Jean-Michel Blanquer à Ibiza parodié par des militants devant son ministère | Le HuffPost

Un groupe de manifestants, avec certains en maillot de bain et portant des masques à l’effigie du ministre de l’Éducation, ont dansé dans la soirée de ce mercredi 19 janvier devant le ministère où une pancarte “Réunion protocole sanitaire en cours, ne pas déranger M. le ministre”, avait été accrochée.

J’adore la créativité de la France quand il en vient à manifester :-D

#20717  

https://www.huffingtonpost.fr/entry/jean-michel-blanquer-a-ibiza-parodie-par-des-militants-devant-son-ministere_fr_61e88c8ae4b03874b2e09624

«L'élève doit-il apprendre par lui-même ou doit-il être instruit ?»

Je ne sais pas trop pourquoi ils font cet article. Est-ce que c’est pour démontrer que l’école ne sert à rien et qu’il font finir de démolir l’enseignement national ? Je ne sais pas. Mais j’aime pas quand ça commence comme ça.

Quoi qu’il en soit.

J’ai 31 ans. Je code depuis mes 18 ans, et suis dans l’informatique depuis mes 16 ans (avant j’avais fait du Word Art 97 en Techno et c’était tout).

Quel rapport ? J’ai suivi un cursus scolaire / étudiant en physique. En parallèle, j’ai appris à coder (HTML puis CSS au début, puis PHP, un chouilla de Python et maintenant pas mal de JS). Ça me permet de faire ce que j’ai besoin pour moi, d’en faire profiter d’autres aussi parfois.

Durant toute ma scolarité après le Bac (pendant lequel je suis tombé dans la prog) on m’a souvent demandé pourquoi je ne suis pas allé en informatique. Beaucoup m’ont demandé ça : j’étais l’un des rares pour qui le programmation « scolaire » n’était pas une sorcellerie, qui corrigeait le prof et qui se mettait à l’assister quand il avait terminé son exercice en C avant même que le prof avait fini d’expliqué les consignes.

En vrai, je ne sais pas pourquoi. Probablement que je m’étais engagé dans la voie de la science mais que j’ai découvert la programmation en parallèle. Je n’ai pas voulu (sur le coup ni maintenant) changer de voie. Je n’ai jamais eu envie de repartir de zéro en L1 d’informatique après 4 ans sup en physique.

Je pense, rétrospectivement, que j’ai fait la bonne chose.

Je suis passionné par deux choses : la science et l’informatique. Apprendre la science, pour moi, je l’ai fait à l’école. Apprendre l’informatique, je l’ai fait chez moi.

L’inverse n’aurait pas été possible, tout simplement.

C’est un peu comme la musique, l’art ou le sport. Ces choses là se dévoilent à la petite école mais deviennent réellement un talent et une vocation chez soi, pour soi. Avant, éventuellement de redevenir une spécialisation scolaire afin de devenir un expert.

Pourquoi je ne sais pas. Peut-être parce que ces disciplines ne sont pas traités comme les maths ou le français (qui sont des « grandes matières », alors que la musique ou l’art en seraient des « petites ») ? C’est une hypothèse.

Mais je pense donc que ça dépend de la discipline : certains sont plus faciles à enseigner. D’autres sont plus faciles à apprendre soi-même.

Et pour moi, l’informatique a été simple à apprendre. Très probablement parce que cette discipline (en particulier la prog) est basée sur l’essai et l’échec (« trial & error ») sans conséquences : on peut bidouiller notre code, rien ne peut arriver, et si ça marche pas, on recommence. Ceci n’est pas aussi simple en chimie (mélange les mauvais trucs, t’es mort, tu brûles ou ta maison explose), en physique (la chute des corps sur les pieds, le 230 V en court-circuit ou encore un four à micro-onde ouvert, c’est pas top non plus).

#20573  

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/l-eleve-doit-il-apprendre-par-lui-meme-ou-doit-il-etre-enseigne-20211119

Numérique éducatif : Jean Castex dresse le bilan et annonce de nouveaux dispositifs

On a bien vu que ni l'école avec un grand "E", ni les universités n'étaient suffisamment équipées.

Heureusement que depuis ils ont débloqué 15 milliards pour l’enseignement et remettre ça au niveau que ça mérite.

… ou pas lol.

#20464  

https://www.nextinpact.com/lebrief/48392/numerique-educatif-jean-castex-dresse-bilan-et-annonce-nouveaux-dispositifs

Des « boîtiers anti-attentats » dans 33 écoles primaires

Heuuuuuu… un boitier avec un bouton à enfoncer pour alerter les secours.
Comme dans les films, dans les banques, sous les guichets là.

Entreprise « spécialisée dans les solutions contre le vol à l'étalage », Thoonsen Trading, une PME castelroussine passée de 4 à 40 employés en 16 ans, décidait en 2016 de « diversifier son activité en développant une solution globale de sécurisation des employés et travailleurs isolés : le THOOBEE ».

Le passage important ici est : « diversifier son activité ». Ils se sont donc dit « tiens, sur quelle vague de peur on pourrait bien pouvoir surfer ? le terrorisme ? les nenfants ? oh, je sais : les écoles ! »

En gros, c’est comme les assurances : ils ne protègent rien, n’empêchent pas les dégâts, ne sauvent personne, et en prime finissent toujours par ne rien rembourser du tout, mais ils sont en revanche des maîtres en ce qui concerne de vendre de la peur et pousser les gens dans leur retranchements primitif d’animaux et à les forcer à dépenser leur argent pour n’importe quel gadget à la con, du moment qu’il y a une LED, un bouton rouge et une sirène.

On verra ce que ça donne, mais maintenant que tout le monde sait que les 33 écoles de Châteauroux sont dotés d’un système à 560 000 €, ben j’imagine que les méchants iront ailleurs.

#20360  

https://www.nextinpact.com/article/47997/des-boitiers-anti-attentats-dans-33-ecoles-primaires

Pourquoi j’ai peur de voir le code être enseigné à l’école

Je me permets de ressortir cet article (de moi) aujourd’hui, suite à une discussion sur le code à l’école (lisez aussi les 2 commentaires, retours de lecteurs, sous l’article).

Vous lirez si vous voulez, mais en gros, je crains que si le code est enseigné comme le sont enseignés les maths ou l’anglais, on va droit dans le mur.

Je suis sûrement biaisé par mon propre cas, mais le code est actuellement en tout cas comme le sport ou la musique : un truc qu’on fait nous même avant de le revoir en classe. Alors que je vois personne qui s’est mis à apprendre des verbes irréguliers, les capitales d’Europe de l’Est, les fonctions trigonométriques, ou la conjugaison du passé surcomposé chez lui.

Il y a des exceptions, bien-sûr, mais ça reste (je pense) une minorité.

Enseigner le code changera peut-être la donne, mais c’est à double tranchant : on risque de voir le code passer en discipline purement scolaire et donc de rebuter les enfants d’en faire chez eux « pour le plaisir ».
On est dans une société où être un intello ou avoir des bonnes notes, c’est mal. Pas pour les profs, ni les parents, mais vis à vis des potes et les camarades. Au collège, les rebelles et les cancres, ça passe toujours mieux auprès des copains, des filles, des autres classes… qu’avoir des notes exemplaires et de corriger le prof. C’est triste d’en être là, mais c’est une réalité.

Le serveur de l'ENT en Ile-de-France ne pourra pas supporter tous les élèves connectés | La Marne

Méchants élèves russes ! Méchants !

La question maintenant c'est de savoir s'ils vont réussir à débaucher des ingénieurs réseau de chez Youporn ou pas, vu qu'il y'a un an ils se plaignaient que ce site soit plus résilient que l'ENT.
Franchement j'ai ma réponse, mais tant qu'on recrutera des gens au smic parce que leur CV indique Encarta, Yahoo! et un stage Minitel en 1994 plutôt que des vrais ingénieurs compétents avec de vrais salaires pour faire une vraie infra, ça sera ce bordel tous les ans.

Et même s'ils trouvent... pardon : si les profs trouvent une solution pansement à coup de "collège le matin / lycées le soir", ça leur suffira et ils n'investiront pas un rond (et ce point, ce n’est pas juste l’EN, ni juste le secteur public, malheureusement : on préfère mettre en place des bouts de scotch en priant que ça ne tombe pas en ruine avant la fin du mandat, plutôt qu’investir convenablement pour le long terme).

#20011  

https://actu.fr/societe/le-serveur-de-l-ent-en-ile-de-france-ne-pourra-pas-supporter-tous-les-eleves-connectes_41286428.html/

Quand l’État demande aux profs de signaler les élèves qui critiquent la gestion de la crise – Matronix.fr

De mieux en mieux…

Bon le fichier n’est plus disponible, mais j’ai retrouvé une copie du PDF (republiez-le, svp) : https://lehollandaisvolant.net/files/fiche-replis-communautaires_1280695.pdf

On peut y lire de drôles de trucs quand-même.

Ah et c’est assez ironique qu’ils ont peur du sectarisme : il n’y a pas un an, ils sont fermé l’organisme anti-secte public français, Miviludes, pour l’inclure ailleurs…

#19447  

https://www.matronix.fr/quand-letat-demande-aux-profs-de-signaler-les-eleves-qui-critiquent-la-gestion-de-la-crise/

Val-d'Oise: accusé de violences sur un élève, un enseignant se suicide

Coupable de quoi ? D'avoir demandé à un gosse de pas rester assis dans l'escalier et, face au refus du morveux, d'avoir essayé de le déloger en le prenant par le bras.

Résultat, le gamin pleurniche, la mère porte plainte pour "violences aggravée sur mineur", l'éducation nationale placarde le prof et étouffe l'affaire. Le prof finit par se suicider.

Putain.
Je suis pourtant pas vieux, mais dans mon ancien collège, ne serait-ce que dire autre chose que "oui, monsieur, désolé" au prof aurait été une honte pas possible pour n'importe quel élève.

#18463  

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/03/21/01016-20190321ARTFIG00135-val-d-oise-accuse-de-violences-sur-un-eleve-un-enseignant-se-suicide.php

Bac : « L’Education nationale ne pourra pas assurer une offre raisonnable sur tout le territoire »

Ouaip, quand on paye des Bac+5 à un smic et demi, personne ne veut faire prof dans le public. Ce n’est peut-être pas le fric qui est la motivation principale, mais à un moment ou un autre, c’est un facteur décisif quand-même.

Du coup on finit par un gouvernement qui dit (en gros) « désolé les provinciaux, on n’a pas assez de prof pour vous, allez vous faire voir ».

C’est ce qu’ils appellent l’égalité des chances : tout le monde se fait foutre pareil…

Par contre, réduire les dépenses de l’Élysée ou les salaires indécents des hauts fonctionnaires et faire payer les criminels du fisc ça ils savent pas faire. Faut pas pousser : Marie-Antoinette veut sa vaisselle et ses tapis, et elle l’aura.

#18071  

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/13/bac-l-education-nationale-ne-pourra-pas-assurer-une-offre-raisonnable-sur-tout-le-territoire_5396688_3232.html

Faute d'enseignants suffisants, les futurs profs pourraient être recrutés dès bac +3

Y a largement assez de gens qui veulent faire prof (moi y compris :p).

Mais être traité comme de la merde par la hiérarchie et le ministère, être payé comme de la merde, et n’avoir qu’un rôle d’enseignant sans être éducateur, je comprends que ça démotive.

Ah et puis… ils voulaient pas supprimer des postes ? On m’avait menti ?

De toute façon le classique « mais on ne trouve personne pour ce poste » n’est pas compliqué à résoudre : proposez un salaire. C’est pas compliqué… Et ça vaut pas seulement pour les enseignants dans le public, mais partout.

Si vous voulez un ninja-ingénieur-archéologue-chef étoilé, c’est possible : certains seraient prêt à passer tous les diplômes nécessaires, si c’est pour 1 M€ par mois après l’embauche^^. Mais pas pour un stage de 3 semaines non-rémunéré, faut pas déconner.

#17452  

https://mobile.francetvinfo.fr/bac/faute-d-enseignants-suffisants-les-futurs-profs-pourraient-etre-recrutes-des-bac-3_2788159.html

Interdiction du portable à l’école : vers une extension aux tablettes et montres connectées

Ils feraient mieux de se mettre à la pédagogie, pour une fois, et rendre les cours plus intéressants que les téléphones.

Un système qui est sensé distribuer du savoir, mais interdire l’accès à Internet, c’est un peu… contradictoire, non ?

#17430  

https://www.nextinpact.com/news/106673-interdiction-portable-a-lecole-vers-extension-aux-tablettes-et-montres-connectees.htm