La CNIL s'oppose au traçage des piétons par Wi-Fi à La Défense

#13352

Compte tenu du pouvoir réel de la Cnil, JCDecaux a donc le feu vert.

Il y a pourtant une solution simple : ne pas activer le Wifi. Perso je coupe le wifi dès que je quitte une zone où je l’utilisais (et c’est également bon pour l’autonomie).

Par contre, j’ai remarqué que sur certains téléphones, passer en mode "avion" ne coupait pas le Wifi (c’est le cas sur le Elephone P5000, sous Android 4.4.2).
Du coup je me demande ce que signifie encore « couper le Wifi » : est-ce que le téléphone devient réellement silencieux ? Quand on sait que Google piste lui aussi les adresses mac avec les Google-Cars, la question peut ne pas être aussi simple.

http://www.numerama.com/magazine/34310-la-cnil-s-oppose-au-tracage-des-pietons-par-wi-fi-a-la-defense.html

Cookies et CNIL : quasiment tous les sites Web français sont dans l’illégalité, même pour des sites du gouvernement | {niKo[piK]}

#12444

Ouais bah la Cnil nous emmerde avec ça !

Franchement c’est ridicule ces popups débiles de merde. Ça ne sert à rien :


1) de tout façon dans 100% des cas on ne peut QUE cliquer « oui ». Y a jamais de bouton « non ».

2) : le simple fait d’afficher la page (et donc le popup la première fois) installe déjà quinze mille cookies partout, même si on cliquais « non » si on pouvait.

3) le message devrait être « nous allons vous pister et vous épier contre votre gré, cliquez sur OK. ». Pas « ce site utilise des témoins de connexion pour améliorer votre expérience du web ». Là au moins ce serait un message honnête.

4) c’est pas comme si un simple fichier CSS ou une image ne permettait pas de faire du traçage. Pas besoin de scripts pour ça.

5) enfin, si la Cnil voulait faire quelque chose, qu’ils financent uBlock, Disconnect, Ghostery ou GreaseMonkey plutôt que de s’agiter dans tous les sens sous les yeux moqueurs de Voyage-Sncf ou du Huffington Post (ou 80% de la bande passante passe dans des traceurs).

6) ou biens qu’il interdisent les traceurs, les rendent illégaux, et combattent les sites avec autant de hargne qu’ils le font pour les sites de partage.

http://www.nikopik.com/2015/05/cookies-et-cnil-quasiment-tous-les-sites-web-francais-sont-dans-lillegalite-meme-pour-des-sites-du-gouvernement.html