#18145

How can I deactivate Bluetooth on system startup? - Ask Ubuntu

C’est dingue ça : sous Mint, impossible d’avoir le Bluetooth désactivé par défaut.

Au démarrage, il est toujours allumé. Vous pouvez aller ouvrir le programme "bluetooth" dans les menus (blueberry) : il est allumé et il recherche les périphériques.

Sur batterie, il me dit qu’il tourne ainsi 100 % du temps.

Et impossible de désactiver Blueberry. On peut bien mettre un rfkill ou même ça

systemctl disable bluetooth.service

Et le bluetooth sera bien désactivé, mais blueberry, lui, tournera quand-même et cherchera une puce bluetooth qu’il ne trouvera pas.

Du coup, ben, j’ai viré blueberry, installé blueman (le premier est trop limité et buggué, le second est plus complet), j’ai fais la commande avec le systemctl ci-dessus, et j’ai désactivé le bluetooth dans l’UEFI. Ça semble être la seule solution.

ÉDIT : et non, je refuse de faire comme là : https://medium.com/@vxp/solved-how-to-disable-bluetooth-at-startup-on-linux-mint-19-tara-cinnamon-f5e0bd97e14d

C’est à dire, laisser le BT s’allumer à l’ouverture de session puis le désactiver à chaque fois que je me connecte. C’est pas une solution, c’est contourner le problème. Ça ne me va pas.

https://askubuntu.com/questions/67758/how-can-i-deactivate-bluetooth-on-system-startup/941953#941953

#17992

Linus Torvalds on C++

#old
Du Linus quoi.

inefficient abstracted programming models where two years down the road
you notice that some abstraction wasn't very efficient, but now all
your code depends on all the nice object models around it, and you
cannot fix it without rewriting your app.

In other words, the only way to do good, efficient, and system-level and
portable C++ ends up to limit yourself to all the things that are
basically available in C.

Tiens, j’ai déjà entendu ça pour jQuery ^^

http://harmful.cat-v.org/software/c++/linus

#17984

Installing 18.04 when systemd-udevd consumes 100% of CPU - Tutorials & Guides - Ubuntu MATE Community

Bon, je suppose que c’est ce bug qui m’empêche d’installer Elementary OS sur mon petit Dell.

Ah oui, et ce bug là aussi : https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+source/ubiquity/+bug/1447600

Comment faire l’installation quand-même, en dual-boot ?

1) lancer l’installateur (ubiquity). Ne rien toucher : juste lancer l’appli sur son icône.
2) aller dans le terminal, lancer les commandes suivantes :

$ sudo su
$ systemctl disable systemd-udevd.service
$ systemctl disable systemd-udevd-control.socket
$ systemctl disable systemd-udevd-kernel.socket
$ systemctl stop systemd-udevd.service
$ systemctl stop systemd-udevd-control.socket
$ systemctl stop systemd-udevd-kernel.socket
$ killall systemd-udevd
$ killall systemd-udevd-control.socket
$ killall systemd-udevd-kernel.socket

3) poursuivre l’installation.

4) lors du choix "où installer" NE PAS FAIRE « AUTRE ». Il ne faut aller dans le choix manuel d’une partition, sinon c’est GParted qui plante…

5) j’ai été forcé de faire uns installation automatique où il recrée lui-même les partitions. Perso je m’en fiche, c’est mon second ordi, mais je suis conscient que ce n’est donc pas applicable partout.

6) poursuivre l’installation normalement.

Si je ne fais pas tout ça :
1) le processus "udevd" va pomper tout le CPU et va pourrir le disque de journaux systèmes (#bug1)
2) Ubiquity (l’installateur) doit être lancé, PUIS udevd doivent être tués. Sinon ça ne marche pas (mercy Python ?).
3). Si vous atterrissez sur l’écran de choix des partitions, c’est là que parted-server merde. Il plante, pompe le CPU et plus rien ne se passe.

À par ça ça va bien (lol).

Je crois… C’est en train d’installer là. J’imagine qu’au reboot, je dois toujours changer de kernel.

https://ubuntu-mate.community/t/installing-18-04-when-systemd-udevd-consumes-100-of-cpu/17380

#17845

elementary OS 5 Juno is Here – elementary – Medium

eOS semble muni de base de plein de trucs sympas (comme un programme "caméra" ou un Redshift).
En plus le design est très travaillé (clairement copié sur Apple, mais justement).

Faudrait que je teste ça un de ces jours.

https://medium.com/elementaryos/elementary-os-5-juno-is-here-471dfdedc7b3

#17836

Cacher des fichiers sur un matériel Android – Les Infos de Ballajack

En réalité, les dossiers dont le nom commence par un point sont des dossiers cachés. Le point en début de nom de fichier (ou dossier) le marque comme caché.

Android hérite cette fonctionnalité de Linux, sur lequel il est construit.

Pour aller plus loin, deux astuces :

— si vous avez un dossier de fichiers audio que vous ne souhaitez pas voir apparaître dans votre bibliothèque (par exemple des fichiers audio de sonneries, des enregistrements, ou autre…), placez un simple fichier « .nomedia » dans ce dossier.
Le fichier peut être vide : c’est juste le nom qui est important (notez qu’il débute, là encore, par un point).

– Sous Linux (et je pense aussi sous Android) : si vous avez un dossier que vous souhaitez cacher ou masquer, mais que vous ne pouvez pas renommer (pour quelconque raison), il suffit de créer un fichier « .hidden » à la racine du dossier parent, et dans lequel on va mettre le nom de fichier ou dossier que l’on veut cacher (un nom par ligne)

Par exemple, sur mes disques durs qui sont encore en NTFS, je mets bien souvent :

lost+found
System Volume Information

Dans un fichier .hidden à la racine du disque.

Le fichier « .hidden » débute par un point, donc il est lui-même caché.

Les deux dossiers, alors cachés, sont toujours là et sont toujours accessibles (si on dispose du chemin d’accès) et Windows les détectera toujours (si c’est un disque Windows).

http://www.ballajack.com/cacher-fichiers-android

#17817

Les SJW ont ils obtenu la peau de Linux ?

Le nouveau code de conduite cité n’est pas le problème : bien-sûr qu’il faut rester ouvert, pro et respectueux de tous.

Le problème c’est ça, plutôt :

Puisque la communauté s'articule autour d'un système méritocratique, privilégiant les compétences et le talent dans un souci de stabilité ainsi que de fonctionnalité, les SJW souhaitent se débarrasser de cette ligne de conduite qui a fait la gloire et la renommée de Linux, sur l'autel de l'égalité des chances.

Donc en gros de cesser de recruter les gens selon leur compétences, et de commencer à recruter des gens sur leur diversité [par rapport au groupe déjà existant].

Il ne s’agit même pas d’appliquer une discrimination positive, qui serait de choisir systématiquement une personne issue d’une minorité à compétences égales, mais un truc encore pire, à savoir recruter systématiquement une personne issue d’une minorité à compétences inégales !

Car c’est bien ça qui est demandé par les SJW : https://www.reddit.com/r/linux/comments/9go8cp/linus_torvalds_daughter_has_signed_the/
De porter le choix de la diversité au lieu des compétences.

Quant au problème de fond, celui qui ne sera en rien résolu par ces mesures à la con, je le décrit là : https://lehollandaisvolant.net/?id=20180918043831 .
Ce problème est évidemment contourné (car compliqué à résoudre).

https://busy.org/@ixindamix/les-sjw-ont-ils-obtenu-la-peau-de-linux

#17785

TLPUI Is A Graphical User Interface For TLP Power Management Tool (Ubuntu Installation Instructions) - Linux Uprising Blog

Oh, bien ! Une interface graphique pour TLP, le powertool pour paramétrer les options d’économie d’énergie sous Linux.

Va falloir que je me rejette dans ce merdier qu’est l’autonomie des laptop sous Linux : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20170715192437

(Via Lokoyote)

https://www.linuxuprising.com/2018/09/tlpui-is-graphical-user-interface-for.html

#17685

Please remove adobe-flashplugins from mint-meta-codecs-core - Linux Mint Forums

Dans Linux-Mint 19, le plugin flash est installé par défaut dans le paquet adobe-flashplugin, et il est rattaché à un paquet essentiel, mint-meta-codecs.

Supprimer le premier paquet demande de virer le second, qui contient aussi tous les autres codecs. Or, certains programmes ont besoin de ces codecs, donc ils demandent également à être supprimés.

Au final, si on supprime Flash, on supprime VLC, Rythmbox, tous les lecteurs video/audio… bref, un cauchemar (merci les dépendances à la con).

Flash est une merde pleine de failles, c’est pour ça que je VEUX le désactiver.

Dans Firefox, il faut aller dans about:addons, aller sur « plugins » et mettre « ne jamais activer » pour Flash.

Mais bon, le plugin est toujours là et possiblement activable.
Du coup, je fais ça :

sudo mv /usr/lib/adobe-flashplugin/libflashplayer.so  /usr/lib/adobe-flashplugin/libflashplayer.so.BAK
sudo mv  /usr/lib/adobe-flashplugin/libpepflashplayer.so  /usr/lib/adobe-flashplugin/libpepflashplayer.so.BAK

Ceci désactive totalement dans Firefox (qui ne trouve plus les fichiers) sans les supprimer du PC (je préfère les garder au cas où, en cas de pépin dans APT par exemple).

La manip inverse :

sudo mv /usr/lib/adobe-flashplugin/libflashplayer.so.BAK  /usr/lib/adobe-flashplugin/libflashplayer.so && sudo mv  /usr/lib/adobe-flashplugin/libpepflashplayer.so.BAK  /usr/lib/adobe-flashplugin/libpepflashplayer.so

https://forums.linuxmint.com/viewtopic.php?t=264817

#17627

Contourner le mot de passe admin Windows - BecauseOfProg

C’est toujours là~

Sous Linux, y a un truc aussi : il suffit de modifier la ligne de boot du grub au moment du démarrage et de mettre "single" quelque part (je ne sais plus où, de tête). Ça lancera Linux sans le support multi-utilisateur, en root.

ÉDIT : Charlerlin me signale sur Twitter qu’il suffit de mettre un mot de passe sur le GrUB pour palier à tout ça : https://memo-linux.com/securiser-lacces-et-le-demarrage-du-grub-par-mot-de-passe/

Ceci empêche effectivement de modifier la ligne de lancement de GrUB. Ensuite, il faut idéalement aussi chiffrer le disque (sinon on peut éditer les fichiers de GrUB depuis une session sur une clé bootable, et accéder aux fichiers.

https://becauseofprog.fr/blog/bypass-windows-admin-password-64