#19708

L'Arche numérique de la Norvège

Entre ça et Svalbart (réserve mondiale de la biodiversité végétale, sous forme de semences), ça fait quand-même beaucoup de choses sous « semi-contrôle » de la Norvège.

La localisation n’est pas due au hasard : cette région est située au milieu d’une plaque continentale et donc très peu sujette aux risques sismiques et volcaniques (en plus d’être dans une région sans tensions géopolitiques) et de pouvoir profiter de la stabilité du froid naturel.

Sinon, il est impossible de ne pas penser à une « Fondation », comme décrite dans l’œuvre majeure « Fondation » d’Isaac Asimov (une fondation, comme dans « les fondations d’une maison »).

<spoiler alert>

En l’an 10 000 environ, l’humanité a colonisé la galaxie, mais l’ensemble menace de s’effondrer, à cause de tensions politiques entre les différentes régions de la galaxie.

L’histoire débute à l’aube d’une période de chaos au cours de laquelle une importante partie des connaissances risque d’être perdue. Il est estimé qu’il faudra environ 30 000 ans pour revenir à un état stable.

Le héros, Hari Seldon, un mathématicien, propose de constituer une Fondation : un requeille de la somme des connaissances humaines, qui permettront de réduire ces 30 000 ans à « seulement » 1 000 ans de chaos, après quoi la Fondation aura permis de restaurer la technologie et les connaissances d’avant la révolution galactique.

Bien-sûr, la Fondation doit être secrète pour éviter d’être vandalisée. De plus, il est également question d’une seconde Fondation, encore plus secrète, destinée à servir de sauvegarde de la première.

Hari Seldon parvient à tout ça en mettant au point un modèle mathématique — la psycho-histoire — correspondant grosso-modo à l’évolution du modèle social sur les siècles et millénaires à venir. En gros, il décrit comment va évoluer la société dans le futur, avec une très grande précision (même s’il y a quelques conditions à respecter ; conditions qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler les trois lois de Robotique, également mises au point par Asimov).

Je vous laisserais lire tout ça ;)

http://secouchermoinsbete.fr/85851-l-arche-numerique-de-la-norvege

#19625

Virus et grande nouvelle - YouTube

Tania Louis, une vulgarisatrice et médiatrice scientifique du Café des Sciences, sort un livre sur les virus !

Si vous avez envie d’en savoir plus sur ce que c’est ou pour démystifier tout ça de façon un peu plus en profondeur que mon article.

https://www.youtube.com/watch?v=oPE_f6twlZU

#19049

Bloody Harry - la BD à Poudlard: Le tome 3 Bloody Harry est arrivé !

Pour les fan de blagues très vaches (et parfois gore) sur Harry Potter.

Je recommande fortement le blog déjà, et je confirme que ces bouquins constituent aussi des cadeaux de Noël plutôt appréciés pour les Potterheads… du moins par les gens avec un humour particulier :p.

https://a-poudlard.blogspot.com/2019/11/le-tome-3-bloody-harry-est-arrive.html

#17226

Note : citation Isaac Asimov

Speech, originally, was the device whereby Man learned, imperfectly, to transmit the thoughts and emotions of his mind. By setting up arbitrary sounds and combinations of sounds to represent certain mental nuances, he developed a method of communication — but one which in its clumsiness and thickthumbed inadequancy degenerated all the delicacy of the mind into gross and guttural signaling.

Down — down — the results can be followed; and all the suffering that humanity ever knew can be traced to the one fact that no man […] could really understand one another. Every human being lived behind an impenetrable wall of chocking mist within which no other but he existed.
Occasionally there were the dim signals from deep within the cavern in which another man was located — so that each might grope toward the other. Yet because they did not know one another, and could not understand one another, […] there was the hunted fear of man for man, the savage rapacity of man toward man […].

Grimly, Man had instinctively sought to circumvent the prison bars of ordinary speech. Semantics, symbolic logic, psychoanalysis — they had all been devices whereby speech could either be refined or bypassed.

Psychohistory had been the development of mental science, the mathematicization thereof, rather, which had finally succeeded.

— Isaac Asimov, Second Foundation.

(ça rejoint ce que je disais  : l’usage de mots à tort et à travers c’est la raison de tous les maux du monde…)

Sinon, je suis en train de reparcourir la série Foundation d’Isaac Asimov. Cette série de livre est un pilier de la science fiction du XXe siècle et il suffit de lire tout ça pour comprendre.

Non seulement l’histoire est bien ficelée, mais elle renferme aussi une immense critique du monde, des sociétés, de la civilisation, en plus de présenter des idées et des astuces pour l’avenir de l’humanité.

C’est une série de bouquins que je recommande fortement à tous.

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20180215185456

#17170

Le Club des Cinq a perdu son passé simple (et pas mal d'autres choses aussi)

Je constate ça dans d’autres séries littéraires également.
En particulier une série de livres pour enfant en néerlandais. J’avais la série complète, mais avec des bouquins de deux éditions différentes (originale & reformulée). J’ai fini par me mettre à la recherche de la série en version originale.

Je trouve ça assez lamentable, de simplifier. C’est pas mieux de maintenir le niveau ? Là ça revient simplement à avouer que les gens sont de plus en plus cons. Ni plus, ni moins.

Dans quelques années, on va avoir droit à une version en SMS aussi ?
Finalement Jean Rochefort n’avait pas tort avec ça : https://www.youtube.com/watch?v=16ubmu7qbJc

Du coup, je salue la solution à tout ça :

Que faire, alors ? Proposer deux versions en librairie. Celle des années 1970, avec son passé simple et ses longueurs savoureuses, simplement modernisée par les illustrations; et l'actuelle, rétrécie au nom de la lecture pour tous.

Si ça peut permettre à tous de lire, c’est bien.
J’espère juste que les éditeurs ne nous prennent pas tous pour des débiles et finissent par laisser tomber la version normale.

ÉDIT : Certaines choses disparaissent et d’autres apparaissent, ce qui est normal. Mais si c’est pour perdre le passé simple et le subjonctif pour se retrouver avec du SMS et des émoticônes… jsui pa conv1Q d’émé sa.

https://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20170406.OBS7659/le-club-des-cinq-a-perdu-son-passe-simple-et-pas-mal-d-autres-choses-aussi.html

#16198

Lectures croisées : Fondation et Robots - Tutos geek

+1
Asimov c’est bien !

(par contre c’est effectivement le bordel pour lire tout : le choix d’un ordre revient souvent, et ce n’est pas dans l’ordre de publication, selon Asimov lui-même, étant donnée que c’est plein de préquels et de suites dans tous les sens).

http://www.pumbaa.ch/blog/tutoriaux/?d=2017/02/07/16/00/00-lectures-croisees-fondation-et-robots

#15827

Avec Ctrl-F, recherchez des mots-clés en quelques secondes dans un texte papier - Tech - Numerama

Scannez une page d’un livre et lancez une recherche.

Le principe est génial, mais sur une simple page, pas sûr que la manip soit plus rapide que faire des grep avec les yeux. Faudrait pouvoir scanner tout un bouquin (genre à partir d’un ISBN).
http://www.numerama.com/tech/182993-avec-ctrl-f-recherchez-des-mots-cles-en-quelques-secondes-dans-un-texte-papier.html

#15626

Physics of the Future — Wikipédia

L’Économie du savoir, où comment passer de plusieurs peuples à une seule civilisation.

Ce passage serait en marche, considérant qu’on converge vers un système mondial (pour éviter de dire universel) de partage du savoir : Internet ; une langue considérée comme internationale : l’anglais ; et même une culture qui se répand un peu partout (certaines marques, films, mots, auteurs ou courants culturels) sont ainsi connus ou des références à ces marques/films/mots… sont trouvables un peu partout ; et même économique (mondialisation), politique (frontières qui sautent, comme l’UE ou les USA, ou les EAU, etc.).

Cette évolution de la société est parallèle à l’évolution technologique et les deux vont de paire.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Physics_of_the_Future