Mais qui recommence à alimenter le trou dans la couche d’ozone ? - GuruMeditation

#17396

Tout va bien…

Un problème qui était pratiquement résolu revient à cause d’un con quelque part qui décide que la planète est une poubelle.

Je sais qu’il faut pas accuser, mais « quelqu’un qui pense que la planète est une poubelle » se trouve à la maison blanche… Enfin, je dis ça…

http://www.gurumed.org/2018/05/19/mais-qui-recommence-alimenter-le-trou-dans-la-couche-dozone/

J’ai regardé MARS, la série : c’est compliqué – JCFrogBlog4

#17394

Résumer cette docu à Elon Musk c’est un peu con. Il n’apparaît que dans le ou les premiers épisodes. La suite est un peu plus intrigante et soulève un bon nombre de *vrais* problèmes, ceux qui nous ralentissent actuellement et pour de vrai pour faire des missions habitées vers Mars.

Comme tu dis justement, parler de Mars dans parler de Musk, c’est comme parler de l’informatique personnelle sans parler de Gates ou de Jobs. On peut, mais ça serait encore plus orienté que si Apple lui-même faisait un docu sur sa propre histoire.

Enfin, je ne comprend pas : d’un côté t’as les gens qui veulent pas que l’État investisse dans l’espace sous prétexte que l’argent public doit être dépensé pour des choses « plus importantes » (soi-disant), de l’autre, quand les États ne dépensent plus dans l’espace et disent « ok, dans ce cas on laisse l’espace aux entreprises privées », ça ne va pas non plus.

Il faudrait faire quoi ? Ne rien faire ? Croupir sur ce rocher spatial en attendant de ne plus avoir de ressources du tout et brûler dans notre propre CO2 ?

Nan.

Je doute que la première fois qu’un Cro-Magnon soit sorti de sa caverne pour « aller plus loin », il ait soumis cette expédition à un vote. Il a plutôt pris son courage à deux mains et il y est allé de son propre chef.

Ici c’est pareil : les États ont mieux à faire que du commerce de ressources planétaires ou de tourisme spatial. Ce n’est pas leur rôle (à moins d’être dans un état communiste).

Perso j’ai pas les moyens de lancer une fusée vers une autre planète. Est-ce une raison d’interdire aux autre, ceux qui ont les moyens, de construire et lancer cette fusée ?

Juste parce que je n’ai pas la thune d’acheter une tondeuse électrique, je devrais demander à mon voisin de ne pas tondre sa pelouse non plus ?

Et concernant l’argument de garder l’espace un bien publique… J’espère que vous rigolez. On n’est déjà pas capable de maintenir la Terre public : on sort les armes ou appelle les flics dès que quelqu’un met un pied dans notre « propriété ». Bien public, hein ?

Je pense qu’on a largement prouvé qu’on était trop con pour vivre en paix sur Terre pour espérer vivre en paix dans l’espace (où l’on n’est, soit dit en passant, incapable d’aller). S’il y avait une guerre à faire à propos d’un astéroïde, on la ferait… Suffirait qu’il y ait des pétrole et on leur enverrait nos armées pour redonner sa liberté et sa démocratie à ce rocher cosmique (oui pardon, elle était facile^^).

M’enfin, j’en ai déjà parlé, je sais, je me répète.

Note : oops…

#17382

Je viens de découvrir une petite bourde…

Avant de mettre une page de contact sur Couleur-Science, je proposais une adresse email spécifique.

Je n’ai jamais rien reçu sur cet email, et je trouvais ça assez étrange. En fait Thunderbird était mal configuré et je rapatriait pas le bon dossier…

Je viens de me loguer sur mon RoundCube et vous êtes quelques personnes à m’avoir envoyé des emails sur cette adresse entre 2015 et 2016 (après j’ai mis en place ma page de contact).

Je suis désolé que vous n’ayez jamais eu de réponse…

Ça serait un peu ridicule de répondre maintenant, deux ans après, mais je vais lire tout ça quand-même. S’il y a des choses intéressantes qui méritent un article, ça sera fait (c’est à ça que servait cet email à la base : si une de vos question pouvait être répondu avec un article, alors je le fais).

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20180514172724

BFMTV sur Twitter : ""La SNCF coûte 1.000 euros à chaque Français, même ceux qui ne prennent pas le train" https://t.co/zj11n5Tqw7… "

#17234

Toi aussi, béhèfèmise un fait divers pour dire n’importe quoi :

– « L’enseignement nationale coûte 1.000 euros à chaque Français, même ceux qui n’ont pas d’enfants. »
– « La sécu coûte 1.000 euros à chaque Français, même ceux qui ne sont pas malades. »
– « Les pompiers coûtent 1.000 euros à chaque Français, même ceux qui ne brûlent pas. »
– « L’entretient des espaces verts et parcs municipaux coûte 1.000 euros à chaque Français, même ceux qui n’y vont pas. »
– « L’hémicycle coûte 1.000 euros à chaque Français, même à ceux qui se sont abstenus de voter. »

– Les journalistes de BFMTV cassent les couilles à 1.000 français par jour, même ceux qui ne regardent pas la TV...... oh pardon, il est sorti tout seul, celui là… :D

https://twitter.com/BFMTV/status/950331090035765248

#commentaire n°46 - Comment fonctionne une LED ? - Couleur-Science

#17176

Combien de personnes se font avoir parce qu’on parle d’une longueur d’onde pour caractériser une onde, alors que :

** selon le milieu, une longueur d’onde de 800 nm peut désigner du rouge (air, vide), du vert (eau) ou du bleu (diamant).
** la longueur d’onde est fonction inverse (et pas directe…) de la véritable caractéristique de l’onde, à savoir sa fréquence temporelle, ou l’énergie.

Voir ça : https://couleur-science.eu/?d=2013/07/31/00/48/04-pourquoi-parler-de-longueur-donde-pour-une-couleur-est-un-probleme

Je sais que c’est plus pratique de parler en terme de 400 nm / 800 nm, pour le spectre visible, mais c’est trompeur et si on ne mentionne pas le milieu où ladite onde se propage, on n’est pas renseigné sur la couleur.

On ferait mieux de prendre une unité d’énergie de 1 Unité pour le rouge et de 2 Unité pour le bleu, et raisonner ainsi, si c’est de la simplicité qui vous manque.
Après tout, en quantique, personne ne se trimbale des joules : on utilise notre propre unité (l’électron-volt) et dans le domaine de la production d’énergie (!), on utilise les TEP ou les kWh…

Ce truc là fait partie de tous ces choix qui me laissent pantois. Tout comme le fait, environ 250 ans après que Ben Franklin ait normalisé le signe du courant électrique, on se trimbale toujours un putain de signe négatif partout : les électrons se déplaçant du − au +, alors que le sens « conventionnel mon-cul » du courant est de + vers −.

Combien d’enfants sont écartés de la voie scientifique, dégoûtés par les sciences physiques, à cause de ce problème seul ?

Quand j’étais au collège, on devait bien n’être que 4 ou 5 à avoir la moyenne en sciences-physiques-chimie. C’était la seule matière où il était à peu près normal que la majorité de la classe se traînait des notes de merde. On nous disait que c’était parce « la physique-chimie c’est difficile ». Heu… non. C’est juste fait de conventions artificiellement merdiques qui embrouillent tout le monde. La physique (classique) en elle-même est parfaitement intuitive : c’est simplement ce qui se passe dans la vie de tous les jours, expliqué par des lois physiques.

La science décrit pourquoi le feu est chaud, pourquoi l’eau mouille, pourquoi une pomme tombe.
Mais c’est à l’Histoire que nous devons l’erreur faussement attribuée à la science et qui dit que le courant circule en fait dans le sens contraire de la logique.
C’est à la Psychologie que nous devons le connerie de choisir d’utiliser des longueurs-d’ondes plutôt que des énergies.
C’est à l’Art que nous devons l’idée totalement arbitraire qu’il existe 3 couleurs « primaire » (n’importe quel infographique sait très bien qu’on peut aussi utiliser d’autres trucs pour décrire les couleurs : HSV, quelqu’un ?).

Je ne dénigre pas l’histoire, la psycho ou l’art. Je dis juste que c’est à eux que sont dues ces confusions. Pas à la science. L’erreur de la science, c’est qu’elle n’a, dans son humilité, que suivi les autres sans rien choisir d’imposer quoi que ce soit.

Grrr.

https://couleur-science.eu/?d=2014/08/15/16/46/31-comment-fonctionne-une-led#id13bc1b