#19458

Un député LREM suggère une récompense de 50 km pour usage de Stopcovid - Next INpact

Selon la Cnil :

l’utilisation d’une application sur la base du volontariat ne devrait pas conditionner (…) la possibilité de se déplacer, dans le cadre de la levée du confinement.

Heureusement que la Cnil est une commission très puissante, très écoutée et avec un haut pouvoir consultatif et décisionnel (lol).

Plus sérieusement je me demande comment ça se passe avec un contrôle : tu montre ton application au flic ? Dans ce cas je vais l’installer, prendre une capture d’écran, la désinstaller et faire une pauv' PWA qui fait rien du tout sinon afficher la même interface dans une page HTML, avec une icône sur le bureau. Hopla.

Autrement, le simple fait qu’il y ait des dépités pour penser à ce genre de chose annonce clairement la couleur pour l’avenir. Tu veux sortir de chez-toi ? T’installes un mouchard pour qu’on puisse surveiller que t’étais pas en train de manifester contre le régime.

https://www.nextinpact.com/brief/un-depute-lrem-suggere-une-recompense-de-50-km-pour-usage-de-stopcovid-12491.htm

#19428

Le projet de loi sur l’état d’urgence, ligne par ligne (version Sénat)

Mouarf, donc le gouvernement se couvre : il ne sera pas possible de les poursuivre pour inaction ou pour mise en danger de la vie d'autrui.

Ni le personnel municipal (un maire qui aurait obligé les enfants de retourner à l'école et qui sont tous revenus malades) ;
Ni les flics (qui, c'est connu, portent tous un masque et des gants et font très attention de bien tabasser les gens en respectant les distances de sécurité) ;
Ni les employeurs (qui forceraient les gens à venir travailler sans aucune protection) ;
Ni les directeurs d'hôpitaux qui doivent faire du chiffre sur les économies de masques.
etc.

Aussi :

le Premier ministre pourra « réglementer ou interdire la circulation des personnes et des véhicules et réglementer l’accès aux moyens de transport et les conditions de leur usage » ou encore « ordonner la fermeture provisoire et réglementer l’ouverture, y compris les conditions d’accès et de présence, d’une ou plusieurs catégories d’établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion, en garantissant l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité »

Que je peux résumer en :

réglementer les conditions d'usage / d'ouverture / d'accès aux moyens de transports / établissements / lieux

Et traduire en clair :

masques obligatoire pour tout le monde sur la voie publique et dans les magasins

.

Dans un des pays qui décidé de ne pas donner gratuitement les masques ce serait quand-même très fortuit.
Surtout qu'il n'y en a pas (encore ?) pour tout le monde, et qu'il y a encore quelques jours, les masques ne servaient à rien.

Par contre je n'ai pas vu : elle est où l'amende pour non port du masque et qui servira à renflouer les caisses ?

Oh et attendez aussi de voir des gens se faire verbaliser pour le port d’un masque non certifié Afnor. Là aussi c’est tout bénef : la certif coûte plus de 1 000 euros et y a déjà tout un tas de grand-mères qui ont jeté l’éponge à cause de ça.

(Je sais, je suis pessimiste avec les amendes, mais on verra d’ici quelques mois si j’avais raison ou pas. Faut bien que tout ça profite à quelqu’un…)

https://www.nextinpact.com//news/108959-le-projet-loi-sur-letat-durgence-ligne-par-ligne-version-senat.htm

#19427

Note

Comme pour certains virus informatiques, qui sont (malgré tout) des chefs-d’œuvre d’ingénierie, je ne peux pas m'empêcher de trouver comment cette saloperie de Sars-CoV-2 semble avoir tout prévu pour constituer un désastre.

De ce qu'on lit à droite à gauche pour le monde :
- il a fort taux de contagion
- il infecte rapidement et devient contagieux avant les premiers symptômes
- il ne donnerait pas forcément d'immunité (rendant un vaccin pratiquement inutile)
- il est possible que ce soit un virus dormant (inactif et indétectable durant des semaines, puis subitement actif)
- il attaque les poumons, les reins, le système digestif, le cœur
- il pourrait s'attaquer au système immunitaire lui-même (comme le VIH ; et au final on meurt d'un rhume ou d'une autre infection habituellement sans aucun danger)
- il attaque tout le monde (apparemment les enfants n'ont pas les mêmes symptômes)
- il a été détecté chez l'humain, mais aussi chez des tigres, des chiens, des chats, sans compter les chauves-souris

Et j'en oublie sûrement...

Bref, d'un point de vue biologique c'est assez effarant ce que la nature peut mettre au point.

Et ça c'est seulement d'un point de vu biologique, donc bas niveau.
Les impacts sur la société entière sont, rien qu'avec ça, déjà importants et désastreux.

Seul avantage ceci-dit : il ne tue pas beaucoup. Je veux dire : s'il est mortel dans ~1% ou ~2% des cas, c'est beaucoup, mais ça aurait pu être 30 % des cas, ou 70 %.

Là on aurait été clairement dans la merde en tant qu'espèce vivante.

Vous imaginez les deux-tiers de la population mourir ? Et ça tous les ans, si le virus est évolutif ?
Il suffirait d'une dizaine d'année pour qu'il ne reste plus que <0,1 % de la population mondiale !

Il ne faut pas se leurer : le Covid-19 nous a mis à genoux (et ce n'est pas fini), mais un jour viendra ou une infection autrement plus mortelle resurgira.
On peut lire des nouvelles "très réjouissantes" sur des virus plurimillénaires et inconnus piégés dans le permafrost sibérien et sur le point de se libérer avec le réchauffement climatique (réchauffement qui est lui-même la plus grande menace sur notre civilisation et même notre espèce à l'heure actuelle).

Notre espèce compte 7,5 milliards d'individus : c'est une force pour la survie, mais sur une petite planète très connectée comme la nôtre, c'est aussi un point faible. Les épidémies ne peuvent pas se propager ni aussi vite ni autant sans flux de personnes dans tous les sens.

ÉDIT :
– on me fait remarquer que généralement un virus plus mortel est moins contagieux : car le patient atteint ne transmet alors rapidement plus rien quand il est mort.
– on me dit aussi que les pourcentages de létalité sont pris sur les gens infectés, pas sur la population entière comme j’ai fait.

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20200506065232

#19413

En quarantaine #6 - Contradictions - YouTube

C’est assez marrant ce qu’il fait, sur fond de vérité généralement.

Ici, sur les contradictions gouvernementales.

Ce qui me fait tiquer c’est ça : on commence à remplacer les masques chirurgicaux par des masques décathlon. Ça va finir comment ? Par remplacer les blocs opératoires par un couloir et le bistouri par une fourchette ?

Comme il dit : c’est pas rassurant. Problème : c’est bien parti pour.

https://www.youtube.com/watch?v=cvVzGwl7SHU

#19396

Un député insiste pour que les noms des développeurs de StopCovid soient révélés - Next INpact

T'as certains idiots qui attaquent le créateur d'un programme parce quelqu'un d'autre l'utilise pour faire de la merde.

Et puis t'as un député qui veut lister les noms des dévs d'une application censée fliquer tout le monde.

Dîtes, quand quelqu'un tue quelqu'un d'autre avec un couteau, vous blâmez l'artisan qui a forgé la lame, ou le tueur qui l'a utilisé pour commertre un meurtre ?

Au fond, on s'en fiche de quel Michu ait participé à l'écriture du code. Ce qui compte c'est qui l'utilise (l'Etat), qui risque d'en abuser (l'Etat), et qui veut une telle application (l'Etat).

Par exemple, durant le projet Manhattan pour construire la première bombe atomique, les opérateurs ne savaient strictement rien de ce qu'ils faisaient. Certains ne faisaient que lire une aiguille sur un cadran et reporter ça dans un cahier. Ce n'est que quand ils ont vu les images d'horreur d'Hiroshima qu'ils ont fait le lien. Seule une poignée d'exécutifs savaient ce qui se tramait véritablement. Même les différents scientifiques sur le projet ont en grande partie avoué regretter leur implication dans ce projet. Les opérateurs étaient probablement plus surveillées, fliqués ou censurés que l'ennemi de l'époque.

Tout ça pour dire que la liste des dév de StopCovid n'intéresse personne. Au pire ce seront juste des fusibles à blâmer quand il sera prouvé que Macron flique tout le monde en dehors du cadre du Covid. Mais les vrais coupables d'un éventuel problème ne seront jamais inquiété.

https://www.nextinpact.com/brief/un-depute-insiste-pour-que-les-noms-des-developpeurs-de-stopcovid-soient-reveles-12057.htm

#19388

Mafia distributes food to Italy's struggling residents | World news | The Guardian

Alors qu'en France, la mafia va faire une allocution télévisé pour dire qu'ils vont pister tout le monde via notre smartphone et que ceux qui refuseront seront déconfinés en dernier (riez pas, c'est réellement la volonté de certains, et ça sera massivement utilisé contre les manifs de fou aui vont arriver juste après...), le tout faute de masques, de gel, de surblouse, de respirateurs, de lits... même trois mois après le début de l'épidémie.

https://www.theguardian.com/world/2020/apr/10/mafia-distributes-food-to-italys-struggling-residents

#19381

Carte du coronavirus (COVID-19)

(carte par Google)

Ce qui est impressionnant, c’est le pourcentage de décès en Allemagne.

L’Allemagne est comparable à l’Espagne, l’Italie ou la France, en terme de taille, de population ou de culture.
Pourtant si dans ces trois pays le taux de mortalité est d’environ 10 % (j’ai juste pris le nombre de décès divisé par le nombre de cas actuels, hors guérisons)…
… en Allemagne il est de 2 %.

Même remarque pour quelques autres pays : Corée du Sud, Suisse, Luxembourg, bien que je ne les comparerais pas à la France : la Corée est nettement plus équipée (les masques sont distribués régulièrement et *tout le monde* en porte) et les coréens disciplinés (mettre un masque dès qu’on tousse est un réflexe normal pour eux).
Le Lux est nettement plus "riche" et probablement médicalement équipé (et ce petit pays n’est pas forcément comparable en terme de circulation des gens), et pareil pour la Suisse : il suffit de quelques centaines de cas en plus pour faire exploser les stats.

Franchement, si ces chiffres reflètent une certaine vérité, il va falloir remettre les choses bien à plat et reconstruire certains modèles de fonctionnement des institutions sanitaires, pas seulement en France.
Cela va sans dire, ça fait longtemps qu’il l’aurait fallu, mais j’espère que c’est assez clair.

Je reste très pessimiste sur ce point quand-même et pour l’instant, l’actualité me donne raison (certains parlent déjà de reprendre les plans de coupure de postes dans les hôpitaux et les cliniques privées sont toujours à moitié vides, sans parlent de l’hôpital qui fait la charité car le gouvernement ne donne toujours rien).

EDIT : Seb et Alex me font la remarque que tous les pays ne font pas tester les populations de la même façon (ce qui est tout à fait exacte). De plus, il semble que certains hôpitaux ne parviennent pas à faire remonter leur statistiques à Paris (ce serait le cas à Marseille, par exemple, qui est tout de même une ville très importante).

L'Allemagne teste beaucoup plus de monde, et donc également les cas bénins. En France, on ne teste déjà que les cas les plus graves, donc ayant (entre eux) déjà un taux de mortalité bien supérieur.
Ce qu'il faut donc voir, c'est que le nombre de cas détecté en France devrait (a priori) être nettement plus élevé, pour un taux de mortalité identique, ce qui réduirait donc ce 10% de mortalité.
Du côté de l'Allemagne, il semble que ne sont comptés comme "décédé du covid-19" que les personnes qui n'avaient pas d'autre affectations longue durée (ALD) en cours, ce qui fausse également les données (vue qu'une bonne partie des décès concerne les personnes déjà fragilisées par une ALD).

Dans tous les cas, il faudra attendre pour avoir des chiffres plus fiables, et voir également un vrai chiffre de la létalité de ce virus.

Une remarque personnelle tout de même :
Quand-bien-même une personne meurt durant cette période non-directement à cause du covid-19, mais à cause d'un manque de soin lié à la surcharge des hôpitaux et donc à l'absence de suivi médical, ça me semble être un chiffre à prendre en compte. Ce sont des vies qui pourraient être sauvegardées en temps normal, et possiblement avec des hôpitaux plus capacitifs. Il s'agit d'un effet de bord lié au virus de façon indirect. Dans l'autre sens, le nombre de décès des accidents de la route sont en chute libre en ce moment. C'est également un effet de bord (positif, cette fois).

Dans sa globalité, le crise sanitaire actuelle est donc nettement plus complexe que juste compter les personnes tuées directement par le coronavirus.

https://google.com/covid19-map/?hl=fr

#19375

Pierre Monégier sur Twitter : "Contrairement à nombre de chefs d’État, la Reine n’emploie pas le mot « guerre ». Contrairement à nombre de chefs d’État, la Reine a connu la guerre. https://t.co/rwt6xdDBwv" / Twitter

Contrairement à nombre de chefs d’État, la Reine n’emploie pas le mot « guerre ».
Contrairement à nombre de chefs d’État, la Reine a connu la guerre.

Ah.
Oui, ça calme.

Son discours, qui est d’un niveau à faire mouiller leur pantalons à Macron ou Trump, est là : https://www.telegraph.co.uk/news/2020/04/05/queens-coronavirus-speech-full-will-succeed-better-days-will/amp/

C’est aussi le seul qui apporte de l’espoir :

While we have faced challenges before, this one is different. This time we join with all nations across the globe in a common endeavour, using the great advances of science and our instinctive compassion to heal. We will succeed - and that success will belong to every one of us.

We should take comfort that while we may have more still to endure, better days will return: we will be with our friends again; we will be with our families again; we will meet again.
https://twitter.com/PierreMonegier/status/1246901290547978242

#19373

A Guide To Designing Low-Cost Ventilators for COVID-19 - YouTube

(Par Real Engineering)

Pourquoi les respirateurs artificiels "amateurs" ne sont pas forcément la meilleure des choses : ce n’est pas aussi simple que de pomper/aspirer de l’air dans et hors des poumons.

Il faut aussi réguler la pression maximale pour pas éclater les alvéoles, humidifier et réchauffer l’air pour ne pas agresser les poumons fragilisés, se caler sur le rythme respiratoire naturel du patient en détectant ce rythme pour ne pas travailler contre l’organisme, etc.

https://www.youtube.com/watch?v=7vLPefHYWpY