Think everyone died young in ancient societies? Think again | Aeon

#17673

Mortality rates in traditional populations are high during infancy, before decreasing sharply to remain constant till about 40 years, then mortality rises to peak at about 70. Most individuals remain healthy and vigorous right through their 60s or beyond, until senescence sets in, which is the physical decline where if one cause fails to kill, another will soon strike the mortal blow.

Ok, donc l’idée selon laquelle les populations antiques mourraient à 30 ans est fausse.
En Égypte, Grèce et Rome antique, il est dit qu’il n’était absolument pas rare de vivre jusqu’à 70 ans.

Encore une fois, la moyenne est très basse, mais c’est surtout à cause de la mortalité infantile qui était élevée.

Cependant, même pour l’Égypte antique, on est assez éloigné de l’idée de « cavemen » tel qu’il le décrit au début :

You might have seen the cartoon: two cavemen sitting outside their cave knapping stone tools. One says to the other: ‘Something’s just not right – our air is clean, our water is pure, we all get plenty of exercise, everything we eat is organic and free-range, and yet nobody lives past 30.'

À cette époque, ils étaient déjà sédentaires, avaient l’agriculture et l’élevage.

J’aimerais bien savoir, du coup, si pour les hommes préhistoriques, tout ceci est aussi valable, sachant qu’ils étaient très largement plus dépendant de la présence de nourriture (plantes, animaux…) et qu’ils ne pouvaient pas stocker la bouffe comme il se faisait dans l’antiquité (dans du sel, dans des amphores, ou en le cuisant : le pain, etc, qui se conservent déjà plusieurs jours).

Sans compter le danger : récolter des raisins ou du blé, le tout protégé par des chiens, c’est moins risqué que chasser le mammouth entre les loups.

Du coup, concernant l’argument (que je reprends très souvent d’ailleurs) et qui dit que la technologie, l’hygiène et la médecine moderne (et non les prières et les bains annuels) nous ont rallongé la durée de vie, cet argument donc, tombe… du moins dans l’absolu.

Car l’essence de l’argument subsiste, je pense : la technologie a permis d’augmenter la durée moyenne de vie : la mortalité infantile est très basse aujourd’hui (en particulier dans les pays occidentaux). Et on vit tout de même beaucoup mieux : on est moins malade, et si on l’est, c’est moins longtemps et tomber malade n’est plus une fatalité (on risque rarement d’en mourir).

https://aeon.co/amp/ideas/think-everyone-died-young-in-ancient-societies-think-again

The mysterious Voynich manuscript has finally been decoded | Ars Technica

#16759

Article original de l’auteur de la découverte : https://www.the-tls.co.uk/articles/public/voynich-manuscript-solution/

Perso j’attends de voir un papier plus sérieux qu’un article, mais si effectivement le manuscrit était bourré d’abréviations et autres symboles, c’est normal que des analyses statistiques ne renvoyaient pas de résultats.

Un peu comme quand on relit ses cours de lycée, 5 ans après, et que la prof de l’époque nous avait fait un cours entier sur la prise de notes et sur les abréviations à utiliser pour noter des trucs à la vitesse de l’oral :) .

ÉDIT : https://www.youtube.com/watch?v=wnv8GWB7Zr4
Une vidéo qui redescend sur terre vis à vis de la news (merci Kamate pour le lien !).

https://arstechnica.com/science/2017/09/the-mysterious-voynich-manuscript-has-finally-been-decoded/

Yakhchāls – Meybod, Iran- Atlas Obscura

#16746

Les anciens faisaient de la glace dans la désert depuis 400 av. J.-C., grâce à un système de refroidissement par évaporation.

Je connais le système depuis un moment, mais savoir que c’est utilisé depuis si longtemps et avec une telle puissance (dans le désert !) c’est quand-même vachement beau.

http://www.atlasobscura.com/places/yakhchals?utm_source=facebook.com&utm_medium=atlas-page

L’histoire en marche arrière | Le blog d'un odieux connard

#16699

Quand on a du mal à regarder son histoire en face, autant tout péter.

Oui, faire comme ISIS quoi :).

Autrement, j’avais entamé un article sur ce sujet précis : détruire l’Histoire, cacher nos erreurs, oublier le passé ce n’est pas une solution. C’est le moyen d’éviter de les recommencer.

Mais cet article de l’Odieux Connard dit à peu près ce que j’en pense aussi.

Et puis perso, non, je ne suis pas choqué de voir Lincoln dire qu’il ne souhaite pas voir les noirs voter, ou voir Victor Hugo promouvoir l’esclavage, ou voir qu’il n’y a aucune femme parmi les 40 noms sur la Tour Eiffel.

C’est choquant pour celui qui ne connaît pas l’histoire, oui. Mais pour celui qui se renseigne, c’est plutôt gratifiant ce constater que notre civilisation a (dans son ensemble) progressé sur ces côtés là (tout n’est pas encore parfait, mais on a avancé, et on avance, et on continuera d’avancer jusqu’à que la civilisation dans son ensemble reflète l’intelligence combinée de tous ses membres).

Dire que Victor Hugo ou Abraham Lincoln étaient racistes, c’est vrai. Mais dans une société où tout le monde est raciste, ils feraient partie de la norme. Or ces deux gens là vivaient dans une telle société…

Perso je ne leur en veut pas d’avoir eu ces discours qualifiables de « racistes ». Tout comme je n’en veux pas à nos ancêtres d’avoir pensé que le Soleil tournait autour de la Terre : après tout, nos sens primaires montrent un Soleil qui bouge dans le ciel et notre Terre qui est fixe.

Par contre j’en voudrais à mes contemporains de penser la même chose.

Pour le racisme, parce que je considère que l’égalité de tous est préférable à la ségrégation, sur le plan humain, tout simplement, et que les idées racistes sont juste (à mes yeux) des idées plus basses que ce dont est capable l’être humain sur le plan moral ou éthique (ce que je qualifie de « plan humain/humaniste »).
Et pour le Soleil tournant autour de la Terre, parce que depuis l’antiquité, des faits, des observations, des preuves, des explications nouvelles sont arrivées et sont venues s’ajouter à la somme de notre connaissance. En particulier les lois de la gravité, et les photos de notre Soleil et des planètes, dont la Terre, sont venues et expliquent mieux la réalité que la théorie géocentrique (qui n’explique pas tout, donc on l’abandonne).

Le bleu n'a pas toujours existé pour les humains

#15825

Depuis l’antiquité, seulement ?

Au Japon, le bleu et le vert sont également confondus sous une même dénomination : 青 (ao). On trouve aussi parfois 緑 (midori) pour désigner le vert seul, mais c’est souvent dû à l’influence occidentale, où bleu et vert sont distingués systématiquement.

M’enfin, ici on sait toujours pas se mettre d’accord si l’on doit dire « vert turquoise » ou « bleu turquoise », donc lol.

http://secouchermoinsbete.fr/69205-le-bleu-n-a-pas-toujours-existe-pour-les-humains