Mastodon

#17066

Tiens, amusant :
« BELIEVING » et « BEING EVIL » sont anagrammes :D

Le sexe des mots, actualité Monde - Le Point

#16938

Trouvé là : https://plus.google.com/+JeanBaptisteSauvage/posts/Ww6jpeaWmTX

Un humain de sexe masculin peut fort bien être une recrue, une vedette, une canaille, une fripouille ou une andouille. De sexe féminin, il lui arrive d'être un mannequin, un tyran ou un génie. Le respect de la personne humaine est-il réservé aux femmes, et celui des droits de l'homme aux hommes ? Absurde ! Ces féminins et masculins sont purement grammaticaux, nullement sexuels.

Pertinent.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2007-01-25/le-sexe-des-mots/924/0/92121

Zythom: Terminologie

#16892

D’un autre côté, on aurait pu dire « révolution sableuse ».

Après tout, les chiffres sont manipulés avec des ordi, utilisant des circuits intégrés, en silicium, à base de silice, donc de (d’un) sable.

« Révolution sableuse » est totalement ridicule, on est d’accord, mais en soi, le raisonnement est identique à celui qui a donné « révolution digitale ». La seule différence c’est que ce n’est pas un anglicisme et que ce n’est donc pas apparu « naturel » pour les kikous en charge de la publicité.

Concernant la fin de l’article, c’est vrai : le combat est perdu d’avance. Ça ne m’empêche pas pour autant de me refuser à l’employer moi-même et de m’en moquer ouvertement de temps en temps.

Je reste néanmoins persuadé (comme je le dis dans le commentaire #1 de mon lien) que si tout le monde invente sa propre langue, l’idée même d’une langue commune devient inutile. C’est assez triste, mais l’anarchie ne peut pas fonctionner à grande échelle : il faut quelques règles et une autorité compétente pour les énoncer.

Il en va quand-même d’une langue : ce truc qui nous permet de tous nous comprendre, aujourd’hui, mais aussi demain et même dans 1 000 ans. C’est pas le pseudo-débat gentillet comme celui qui oppose « pain au chocolat » à « chocolatine » et duquel on se sort avec un pirouette en disant « je veux ça »….

Pour en revenir, « digital » a déjà un sens. De même que « crypter » (que Zythom nous rappelle dans l’article). Plutôt que de lui en coller un second, il me semble normal d’utiliser le mot approprié et déjà existant pour désigner ce qu’on veut désigner.

https://zythom.blogspot.fr/2017/10/terminologie.html

biannuel — Wiktionnaire

#16891

Biannuel = tous les deux ans ? wtf ?

J’ai toujours compris ça comme "deux fois par an".
C’est "biennal" qui signifie "tous les deux ans".

Ils devraient faire comme en anglais, pour le coup :
- X-annual : qui se produit X fois par an.
- X-ennial : qui se produit tous les X ans.

Après tout, même en français, on dit bien "quinquennal", pas "quinquannuel" (pour dire "tous les 5 ans).