Pourquoi les Français vont moins souvent au cinéma ? - Boxoffice

Lien vers l’étude à la fin ou ici : https://www.cnc.fr/documents/36995/1617915/Etude+-+Pourquoi+les+Fran%C3%A7ais+vont+ils+moins+souvent+au+cin%C3%A9ma.pdf/a50360fb-ac02-b86b-74c6-75fab3433af7?t=1653296035510

Perso j’en avais déjà parlé ici.
J’y suis allé une fois récemment. La fois précédente fois, c’était en 2019.

En ce qui me concerne, les principaux freins pour une fréquentation régulière sont (pas forcément dans l’ordre) :

– le prix.
Jusqu’à 12 € par séance et par personne, ça fait beaucoup. À ce prix, je préfère les dépenser ailleurs. D’autant que si je fais 20 km pour aller au cinéma, je vais aussi boire un coup en ville ou manger sur place, donc ça revient vite cher.
Visiblement, ils préfèrent vendre des billets à 12 € et avoir une salle vide plutôt que vendre des billets 6 € et avoir une salle complète. Les prix fixes sont les mêmes, mais généralement, plus y a de monde, plus y a de consommations annexes de bouffe, donc de ce point de vue, je ne pige pas leur logique. M’enfin.
Y a des gens qui voudraient voir un film sans pour autant y aller en avant-première. Dans mon ancien village, y avait un vieux cinéma, tout petit, avec une seule salle, trois projections par semaine, et des films en retard d’un mois. Mais le billet était à 5 €. Les salles n’étaient pas combles, mais y avait toujours quelques personnes.

– les gens.
Ce sont des porcs, et plus personne ne sait se tenir. Qui a envie de s’asseoir le cul dans des pop-corn ? Qui à envie de recevoir des coups de pieds dans le dos, de la lumière d’un téléphone (voire d’un PC portable, c’est déjà arrivé) dans la tronche, ou d’écouter les gens discuter de tout et de rien durant le film ?
Et NON, c’est pas seulement les jeunes qui foutent la merde.

– les publicités
Bordel : 20 à 30 minutes d’attente pleine de pub après l’heure inscrite sur le ticket. Je ne parle pas des bandes-annonces des films à venir, mais bien des spots pour l’auto-école ou la boucherie du coin.

Quant à l’offre qui manque, non, je ne suis pas d’accord.
La dernière fois que j’y étais, parmi les bandes annonces au début entre les pubs, y avait au moins 4 ou 5 films que j’aurais bien aimé voir.
Malheureusement l’envie d’y remettre les pieds est vite repartie après l’arrivée de quelques cochons, dindons ou autre singes bruyants et crades dans la salle.

Pour le masque, idem. Même si ce n’est plus d’actualité, le porter durant 2 heures ce n’est pas un problème pour moi. J’aurais aimé qu’il n’y avait que ça.

Pour les horaires, la durée des films ou le confort des salles, ça n’est pas un soucis non plus à mes yeux. On vient pour un film. Si tu veux regarder des épisodes de 25 minutes, faire pause dès que ton téléphone affiche une notif et te mettre à poil par terre, bah retourne chez toi devant Netflix : le cinéma n’est effectivement pas pour toi.

Je n’ai jamais été un « régulier » du cinéma. Petit, le premier ciné était comme le premier hôpital ou le premier hypermarché : à 40 bornes. Sans compter que j’ai pas grandi avec une cuillère en or dans la bouche.
Entre 10 et 20 ans, j’ai dû aller 5 fois au cinéma. Ça fait juste pas trop partie de mon quotidien. Je m’en passe donc sans soucis. Par contre, j’aime bien y être une fois que j’y suis.

Maintenant, je pourrais consentir à y aller plus souvent si :
– le billet passe sous les 7 euros
– les salles étaient munies d’un blindage électromagnétique pour empêcher qui que ce soit de recevoir et d’envoyer des messages
– l’on mette un videur qui jette dehors le premier qui ouvre sa gueule ou allume une lumière (portable) durant la projection
– l’on interdit à vie l’entrée à ceux qui font tomber un pop-corn ou quoi que ce soit d’autre par terre sans le ramasser discrètement (la seule solution pour pouvoir rentrer de nouveau, serait de nettoyer à la main toutes les salles du cinéma en fin de journée).

Idéalement, il faudrait ça : https://theoatmeal.com/comics/movie_theater_layout

#21023  

https://www.boxofficepro.fr/pourquoi-la-moitie-des-francais-a-deserte-la-salle-de-cinema/

Chronologie des médias et exclusivité : Disney menace de sauter la case « salle »

Le lobbie de la culture : Pour les films qui sortent au ciné, on va mettre une chronologie pour que tout le monde soit content !
Les cinéma : trop bien !
Les producteurs : j’aime pas.
Les producteurs : on va faire une plateforme et se passer des cinémas !
Les lobbies et les cinémas : https://i.kym-cdn.com/photos/images/original/001/431/201/40f.png

C’est ce qui arrive quand on a un système des années 1960 en place en 2021.

La chronologie des médias c’est cinéma → DVD → télévision.

Sauf qu’aujourd’hui, les cinémas sont vides parce que c’est cher, ça pue et y a le Covid ; plus personne ne veut de DVD car c’est chiant et fragile et y a des spots qui disent t’es considéré comme un criminel ; et plus personne ne regarde de films à la télé car y a trop de pubs et pourquoi se faire chier avec des horaires quand les plateformes de streaming proposent toute à la demande et sans pub ?

Bref :
Quand on est inventif, on adapte le marché à la demande.
Quand on est un vautour à moitié mort, on fait passer des lois pour interdire l’inventivité.

#20401  

https://www.nextinpact.com/lebrief/48155/chronologie-medias-et-exclusivite-disney-menace-sauter-case-salle

How movie theaters SHOULD be laid out - The Oatmeal

Les cinémas rouvrent. Youpi.
Alors je me permets de ressortir ce vieux truc du Oatmeal.

Plus sérieusement, aller voir un film inédit au cinéma, ça ne m’enchante plus du tout depuis quelques années.

Déjà, c’est beaucoup trop cher (10-15 € quoi, merde).

Ensuite, t’as trop de pub. Je paye déjà ma place : pourquoi je dois endurer ça ?

Et puis les gens… putain. Quelle bande de gros porcs.

Les trois quarts ne peuvent pas passer cinq minutes sans chercher facebook/insta/tiktok/twitter/youtube sur leur téléphone. J’en ai même déjà vu avec un putain de PC portable. T’es dans un CINÉMA, pas dehors, merde !

Aaah et majorité de ceux qui prennent des pop-corn et autre snacks hors de prix en balancent la moitié partout, laissent les emballages dans la salle alors que y a des poubelles tous les trois mètres à la sortie et — par dessus tout – ne savent pas mâcher la bouche fermée.

On ne le voit pas car la salle est dans le noir, mais attendez quand ils allument la lumière et regardez le bordel que c’est. C’est degueulasse.
Même une décharge c’est mieux rangé. Et bien-sûr, faire remarquer quoi que ce soit à ces singes, et on se fait copieusement insulter en kikoulol-franco-kassos.
Je plains les gens qui nettoient tout ça en fin de journée, sincèrement.

Du coup j’y vais plus. C’est triste, mais plus ça va, moins je supporte ça. Et durant tout le covid là, ça ne m’a pas trop manqué.

~

Franchement pensez-y : si vous avez une chambre ou une pièce (ou une cave, le rêve !) qui ne sert à rien chez vous : investissez dans un vidéo-projecteur full-HD, quelques enceintes, un vieux PC portable et de la peinture gris-foncé pour les murs.

Foutez des matelas par terre, achetez du maïs à pop-corn et basta. Prenez Netflix, Amazon Prime ou ce que vous voulez et voilà votre cinéma chez vous.

C’est sûr, ça n’a pas le charme du cinéma :
- le charme de se garer en centre-ville,
- de perdre son ticket,
- de marcher dans les merdes de clébard
- de faire la queue
- de passer un demi-salaire en tickets/bouffe/boissons/lunettes,
- de virer les salauds qui sont sur la place que tu as réservé et dont le numéro est sur ton ticket,
- de t’assoire sur un paquet de pop-corn que le connard d’avant a laissé traîner là
- de perdre 35 minutes en publicité
- de voir passer une personne par minute devant ton film pour qu’ils aillent pisser ou téléphoner

#20240  

https://theoatmeal.com/comics/movie_theater_layout

BBFC rates Paint Drying film ‘U’, after sitting through all 607 minutes | The Independent

Hahaha !

Le CSA du cinéma anglais fait payer tous les créateurs de films pour visionner leur film et certifier qu’il n’y a pas de fesses trop dénudées dedans (apparemment c’est un passage obligatoire sinon le film est censuré : c’est donc une taxe déguisée sur la production cinématographique).

Pour protester, une créatrice a fait un film de 10 heures prise en une seule fois montrant de la peinture qui sèche.
Juste pour emmerder ceux qui sont censés regarder, et pour que ça en vaille le coût.

Inutile de dire que je suis totalement fan de l’idée.

#19107  

https://www.independent.co.uk/arts-entertainment/films/news/bbfc-declares-paint-drying-film-a-u-after-sitting-through-all-607-minutes-a6834671.html

Einstein-Rosen [Court métrage] - Korben

Mignon :)

Et pour confirmer : un pont d’Einstein-Rosen est vraiment un truc en science.
C’est plus communément appelé « trou de ver », et c’est massivement utilisé en science-fiction : la porte des étoiles de Stargate, par exemple, c’est un trou de ver.
Il s’agit en fait d’un « court-circuit », un « raccourcis » dans l’espace-temps.

Théoriquement, ce "pont" permet de voyager dans l’espace-temps, et donc aussi bien de traverser la galaxie en 2 secondes, que de faire un bond dans le futur, ou les deux à la fois.

Comme ils le disent dans le mini-film, rien ne suggère en revanche que les objets qui traversent le pont ressortent de façon intacte, et rien ne permet non plus de savoir où (et quand^^) nous mènerait un pont qui nous apparaîtrait soudainement.

Ça n’existe que sur le papier (ça n’a jamais été observé pour l’instant), mais les lois physiques qui décrivent si bien notre univers proposent ces "choses", comme elles ont proposé des trous-noirs, ou des étoiles à neutrons qui ont eux été découvertes après leur proposition.

Enfin, il n’est pas exclu que nous arrivions (nous, Humains) un jour à construire des ponts d’Einstein-Rosen. C’est juste que réussir à tordre l’espace-temps comme ça demanderait une quantité atroce d’énergie, de l’ordre de celle émise par une galaxie entière. Et nous sommes pour le moment infiniment loin d’y arriver, aussi bien sur le plan technique, scientifique, social et intellectuel.

#17146  

https://korben.info/einstein-rosen-court-metrage.html

La cigarette bientôt interdite dans les films français ? | Public Senat

Ouais c’est vrai ça : dans les films ils se droguent (Las Vegas Parano), tabassent des gens (les Marvel, etc.), roulent comme des malades (pratiquement tous les films), ou font d’autres trucs plutôt interdits, mais ça va, puisqu’ils ne pourront plus fumer.

Oui, je suis 100 % contre la cigarette : ça vous tue, ça tue votre entourage et quand vous crèveraient en agonisant dans un lit d’hôpital ça traumatisera vos enfants, vos parents, votre famille et vos proches qui n’auront comme dernier souvenir terrestre de vous que cette image de vous crachant vos poumons dans un bain de sang. Mais à part ça, faites ce que vous voulez (assumez, c’est tout).

De là à interdire ça dans les films : pourquoi ? pourquoi ça en particulier ?

– Si c’est le fait de d’exposer les enfants à ça, mettez un âge limite sur le film (comme pour le reste).
– Si c’est parce que les enfants sont influençables, utilisez ça pour leur apprendre et leur montrer pourquoi, comment et en quoi c’est toxique.
– Si c’est le problème de la santé qui gêne, interdisez cette drogue (de même que l’alcool, qui est de la loin la plus nocive pour une société saine).

Mais tout ça n’est pas viable économiquement : un âge limite sur les films, ça fait moins de fric pour l’industrie. Et interdire les produits qui tuent non plus, car c’est très fortement taxé.

On en arrive à vouloir une loi pour faire en sorte que l’art cinématographique ne reflète plus du tout la société, dont on a honte, plutôt que de corriger à la base cette société, simplement parce que ça provoquera des problèmes économiques.

(Ah oui, et entre temps ce pays va légaliser le vio… placer la « majorité sexuelle » à 13 ans. Là aussi c’est parce que la justice (en ruine…) a du mal à condamner tous les malades, mais que vous devez tout de même sortir des chiffres encourageants concernant la baisse des agressions sexuelles en France ?)

#16986  

https://www.publicsenat.fr/article/politique/la-cigarette-bientot-interdite-dans-les-films-francais-79811

Note : La science dans Ant-Man

J’ai toujours respecté le côté « fiction » de « science-fiction ».
Je considère que si l’on pose correctement ses prémisses et qu’on manipule notre univers fictif de façon cohérente, il n’y absolument aucun problème.

Dans Ant-Man, il s’agit d’une combinaison spéciale qui permet à un humain de se rétrécir jusqu’à la taille d’un insecte (voire plus). Dans le films ils disent qu’ils font ça en réduisant l’espace entre les atomes.

Ceci n’est pas irréaliste du tout.

Ainsi, pour parvenir à faire fusionner de l’hydrogène, il faut approcher deux noyaux d’hydrogène de façon très importantes : dans un tokamak (accélérateur de particules dédié à la fusion nucléaire), on réalise ce rapprochement entre deux noyaux en chauffant la matière et en comptant uniquement sur la température (ie : la vitesse des atomes) pour provoquer une collision suffisamment violente pour fusionner les noyaux d’hydrogène. Bref.

Mais on peut aussi faire autrement : comme créer une molécule de dihydrogène plus petite que la normale.
On fait ça en créant des atomes exotiques, en l’occurrence ici de l’hydrogène muonique, où l’électron est remplacé par un muon (particule de même charge que de masse bien plus élevée que l’électron). La masse du muon étant plus grande, il orbite plus près du noyau et l’orbitale muonique de la molécule tout entière est également plus petite. Du coup, les deux noyaux d’hydrogène sont plus rapprochés et la fusion nécessite des températures bien moins hautes. On parle alors de « fusion froide ».

Cependant, appliquer ça à un être humain, ou même à n’importe quel échantillon de matière solide, ce n’est pas trop possible : dans un solide, l’espace entre les atomes est déjà minimal et comprimer le tout est impossible sans provoquer un effondrement de la matière similaire à ce qu’on observe dans une étoile à neutrons : les protons et les électrons y sont tellement comprimés qu’ils « fusionnent » pour former des neutrons. L’étoile à neutron est hyper-dense (dans le sens : 1 cm3 de matière d’étoile à neutron est aussi massif que l’Himalaya).
Ceci est purement de la fiction, donc et je passerai sur ça ^^.

Dans le film Ant-Man, il y a alors juste deux choses qui ont fait titiller mon science-o-mètre.

La première, c’est tout à la fin : quand Ant-Man se rétréci de façon infinie. Il est dit que s’il fait ça, il va se rétrécir pour l’éternité.
Si en soi ce n’est pas impossible de rétrécir pour toujours, on pense par contre qu’il n’est pas possible de rétrécir indéfiniment. L’univers et la structure de l’espace-temps elle-même ne peut en effet pas être divisible infiniment.

Il existerait une longueur minimale pour les « objets » : cette longueur serait la distance de Planck (de 1,6 × 10^−35 mètres).
La même chose existe pour le temps : la durée minimale d’un événement dans l’univers serait la durée de Planck (de 5,3 × 10^−44 secondes).
Si Ant-Man rétréci pour toujours, alors ça se fera donc de façon asymptotique, mais sa taille ne pourra pas passer en deçà de la longueur de Planck.

La seconde chose étonnante, c’est justement quand il est tout petit. Ce qu’on aperçoit quand il rétrécit est de la fiction : on voit la cellule, ok, l’atome, bien. Puis les particules sub-atomiques, ok ok, et après… Après on ne sait pas trop ce qu’on voit. Au delà du proton/neutron puis des quarks, on ne sait pas ce qu’il y a ni s’il y a quelque chose.
Comme dans le film Interstellar où l’on aperçoit ce qui est censé représenter ce qui se trouve dans un trou-noir, ici ce sont juste des images de synthèse sans réelle valeur scientifique.

Mais ce n’est pas ce qui me « bugue ».

Le truc c’est que Ant-Man entend alors le cri de sa fille (qui se trouve dans la pièce et qui se demande où il est passé, vu qu’il se met à rétrécir d’un coup sans réapparaître).

Je tenais juste à dire que si on était plus petit qu’un atome, alors le son n’a pas de réalité : vu que ce sont les atomes qui transmettent le son de proche en proche, si on est dans un atome, alors on ne peut pas capter le son.

C’est comme être dans une voiture, un train ou un avion : si il n’y a pas de fenêtres, alors il est impossible d’avoir une notion de la vitesse. Qu’on roule à 100 km/h ou 10 km/h ou même 0 km/h, alors on ne sent rien du tout. La vitesse n’est pas perceptible dans ces cas là, seule l’accélération l’est.

Pour Ant-Man qui se trouve dans un atome, s’il vibre avec l’atome, alors il ne peut pas savoir que l’atome vibre et donc qu’il y a du son qui se propage quelque part.
Il ne pourrait donc pas, normalement, entendre la voix de sa fille.

Voilà, c’est tout pour moi :D

#LaScienceDesFilms

Thor: Ragnarok " What Heroes Do " ( Mark Mothersbaugh ) - YouTube

Le choix de cette musique techno/épique (proche de ce que fait Daft Punk) semble étonnant pour un film sur Thor, mais ça passe super bien j’ai trouvé.

(super film, au passage, largement mieux que les deux autres Thor, j’ai trouvé)

(Par contre, la pub de Youtube pour "DC - Justice League" juste avant, ça m’a fait rire xD)

#16940  

https://www.youtube.com/watch?v=Z7XUeah_ONI