne une lecture 100 % sans pub et sans trackers. Et ça les soutient.

#Flock veut les droits de son voisin

La dernière : https://cdn2.nextinpact.com/images/bd/news/174596.png

C’est totalement ça.

Paul Guyonnet sur Twitter : "Deux salles, deux ambiances pour la mort de Jacques Chirac.… "

La mort de Chirac, vu par la presse étrangère, et vu par la presse française.

Pourquoi je n’achèterais plus ces magazines - TkPx - Tiers-Lieu Ephemere

Y a pas que la presse en ligne qui fait du copier-coller…

Ici, des magasines papiers "high-tech" qui font ça aussi. En fouillant, l’auteur de l’article constate que tous ces magasines appartiennent au même éditeur (gros lol).

Bill Gates sur Twitter : "I’m always amazed by the disconnect between what we see in the news and the reality of the world around us. As my late friend Hans Rosling would say, we must fight the fear instinct that distorts our perspective: https://t.co/uQRofM4q2u… https://t.co/F6OwugM850"

0,91 % des décès (terrorisme + homicides) reçoivent plus de 55 % de la couverture médiatique. Par contre, les 30 % de personnes qui décèdent par une maladie cardiaques ne représentent que 2 % dans les médias.

Orientée, la presse ?
Lol.

Presse transparente - Groland Le Zapoï du 11/05 - CANAL+ - YouTube

La presse indépendante, on appelle ça.

Non, la carte de presse n'est pas obligatoire pour être journaliste en France | Factuel

Journaliste n'est pas une appellation protégée. Et il n'y pas de conseil de l'ordre comme les médecins ou les avocats.
est journaliste professionnel toute personne qui a pour activité principale, régulière et rétribuée, l'exercice de sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, publications quotidiennes et périodiques ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources.

Validée par le Conseil constitutionnel, la loi « Fake news » s’annonce délicate à appliquer

Oui, faudrait que les journalistes professionnels subventionnés à coup de milliards par nos impôts fassent leur travail d’investigations pour lequel ils sont payés, le tout avec déontologie… Très délicat, en effet.

>_<

Je ne sais pas si les personnes formées au métiers du journalisme prêtent serment, un peu comme les médecins ou les experts judiciaires, mais pourquoi ne pas faire ça, avec une destitution (destruction de leur carte de presse par exemple et impossibilité d’exercer) en cas de fraude répétée ?

C’est juste une idée : au moins les journalistes de profession et de formation auraient une raison de ne pas mentir et raconter de la merde, et le public saura où chercher une information a priori vraie. Bref, pour ceux qui parlent sans cesse de déontologie, ça serait le moment de montrer l’exemple.

C’est un peu con de devoir en arriver là, mais on est à un stade où on ne peut même plus faire confiance à personne, donc bon… Et comme on ne peut pas envoyer tout le monde sur place pour qu’il vérifie de ses yeux…

Parce que bon, empêcher tout le monde de mentir, de jouer avec les mots, de faire de la parodie/satyre ou/et les empêcher de partager tout ça, c’est impossible.

Agacé par les "Paradise Papers", Bernard Arnault sanctionne Le Monde - Challenges.fr

Ah tiens donc, on la sent passer, là, l'importance de l'indépendance de oa presse ? Y compris vis à vis de la publicité et des revenus ?

La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Je comprends mieux certains articles outranciers du Monde sur la Catalogne après avoir réalisé que le groupe Prisa (El País) fait partie de ses actionnaires.

On appelle ça « l’indépendance de la presse ».

Lol.

Le procès d'Elise Lucet et de Laurent Richard poursuivis par l'Azerbaïdjan s'ouvre mardi -

Un procès pour avoir eu le professionnalisme de faire son travail. C’est indécent.

Sam Nantes sur Twitter : "3 conducteurs impliqués, leur existence seulement signalée dans 1 titre https://t.co/UIyKRUVBEj"

Je vois pas le problème ?

Bien-sûr que l'ado s'est accidentée toute seule : elle était en vélo,ça peut pas être de la faute des voitures quand même ! Et puis le gosse de 4 ans écrasé par la voiture ÉLECTRIQUE de la poste : ça prouve que les voitures électriques sont le maaaaal et qu'il est préférable de tuer tout le monde sur 40 ans avec du NOx. Enfin, la tournure passive du dernier titre est justement approprié : elle l'avaient cherché, sinon elle avaient été des hommes.

Plus sérieusement, y'a moyen d'attaquer ces titres de presse, pour mensonge ? Y'a pas un truc déontologique dans la profession ? Hein ? Rien à part les intérêt du milliardaire qui vous possède ? C'est bien dommage.

La Presse Libre - L’abonnement simple et à tarif réduit à la presse en ligne

La Presse Libre est un site pensé par Next INpact et Arrêt sur Images qui vous permet de vous abonner à plusieurs sites de presse en ligne en un seul paiement, à un tarif préférentiel. Vous pouvez choisir vous-même les sites qui composent votre bouquet et modifier à tout moment votre offre. C’est simple et sans engagement.

C’est pas ce que tout le monde veut ?

Presse française : qui possède quoi, par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016)

« Taxe » Google : après les images, les agences de presse - Next INpact

Ah oui, bien-sûr : après les éditeurs d’images revendiquent haut et fort leur incompétence, il ne faut pas que les agences de presse ne le soient moins, ça serait dommage.

Ah et c’est qui qui va payer tout ça ? Nous, bien-sûr.
Le prix payé par Google sera répercuté sur ses clients (les publicitaires) qui vont répercuter ça sur leurs clients (les marques) qui vont répercuter ça sur le prix des produits achetés par nous.