Genius | 5 Legal Risks For Companies Involved in Open Source Software Development | Linux.com | The source for Linux information

#16314

Licence MIT for the win.
Pour que la liberté de faire du non-libre ne vous soit pas volée.

Personne ne devrait vous imposer de suivre un mouvement particulier, aussi bon qu'il puisse être. Un dictature bienveillante reste une dictature.

https://genius.it/www.linux.com/blog/learn/chapter/open-source-management/2017/3/5-legal-risks-companies-involved-open-source-software-development

LibreOffice fait évoluer son interface - LinuxFr.org

#16088

Ce n’est pas trop tôt.
Le "ruban" de MSOffice est quand même assez pratique, au point de l’avoir mis partout dans Windows, et ça améliore à mon sens beaucoup l’ergonomie de Windows.

Par contre, je trouve que LibreOffice (tout comme feu OOo) reste toujours aussi moche (ceci dit MS-Office 2016 n’est pas mieux alors que 2010 et 2007 étaient plutôt bien).

http://linuxfr.org/users/_tof_/journaux/libreoffice-fait-evoluer-son-interface

Fermer OpenOffice ? Une « sérieuse possibilité » pour son vice-président

#16046

Il existe encore, ce pare-feu ?

Je pensais que tout le monde était passé à Libre Office tout de suite après qu’Oracle avait racheté Sun. À l’époque la transition était invisible : LibreOffice et OenOffice étaient identiques. Maintenant on va rigoler.

https://www.nextinpact.com/news/101239-fermer-openoffice-une-serieuse-possibilite-pour-son-vice-president.htm

L'ouverture du code source d'Ines fait grincer des dents - Next INpact

#15761

Ok, donc pour accéder au code source, il faut s’inscrire, s’identifier et demander à accéder au code. Ensuite un admin doit vous autoriser à y accéder.

« C'est un peu idiot, parce qu'une fois que tu as accès au code source, tu peux très bien le cloner et le mettre dans un git public et tout le monde y aura accès... » soupire un autre spécialiste de l'informatique, également sollicité par nos soins. « Pour moi, c'est de la maladresse et en plus c'est vain ! »

C’est ce qui se passe quand on pense que le numérique c’est comme AFK, avec des gens qui entrent pour trouver observer un objet matériel impossible à dupliquer.

M’enfin, le fait de pouvoir y accéder c’est quand même pas mal.

https://www.nextinpact.com/news/100356-louverture-code-source-dines-fait-grincer-dents.htm

Note : à propos du choix d’une licence fermée, open-source, Libre

#15144

Je reproduis ici un extrait de ce que je dis là : http://lehollandaisvolant.net/?d=2016/04/20/20/09/33-microsoft-si-taimes-lopen-source#idc9f50e


Je n’obligerai pas les développeurs à céder les droits sur ce qu’ils ont créé.

Le Libre doit rester un choix : souhaite-t-on autoriser les gens à modifier le code dont on est l’auteur, ou pas ? En tant qu’auteur moi-même, de texte, de code et autres, je n’accepterai pas qu’on m’impose comment je dois distribuer ce que je créé. Je veux être libre d’avoir ce choix moi-même.

Obliger le Libre, c’est supprimer la liberté des développeurs.
Encourager, discuter, essayer de convaincre, oui. Mais obliger, jamais.

Quant à l’open-source, ça me semble être un gage de garantie et de respect vis à vis des utilisateurs de son programme. Si on ne veut pas laisser les gens voir comment on a accompli telle ou telle prouesse technique, je peux comprendre : dans un monde où la qualité est un critère de réussite sur le marché, c’est légitime.
Mais ça laisse également à l’utilisateur le doute sur la présence ou non de code malveillant dans le programme. Il faut accepter ça également.

Open-source, Libre, code fermé… tous ont des avantages et des inconvénients, qui pèse plus ou moins pour chaque développeur, et le choix d’un modèle plutôt qu’un autre doit être la liberté du développeur.

Parallèlement, l’utilisateur final doit avoir la liberté de pouvoir dire non à un programme et de refuser son installation en fonction de l’ouverture ou non du code, et dans le cas d’un code ouvert, de son contenu.

http://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20160423141433

Le blog de Laurent Napias | Confiance aveugle

#15105

+1

Le fait qu’un logiciel soit libre n’est pas une assurance qu’il soit sans bug (ça ne l’a jamais été et ne le sera probablement jamais non plus).

Le fait qu’un logiciel soit open-source (pas forcément libre) c’est juste une question d’honnêteté du développeur par rapport à son public. Si un logiciel n’est pas open-source, il y a toujours un risque qu’il contienne des choses malveillantes. Ce n’est pas forcé, mais on n’a pas de quoi vérifier, c’est tout. C’est dans ce cas qu’intervient la confiance qu’on porte à un éditeur.

Je vois l’open-source comme un avantage pour le développeur. Le libre après, c’est un plus pour l’utilisateur (potentiellement un autre développeur lui aussi).

http://www.laurent-napias.com/post/2016/04/17/confiance-aveugle

Mon prochain PC ? Ce sera sûrement un Apple Mac. – Le Weblog de Frederic Bezies

#14994

C’est bien pareil partout : les querelles à l’intérieur d’une communauté, ou même entre plusieurs communautés agissant pour la même cause (mais chacun de leur côté) finissent par nuire à la cause, aux communautés, aux utilisateurs au public extérieur et à tout le monde en fait.


Pour le fond de l’article, j’aime beaucoup les PC d’Apple (oui j’assume cette expression) en particulier les Mac Book Pro, au niveau du design, des options, du clavier, etc. Sauf qu’ils sont indémontable et impossible à upgrader donc non merci.

==
Moi mon prochain PC aurait pu être un Librem 15, qui, malgré leur prix (2000 $) ont tout ce que je désire (y compris les détails comme écran mate ou clavier lumineux) : https://puri.sm/librem-15/
… si ce n’était qu’ils restent muets à mes emails/messages demandant quelques renseignements supplémentaires, et qui me fait donc douter du sérieux et de la capacité de leur entreprise (3 tentatives de contacts, étalées sur 3 mois, toutes sans réponse, alors que Clevo.fr ou LDLC répondent dans la journée, donc bon).