How many people have lived on earth? - WTF fun...

#14211

107 milliards.

Un truc amusant : raisonnons de la façon suivante : on a tous 2 parents, 4 grands parents, 8 arrières grands-parents… etc. Pour atteindre 100 milliards, il faut donc remonter ~37 générations.

Or, une génération, c’est environ 25 ans. 37 générations c’est donc 925 ans.

Ceci pose problème dans le raisonnement, et ça s’explique bien :
– il n’y a jamais eu plus de gens que maintenant
– les enfants sont rarement uniques
– on est tous de lointain cousins (et tout ceux qui parlent de "sang pur" ou "x de souche" ne savent pas de quoi ils parlent).

Dans l’histoire de l’humanité, on est passé à un cheveux de l’extinction : le minimum atteint était d’environ 10 000 individus dans le monde. C’est environ 1/10 de la capacité du stade de France.

Aussi, prenons quelques instants pour penser au fait que si on est là aujourd’hui, qui que vous soyez, c’est parce que vos ancêtres ont su survivre assez longtemps pour se reproduire, et ceci depuis la toute première cellule vivante. Rendez-vous compte : vous êtes personnellement là aujourd’hui car un jour, un T-Rex avait décidé qu’il n’avait plus faim et qu’il laisserait filer ce petit mammifère de la taille d’un rat ; mammifère qui fait partie de nos ancêtres.

http://wtffunfact.com/post/136655771062/how-many-people-have-lived-on-earth-wtf-fun

[brain drop] - pourquoi aucun animal ne maîtrise le feu et pourquoi nous allons tous mourir

#13956

J’avais déjà parlé de ça quelque part, mais si les animaux ne crachent pas le feu comme un dragon, ce n’est pas à cause d’un problème technique : certains animaux crachent du venin corrosif à 200°C, d’autres génèrent des flashs lumineux sous l’eau à 5000°C, d’autres produisent des chocs électriques…

Le feu, lui, est non seulement destructeur pour le prédateur, mais aussi pour l’environnement, et donc l’habitat naturel des animaux et l’espèce elle-même !
C’est comme ça que fonctionne la sélection naturelle : si une "fonctionnalité" mise au point par la nature ne permet pas la survie de l’espèce, cette espèce disparaît et la fonctionnalité avec.

Sans capacité d’anticipation des conséquences, si un animal avait le feu, il détruirait son habitat et ne survirait pas bien longtemps… à lui-même. Cet animal finirait par disparaître.


Je prépare un article sur ça, mais là où je voulais réfléchir c’est sur l’être humain..

Avec le feu, l’espèce qui n’est pas capable d’anticiper finirait par détruire son environnement et mettre sa propre survie en péril.
Or, c’est exactement ce qui est en train de se produire pour nous avec le CO2.

L’être humain et sa technologie génèrent de grandes quantités de CO2 qui vont peu à peu provoquer sa perte. Non pas parce que le CO2 est toxique pour lui (pas aux doses dont on parle), mais parce qu’elle est toxique pour son environnement dans son ensemble.

De même pour le reste, par exemple la sélection d’espèces végétales qui sont cultivées : le maïs, le blé ou les pommes de terres actuellement cultivées ne sont qu’une poignée d’espèces pour produire l’essentiel de la bouffe. Si un virus arrive et détruit ne serait-ce qu’une seule de ces espèces, alors on n’a plus rien à manger. C’est ce qui s’est passé au XIXe siècle en Irlande avec les pommes de terre.

La destruction de l’environnement, que ce soit par l’oublie des espèces résistantes, la destruction des forêts (qui ne font "que" l’oxygène qu’on respire, ou l’émission de CO2 qui acidifie l’océan (détruise là aussi les planctons à oxygène et font proliférer ceux qui produisent le gaz mortel de sulfure d’hydrogène) entre autres conséquences, c’est notre propre destruction.

La terre et la vie survivra, ça ne fait aucun doute : si elle a survécu à des comètes ou des super-volcans, elle nous survivra. Nous, c’est beaucoup moins sûr. Le problème n’est pas le manque de capacité d’anticipation (comme les animaux et le feu), mais le manque de de volonté.

Pourquoi aime-t-on (autant) le sucre ? - Lokoyote

#13328

Intéressant : c’est donc un réflexe ancestral, que d’aimer le sucré.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul : la peur des reptiles aurait une origine similaire, datant de l’époque où « nous » n’étions que de petits mammifères qui devaient se protéger des dinosaures.

http://lokoyote.eu/pourquoi-aime-t-on-autant-le-sucre/

L'Antarctique n'appartient à personne

#11081

C’est bien beau, mais pourquoi l’humanité n’arrive-t-elle pas à faire ça sur tous les continents ?

Parce que certaines veulent à tout prix le pétrole des autres, j’imagine, mais quand même…

http://secouchermoinsbete.fr/57473-l-antarctique-n-appartient-a-personne

Cosmos: A Personal Voyage - Episode 4 (Carl Sagan) - YouTube

#10065

La différence entre Vénus et la Terre est que la Terre abrite la vie et que la température y est clémente. Vénus est un enfer où il fait plus de 460°C avec une atmosphère oppressante 90 fois plus lourde que la nôtre composée de CO2 et de nuages d’acide sulfurique.

Il fait plus chaud sur Vénus en moyenne que sur Mercure au plus chaud, à cause de l’énorme effet de serre produit par l’atmosphère, qui conserve l’énergie reçue par le soleil pour toujours.

À la formation des planètes, pourtant, la Terre et Vénus avaient la même quantité de carbone. Alors pourquoi le premier est resté frais et le second est devenu un enfer ?

Grâce à la vie.

Sur Terre, les plantes ont absorbé le CO2 et l’ont transformé. Le carbone est resté dans leur fossiles, devenues des roches calcaire et des fossiles avec le temps. Sur Vénus, le carbone est resté dans l’atmosphère.
C’est grâce aux espèces de plantes et d’animaux que l’homme peut vivre sa vie sur une planète hospitalière. C’est grâce au très faible taux de CO2 dans l’air que la température est bonne (3 molécules de dioxyde de carbone pour 10'000).

Aujourd’hui, l’homme utilise le calcaire et rejette le CO2 pour faire du béton et du ciment.
L’homme brûle les fossiles et rejette du CO2 pour se déplacer.
L’homme est responsable de la plus grande extinction massive d’espèces d’animaux et de plantes de l’histoire de la Terre, les mêmes êtres vivants qui ont empêchés la Terre de devenir comme Vénus…

En fait, l’homme est en train de transformer la Terre en un enfer vénusien.

Live Japon: du mauvais usage des technologies

#9664

On a là une des plus belles inventions de l’humanité depuis longtemps et qui permet de fabriquer n’importe quel objet dont on peut avoir besoin…
… et on s’en sert pour fabriquer de quoi tuer son prochain.

Ce genre de choses n’est certes pas nouveau (ça fait longtemps que la technologie sert surtout et avant tout à tuer, comme les silex ou les épées), mais ça me bug toujours autant :/.

http://www.clubic.com/humour-informatique-geek/live-japon/actualite-701638-live-japon-mauvais-usage-technologies.html

image - 498x650px

#8274

Instructif non ?

https://lh4.googleusercontent.com/-9HXNgcC42AI/UrtSNOUrAII/AAAAAAABAw0/DhOwC1UMeLA/w498-h650-no/Capture.GIF