#14169

5: Glowing Plectrum (12 Days of Christmas) - YouTube

De la kryptonite !

Ça : http://sci-toys.com/scitoys/scitoys/light/invisible/luthorlabs.html
Celui là est composé d’aluminate magnésium strontium dopé à l’europium et au dysprosium.

Ce produit est phosphorescent et la luminosité reste visible jusqu’à 12 heures (ce qui est bien plus long que les objets phosphorescents habituels en plastique, à base de sulfure de zinc dopé au cuivre, qui brillent 10 minutes mais ne sont plus du tout visibles après environ 1h).


Sinon, si vous aimez ce genre de choses, regardez ça : http://www.ebay.com/itm/141174790101

Des « glowring » au tritium (isotope 3H de l’hydrogène): pas besoin de les recharger à la lumière, ils brillent pour une durée de 20 ans et même beaucoup plus.
Il y a bien un matériau phosphorescent dedans mais l’activation habituellement produite par la lumière l’est ici par des rayonnements bêta de la désintégration du tritium.
Bon par contre, ces objets au tritium sont interdits dans la plupart des pays, pour des raisons évidentes.
https://www.youtube.com/watch?v=mbbanUHyIys

#13462

Le principe d’incertitude de Heisenberg avec des sons | Science étonnante

Plus on réduit la durée d’un son sinusoïdal, plus le spectre devient diffus.
Donc plus on localise une impulsion sonore dans le temps (réduction de la durée), plus sa fréquence devient diffuse et imprécise.

On ne peut avoir un son à la fois localisé dans le temps et ayant une fréquence précise.

Quantiquement, c’est la même chose : une particule ne peut avoir à la fois une localité et une impulsion (~vitesse) précises.
Soit l’impulsion est précise (et son énergie ou sa fréquence aussi) mais pas la localisation : on a alors une onde ; soit on a une localisation précise mais son énergie/impulsion/fréquence ne l’est pas et on a une particule.

C’est là la dualité onde-particule de toute les particules.
https://sciencetonnante.wordpress.com/2015/10/09/le-principe-dincertitude-de-heisenberg-avec-des-sons/

#13457

Le Nobel de physique : neutrinos

« Et qu'ils peuvent "osciller" entre les trois types de neutrinos, justement en raison de cette masse non nulle. »

Le photon a une masse nulle : dans le vide il voyage à la vitesse de la lumière. Ceci donne au photon un référentiel où le temps ne s’écoule pas : pour le photon, il est créé au même instant qu’il est détruit, même si pour nous, il est créé dans une étoile et met des siècles pour nous arriver puis être détruit (absorbé) sur la rétine de nos yeux.

Le neutrino a une masse non nulle, et voyage donc à une vitesse (légèrement) plus basse que celle de la lumière. Son temps (et l’écoulement de ce dernier) peut donc exister.
Un neutrino émis dans le Soleil et arrivant sur Terre met donc une certaine durée (y compris de son point de vu) pour voyager : il dispose donc d’un certain nombre d’instants où il peut osciller d’une forme à une autre.

Le photon ne peut pas faire ça : vu que, de son point de vue, il est créé et détruit de façon instantanée, avec aucune durée entre les deux pour lui donner une chance de se transformer.

Pour les neutrinos, les observations montrent que les neutrinos formés dans le Soleil et ceux qui arrivent sur Terre (dans les détecteurs) sont parfois différents : la conclusion a donc été faite que les neutrinos se transforment entre le moment où il est émis et celui où il est détecté. Or, pour qu’une durée non nulle puisse exister entre l’instant de création et l’instant de destruction, il doit avoir une masse non-nulle.

Si le neutrino avait eu une masse nulle, il ne pourrait pas se transformer non plus car il n’aurait pas non plus de temps propre.


(Oui, on dit que la lumière met 8 minutes pour arriver du Soleil jusqu’à nous, mais ça, c’est dans le référentiel à nous. Pour le photon, dans son référentiel, le temps n’existe pas et tout se passe au même instant. De son point de vu, il est émis quelque part (par exemple dans une étoile) et est absorbé instantanément ailleurs dans l’univers (par exemple sur Terre, dans un télescope), même si de notre point de vue, des milliards d’années-lumières séparent les deux régions. Ceci est déroutant, mais c’est la relativité de l’espace et du temps.)

ÉDIT : et voilà la vidéo de SixtySymbols sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=XQHw7qQrpf0
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/10/le-nobel-de-physique-neutrinos.html

#11626

Les équations de Maxwell expliquées simplement - Couleur science

Parce qu’au final, des maths compliquées cachent de la physique simple (c’est toujours la même histoire : et dommage que les profs ne considèrent pas ça comme quelque chose d’utile à montrer en cours, continuant de larguer les étudiants d’emblée avec des maths sans même expliquer la simplicité de la physique, ou du moins pas la relation entre la physique et les termes mathématiques).
http://couleur-science.eu/index.php?d=2015/01/20/21/29/32-les-equations-de-maxwell-expliquees-simplement

#10708

Comment peut fonctionner un moteur thermique ? - Couleur science

Même après des mois, je suis toujours aussi fasciné par mon petit moteur de Stirling, qui tourne sur une tasse de thé, sur mon radiateur, sur mon ordinateur ou même sur la paume de ma main.

Aujourd’hui, un petit article sur ce qu’on peut voir dans ces moteurs, en termes de pressions et de mouvements moléculaires.

(Ça me fait aussi penser aux 4 gogos dans The Big Bang Theory, quand ils sont en panne dans la voiture que l’un demande « quelqu’un sait comment fonctionne un moteur thermique ? », que tout le monde acquiesce puis qu’il demande « qui serait capable d’aller voir et de réparer la voiture ? » et que personne ne sait en réalité comment faire… C’est un peu la différence entre un technicien et un ingénieur, je suppose, et ça fait pas mal de dégâts quand les deux inversent leur rôles…)
http://couleur-science.eu/?d=2014/09/23/20/07/50-comment-peut-fonctionner-un-moteur-thermique

#9552

Levitation: Pyrolytic Graphite and Neodymium Magnets - YouTube

:)

Le graphite pyrolitique (le graphène qu’il contient est laminaire et non désordonné, comme dans une mine de crayon, également en graphite) est fortement diamagnétique (tous les matériaux le sont, mais seuls les plus forts ont ses effets visibles) : en présence d’un fort champ magnétique, il se comporte comme un aimant lui-même et opposé au champ qui lui donne naissance.

Le champ magnétique diminuant rapidement avec la distance (1/r²), le graphite ici ne se retourne pas (comme le fait habituellement un aimant qu’on veut faire léviter, en vain) car si une partie du morceau remonte et s’éloigne de l’aimant, le diamagnétisme disparaît et il retombe.
Résultat : le graphite pyrolitique lévite au dessus d’un aimant. S’il y a plusieurs aimants (plein de petits cubes) c’est pour le coincer au centre et pas qu’il glisse de tous les côtés (chaque petit cube ayant un pôle à chaque coin N/S à gauche et S/N à droite, par exemple).

Et tout ça, sans supra-conductivité, à température ambiance, et sans lois d’inductions (justement la mécanique quantique et le spin des électrons :p) !
https://www.youtube.com/watch?v=Ij72BJesb3g

#9330

Problème à N corps — Wikipédia

Ce qui est parfois marrant avec la science, c’est qu’on arrive à faire des choses incroyables, mais qu’à côté, faire une modélisation exactement de 3 planètes et du Soleil est impossible.

Les équations du système à 4 corps n’est pas soluble. La seule façon de s’en sortir, c’est d’utiliser des approximations, et là, un infime changement dans les paramètres de départ peut *tout* changer (c’est là la caractéristique d’un système chaotique — oui, je fais des recherches là dessus actuellement).

Le problème en fait, c’est qu’une fois les conditions initiales posées (ça, ça va encore) c’est que le moindre mouvement d’un des 4 corps entraîne une variation dans l’attraction exercée sur les 3 autres (qui à leur tour entraînent une perturbation sur tous les autres, et ainsi de suite, donnant des équations insolubles).

Et dans la nature, on a des milliards de corps qui bougent tous en même temps… C’est fantastique que la nature arrive à appliquer ses lois sans avoir à réfléchir.
Ou alors, c’est le cerveau humain qui est bien limité pour arriver à dominer la nature :')
https://fr.wikipedia.org/wiki/Problème_à_N_corps

#9219

Relativity Isn't Relative - YouTube

« science is about finding the truths that will still by true, even if you remove the scientists »

(« la science, c’est trouver les vérités qui resteront vraies même sans les scientifiques »)

+1

Ça me rappelle une autre citation, de de-Grass-Tyson je crois : « ce qu’il y a de bien avec la science, c’est qu’on a pas besoin d’y croire pour que ça soit vrai ».

(u mad creationists?)
https://www.youtube.com/watch?v=VS46DZe5usY

#9158

Why is time slower in rockets? - YouTube

Ici on peut très bien comprendre pourquoi le mouvement de la fusée devrait faire aller la lumière plus vite. Or, vu que la lumière ne peut pas aller plus vite, on dit que c’est l’écoulement du temps qui ralentit.
https://www.youtube.com/watch?v=Cxqjyl74iu4

#9157

Casimir Effect & Black Holes - Sixty Symbols - YouTube

« You can cheat nature : you can borrow energy as long as you put it back before anyone notice it »

C’est l’explication des fluctuations quantiques du vide : des photons qui apparaissent dans le vide et qui disparaissent aussitôt… Fascinant.

À la fin il parle aussi du rayonnement de Hawking, ou pourquoi un trou noir finira (après un trèèès long moment) par être évaporé.
https://www.youtube.com/watch?v=IRcmqZkGOK4