OpenNews

#13207

« plusieurs shaarlistes insistent qu'il ne faut pas se contenter du simple, du confortable et/ou du populaire en terme d'information »

Je ne sais pas si je suis dedans ou pas, mais ça m’interpèle quand même : en tant que vulgarisateur scientifique, je peux dire que le simple fait de vulgariser signifie « perdre en précision ».
Si je veux expliquer la quantique à un enfant, je suis obligé de faire l’impasse sur certaines notions, tout simplement parce que la quantique est quelque chose de relativement abstrait (pour ne pas dire compliqué), et que l’on la modélise par des outils mathématiques qu’un enfant ne peut pas connaître.

Le simple/confortable c’est bien pour se faire une idée des choses. Mais si on veut devenir « expert » en quelque chose, on ne peut pas se contenter d’un article de vulgarisation : il faut faire des recherches et lire des choses pointues et complètes, et un article pointu et précis en science sera forcément plus long d’un simple « le saviez-vous » (LSV).

MAis ça ne signifie pas que les LSV ou les articles simples/courts sont mauvais : ils constituent une façon de faire passer une information rapidement. Il faut juste que le lecteur sache faire la part des choses, comme sait le faire un expert (perso je fais très bien la différence entre un LSV de science où on omet 90% des informations sans être fondamentalement faux et un autre LSV qui en omet autant mais qui est faux).


« Bof, il y en a bien qui disent qu'on ne devrait pas utiliser google chrome ou ms edge. »

Ben… parce qu’on a des arguments qui font que selon nous, utiliser Chrome ou Edge est mauvais sur certains plans.
En tant que défenseur de la vie privée, ces deux navigateurs ne sont pas bon parce qu’ils sont contrôlés/contactés à distance par Google et Microsoft.
En tant que programmeur Web, ces deux navigateurs sont mauvais parce qu’ils imposent des technologies non standards.
En tant que libriste, ces deux navigateurs sont mauvais car non libres.

Je fais partie des gens pour qui ces trois points sont importants. Aussi je repousserait l’usage de Chrome ou Edge au stricte minimum et en préférant l’usage de Firefox (qui est libre, œuvre pour un web ouvert et qu’il a toujours traité ses utilisateurs dignement).

Si ces points ne sont pas importants pour vous, rien ne vous empêche de les utiliser, au contraire : prenez celui qui vous plaît.
Mais sachez seulement qu’utiliser Chrome ou Edge, c’est donner raison à Google et Microsoft de faire ce qu’ils font avec vos données ; tant que vous assumez ça du début à la fin, tout va bien.