Désherbant naturel fait maison à l'efficacité redoutable

#15964

Alors déjà, non, le vinaigre n’est pas un produit naturel. Ce n’est pas comme du jus de pomme qu’on extrait d’un fruit en appuyant dessus : le vinaigre est fait en mettant ensemble des fruits avec des bactéries, le tout dans un environnement contrôlé durant plusieurs semaines, voire mois (c’est en fait du vin aigris, d’où le nom ^_^).

J’irais même jusqu’à dire que c’est un produit chimique, de formule CH3COOH. C’est aussi le premier acide utilisé dans l’industrie.

Sinon, pourquoi ne pas utiliser du cyanure ? Ça aussi c’est naturel. On en trouve dans les pommes, les pêches, les cerises, le manioc et le bambou (entre autres). Pourquoi les hippies ne râlent pas ? Ben ouais, le complot des Illuminati interdit les gens de se proposer ce produit 100 % naturel. Sûrement la faute à Monsanto.

Oui, oui : ce désherbant marche très bien : le mélange sel+acide réduit la pression osmotique des cellules des plantes et elles finissent par mourir de déshydratation (peu importe la plante). Exactement la même chose qui nous tuerait nous si on buvait l’eau de mer.

En fait, n’importe quel soluté ionique fonctionnerait : vinaigre, acide chlorhydrique, javel, sel d’ammonium, chlorure de potassium, à des doses plus ou moins importante.

Mais il est illusoire de dire que ça n’a aucun effet sur l’environnement par la suite. Et ce n’est pas non plus parce que le sel est un produit naturel, et rencontré tel quel à l’état naturel, que c’est inoffensif pour l’environnement : je sais pas, mais on n’appelle pas la Mer Morte (très salée) « morte » pour rien.
Et un désert de sel, il y a quand même beaucoup mieux comme représentation d’un environnement propice à la vie sauvage.

Enfin, je suis d’accord sur le fond : c’est probablement moins toxique pour les animaux (et nous) que du Round-up ou d’autres désherbants. Celui-ci agit de façon physique sur les cellules, plutôt que d’agir de façon chimique/physiologique.
Après tout le sel de table et l’acide éthanoïque — nom scientifique du vinaigre — sont très bien éliminés par l’organisme, sans effets sur la santé tel que c’est employé là), mais faut pas pousser mémé dans les mauvaises herbes non plus : ce n’est ni naturel, ni sans effets. Si ça serait sans effets, ça ne serait pas un désherbant ;).

http://www.deco-cool.com/desherbant-naturel-a-faire-avec-produits-naturels-vinaigre-gros-sel/

Ants follow Fermat's principle of least time

#15930

Le principe de Fermat c’est ce qui fait fonctionner la loi de Snell-Descartes en optique : un rayon passant dans du verre se voit dévier, afin que le chemin total soit le plus rapide : http://couleur-science.eu/img/e4/refraction_photo.jpg

Généralisé sous le principe de moindre action, c’est un principe très important en physique et on le retrouve partout.

Ici, on voit que ce principe est également appliqué par les fourmis. Les fourmis tendent à diminuer le temps passé sur un tapis, où ils sont lent, tout en formant un angle bien précis, qui n’est pas un angle droit non plus.

Plus à venir demain dans un article sur Couleur-Science :p

En attendant, vous pouvez voir le problème de la courbe brachistochrone, qui est intimement lié.

http://phys.org/news/2013-04-ants-fermat-principle.html

@Binerf sur Twitter : "@lehollandaisv C'est ça que ma voiture est toute sale ? C'est vraiment du sable du Sahara? #impressionnant"

#15878

Oui, seule l’eau s’évapore des océans (la pluie n’est donc pas salée), mais le sable est soulevé par le vent, transportée au sein de l’atmosphère et la pluie remmène tout ça au sol… et sur les voitures, les chaises de jardin, les vitres…

Je ne sais pas si la pluie d’hier contenant spécifiquement du sable du Sahara, il peut aussi provenir d’Espagne ou d’ailleurs, mais oui, c’est totalement possible, et moins rare que l’on pense.

Février 2016 :
http://www.20minutes.fr/montpellier/1791879-20160222-montpellier-pourquoi-plu-sable-lundi-matin
http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2016-02-23-05h48/pluie-de-sable-hier-dans-le-sud-29854.php
Avril 2016 :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/alpes-maritimes/pluie-de-sable-du-sahara-sur-la-cote-d-azur-resultat-des-voitures-sales-969451.html

Encore plus impressionnant : on estime aussi que la grande fertilité des régions d’Amérique du Sud (Amazonie…) soit due à des poussières chargées de minéraux et de sédiments organiques en provenance du Sahara, qui est une étendu pour le moins très vaste :
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20141013.OBS1905/comment-le-sahara-nourrit-l-amazonie.html

Pour l’anecdote : le sable et les poussières dans l’atmosphère permettent également de stabiliser le climat. Les particules, mêmes très fines et en très faibles quantités permettent de réfléchir une partie de la lumière du Soleil vers l’espace.
Le climat est une machine auto entretenue : si le climat devient plus chaud, il y a d’avantage de cyclones et de vent, donc de plus en plus de poussières et débris sont envoyés dans les airs et d’avantage de lumière est réfléchie vers l’espace et le climat refroidit.

Aussi, ces mêmes pluies de sables permettent alors de fertiliser les terres (à long terme) et permettre à la végétation de mieux pousser, et donc d’absorber d’avantage de CO2, et donc là également de permettre au climat de se stabiliser.

Ceci se passe à longue échelle de durées, mais si l’être humain continue de balancer du CO2 dans l’atmosphère, on pourra s’attendre dans quelques siècles/millénaires à voir de plus en plus de pluies de sables, comme on observe déjà de plus en plus de cyclones de plus en plus puissants.

La nature est bien faite, non ?

Shower Thoughts — It’s really convenient that plants change color...

#15869

J’aime bien ce blog « Shower Thoughts ».

It’s really convenient that plants change color when tasiest

Je note le côté humoristique, mais il faut savoir que c’est le sens gustatif des êtres vivants qui se sont adaptés à aimer d’avantage le fruit mûr que le fruit pas mûr, par évolution et sélection naturelle.

Dans une population d’individus, le fait d’aimer ou non un fruit mûr ou non est défini en partie par les gènes.
Les fruits mûrs contiennent de fait plus de nutriments : les êtres vivants qui les préfèrent (au goût) à des fruits non-mûrs survivent donc mieux. Au fil des générations, les individus qui préfèrent les fruits non-mûrs vont peu à peu disparaître : ils sont plus faibles, doivent manger beaucoup plus pour absorber autant, et aussi s’exposent plus aux prédateurs dans leur quête de nourriture.

Au bout d’un moment, il ne restera plus que des individus qui aiment des fruits mûrs sur les fruits non-mûrs, et nous y voilà.

C’est la même chose avec les mauvaises odeurs. Les odeurs soufrés, chlorés, fluorés, sont très fortes et on a tendance à les fuir. Les produits responsables de ces odeurs sont également très toxiques, ce qui n’est pas du tout un hasard.

Dans une population d’individus, ceux qui s’en sortent ont donc été les individus qui ont fuit ces produits, et non ceux qui ont voulu vivre avec car les trouvant à leur goût. Ces derniers en sont morts directement, les empêchant de se reproduire et partager leur leur gènes.
À la fin, il ne sont là aussi resté que ceux qui fuient les produits toxiques à l’odeur.

La toxicité n’indique donc rien sur l’odeur : c’est plutôt l’odeur qui renseigne sur la toxicité.

Une autre conclusion, plus générale, est que nous (tous les êtres vivants, en fait) évoluons pour survivre. Une très grande partie de nos réflexes sont là pour ça :
– Les animaux fuient le feu pour survivre
– Les humains l’adorent : le feu permet de cuire la bouffe, qui en devient plus nutritive, et faire fuir les prédateurs
– le vertige est un réflexe de survie aussi, qui nous pousse à nous éloigner d’un précipice et risquer de tomber
– la vue du sang est désagréable et nous pousse à fuir un lieu qui a vu la mort
– la vue d’une araignée, d’un reptile ou d’autres phobies sont aussi des réflexes, parfois ancestraux.
– etc.

http://just-shower-thoughts.tumblr.com/post/147716629159/its-really-convenient-that-plants-change-color

Miel interdit pour les bébés

#14881

Bon à savoir.

Pour le reste, le miel étant plein de pollen, en manger un peu tout au long de l’année permet d’éviter les allergies/rhumes au printemps, quand les plantes se remettent à polliniser en masse (ça agit comme une piqûre de rappel).

Par contre il faut manger du miel local pour ça (manger du miel d’Argentine alors qu’on est en France ça sert à rien, c’est comme se vacciner contre le grippe alors qu’on a autre chose.

http://secouchermoinsbete.fr/67747-miel-interdit-pour-les-bebes