Comment j’ai choisi mon système d’exploitation | Le blog technique de Microlinux

#17353

Quelques notes intéressantes.

Il est aussi amusant de voir comment les utilisateurs passent d’une distro à une autre au fil des ans.

Pour ma part, je suis passé d’Ubuntu au début, à Mint, puis Ubuntu puis de nouveau Mint (j’y suis aujourd’hui).
Je suis aussi passé par moment sous Fuduntu, LMDE, Debian, mais brièvement.

https://blog.microlinux.fr/choix-os/

Note : windows de merde. - Le Hollandais Volant

#17295

(Mise à jour de mon post de ce matin, avec des infos pour résoudre le problème)

Déjà Je maintiens ce que je dis : Windows sux, et plus ça va, plus ça empire. À ce jour, je déconseille la création de dual-boot. Terminé tout ça.
Il faut savoir que certaines mises à jour de Windows (les grosses update) constituent une réinstallation du système, avec (peut-être, je sais pas trop) une modification des partitions, tout ça. Donc si tu as une partition Linux que Windows détecte comme "inutilisée" ou "inconnue", il en fait ce qu’il veut.

Bref.

Pour la récup des fichiers, j'ai utilisé le soft "testdisk" disponible dans les dépôts mint/ubuntu.
C'est très simple, il suffit de suivre les instructions. Ne pas vouloir aller trop vite (inutile de le dire pour un linuxien, mais pas forcément les autres xD).

Petite astuce : pour les disques nvme (une forme très rapide de SSD en PCIe), testdisk ne les liste pas directement (ce n'est pas le seul soft comme ça : c’est une norme qui doit être assez récente).
Du coup dans le terminal (en root) après "testdisk" , je vois juste ma clé USB live et pas le disque dur et ses partitions cassées.

Pour qu'apparaisse le disques en nvme, il faut lancer la commande (toujours en root) avec le chemin vers le disque :

testdisk /dev/nvme0n1

(pour le disque 1 sur le port pcie 0)

(j'ai eu peur au début, quand ce soft ne trouvait pas le disque…
Mais cette solution — pas forcément expliquée partout, étant donnée que tous les tutos/pages d’aide sont avec /dev/sda ou /dev/hda qui sont détectés tout seuls — fonctionne)

(au passage, les partitions sur ces disques sont notées en numérotant le port pcie (je suppose) puis le disque, puis la partition.
Par exemple, nvme0n1p4 : partition 4 sur le disque 1 sur le port 0 ; à noter que le port semble toujours commencer à 0 et le disque & partition à 1 — qu'on me corrige si je dis des conneries).

Krita | Digital Painting. Creative Freedom.

#17196

Je viens de découvrir l’existence de Krita, une alternative à Gimp.

Si Gimp est fait pour GTK (en vrai c’est GTK qui est fait pour Gimp mais bon), Krita est fait pour KDE.

Le projet existe depuis 2005 et ce n’est donc pas une énième solution vouée à être abandonnée d’ici trois mois.

Perso j’aime beaucoup Gimp, mais au cas où c’est pas mal d’avoir des alternatives.

Note : clé usb "missing operating system"

#17104

En plus de ça : http://sebsauvage.net/links/?QCYMXw (tester dans un port USB2 et pas USB3)

Je fais mes clés USB Linux avec UNetbootin. L’installation marche bien (la clé doit être formatée en Fat32 et montée au préalable) mais parfois ça ne boot pas : « missing operating system ».

Dans ce cas, allez dans GParted, allez sur la partition, clic-droit « gérer les drapeaux » et ajoutez le flag "boot" puis validez.

Là ça marche.

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20180101200222

Note : activer Compiz dans Linux Mint

#16925

Parlant de Gnome/Mate et consort : Compiz est un peu le truc auquel je me suis habitué depuis mes débuts sous Linux et je travail toujours avec.

Il est paramétré pour permettre de switcher/déplacer les fenêtres et les bureaux de façon très fine et ça me fait gagner un temps phénoménal (autant que les launchers comme Synapse ou le feu Gnome-Do).

Le problème c’est que là aussi ça vieillit, et que arriver à faire fonctionner ça dans Mate, quand on a déjà des soucis graphiques, c’est pas simple.

En fait si, c’est simple : Linux Mint vient même avec un outil pour ça.

Donc je me note ça ici, parce que je redoute chaque réinstallation/formattage juste pour cette putain d’étape à la con :

1) installer tout Compiz

sudo apt-get install compiz compizconfig-settings-manager compiz-fusion-bcop compiz-plugins-default compiz-plugins-extra compiz-plugins-main compiz-plugins-main-default

2) activer Compiz :
– Système → Préférences → Apparences → Paramètres de bureau.
– section “fenêtres” → dans le menu “gestionnaire des fenêtres”, mettre Compiz.

Voilà, ça marche.

Plus besoin de trifouiller partout à grand coup de « compiz --replace », éventuellement mis en application au démarrage.

Ensuiiiiite seulement on modifie tout ce qu’on veut dans le gestionnaire compiz (CCSM) :
https://lehollandaisvolant.net/linux/ccsm/
https://lehollandaisvolant.net/linux/ccsm-help/ (je devrais bigrement mettre ces tutos à jour, d’ailleurs…).

(Et sinon, ouais, je m’émerveille tous les jours devant toute cette 3D bien bling bling, rien à foutre si c’est superflu :D)

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20171030200616

Vivre avec MATE - Le Blog Utux

#16922

Pareil : j’ai toujours utilisé Gnome2 puis Mate.

C’est super stable, uniforme, et on connaît.
Seul problème c’est qu’on est en (fin de) phase de transition GTK2 → GTK3 et que ça casse des choses qu’il faudra réparer un jour.

Les autres environnements, je ne les ai pas testé depuis longtemps, mais l’impression générale que j’en perçoit d’un peu partout, c’est celui qu’il donne :
– KDE c’est très joli, j’adorais à une époque, mais c’est très bloaté et ça évolue dans toutes les directions à la fois.
– Gnome : heu… je trouve très moche (visuellement) ce que c’est devenu (c’est parfaitement subjectif). Sans compter des limitations de GTK3 qui n’ont toujours pas été corrigées à certains endroits. Et puis le bruit court assez régulièrement que l’équipe derrière est un mur aussi fermé d’esprit qu’Apple (pour rester poli).
– les autres : je ne sais pas.

Perso je reste sous Mate aussi.
Étant sous Mint, j’ai déjà parfois essayé Cinnamon, mais il me manque certaines choses, ce qui est logique, vu que c’est basé sur Gnome3 (et qui donc est très incomplet à mes yeux).

https://utux.fr/index.php?article127/vivre-avec-mate