Note : conseil lors d’un cambriolage

#17492

Récemment, j’ai aidé des amis (hollandais, proprio d’une maison de vacance en France) qui étaient victime d’un cambriolage en France. Ils ne parle pas bien français, donc c’est moi qui ait fait office d’interprète auprès de la Gendarmerie.

J’ai donc suivi un peu l’affaire et j’ai noté quelques « astuces ».

Déjà, dès que vous constatez ou que vous vous rendez compte qu’un cambriolage a eu lieu : prévenez les forces de l’ordre. Ils vont venir, prendre des photos, relever des empreintes, etc. Ne faites pas comme mes amis, c’est à dire attendre 3 jours et faire le ménage dans la maison…

Ensuite, si vous avez une liste d’objets qui manquent, on vous demandera la marque, le modèle et si vous avez, le numéro de série des objets.
Le numéro de série est la donnée ultime qui permet de savoir si un objet est à vous ou pas. Si les gendarmes font une perquisition chez des bandits, ils récupèrent les objets et ils notent alors les marques / modèle / numéro de série dans un fichier. Si vous faites une déposition, et qu’il trouvent un objet qui correspond, ils vous appellent et savent que c’est à vous (vous ne repartirez pas tout de suite avec vos biens pour autant, car ce sont es pièces à convictions, mais ça sera pour plus tard).

Les numéros de série sont importants, mais personne ne les note… Un conseil : faites le.

Dans le cas de mes amis, ils ont fait une liste, et tout. Un des objets a été identifié grâce à une photo de famille où l’appareil apparaissait, le « made in holland » ayant aussi aidé, mais un numéro de série aurait permis d’être sûr à 100% directement.

Aussi, le cambriolage (en pleine campagne, où il a été volé surtout des appareils en métal, ainsi que TV, lecteur BR, etc.) a été fait par des gens qui avaient rendu visite à mes amis quand ils étaient France en vacances.
Mon amis, n’ayant pas trop confiance, a eu la présence d’esprit de prendre le véhicule des gens en photo et donc leur plaque.

Ce simple geste a permis en 10 minutes à trouver le cambrioleur (déjà très connu des gendarmes) et à identifier une partie des objets : une perquisition avait déjà été fait chez eux et des objets à mes amis étaient alors sous scellés à la Gendarmerie.

Juste cette plaque a donc permis de retrouver des objets volés en moins de 24 heures (déclaration de vol le soir, le lendemain matin ils nous ont appelé et invité à identifier des objets).

***

Pourquoi je raconte tout ça ?
Simplement pour dire que parfois ça ne tient pas à grand chose : noter une plaque prend 10 secondes, mais permet de gagner des mois de travail, d’enquête, d’attente, etc.

Notez aussi les numéros de série des trucs de valeur (ordis, TV, …). Certes, tout ça n’est que du matos et peut être racheté, mais c’est toujours ça de gagné.

Quant aux données (photos, films de vacances…) faites de sauvegardes, par exemple sur des disques durs externe. Et je dis bien DES disques durs. Gardez alors un des disques ailleurs que chez vous : chez vos proches, au bureau…

Aussi, imaginez ce qui arriverait si votre PC (ou votre téléphone) soit volé maintenant, là, tout de suite.
Le voleur peut-il :
– accéder à vos mails ? vos SMS ? vos photos (et ceux de vos amis/famille) ?
– accéder à votre Facebook ?
– accéder à votre compte en banque ?
– savoir où vous habitez ? (s’il a accès à vos emails, et que vous commandez souvent en ligne, il peut lire les emails de conformation de commande et trouver votre adresse, hein !)

Si oui, c’est que ce n’est pas sécurisé.
Sachez que Google (Android) et Appel (iOS) permettent de faire un reset à distance de votre téléphone. D’autres applications le peuvent aussi (s’ils sont paramétrés correctement).

***

Enfin, il n’y a pas que les cambrioleurs. Il peut aussi arriver que la maison brûle (si votre voisin picole un peu durant son barbecue, ça peut dégénérer…), qu’elle soit innondée, etc.

J’insiste sur le fait que l’assurance couvrira probablement le matériel, mais pas l’immatériel : vos photos de vacances, par exemple. Ça prend 15 minutes une fois par mois pour mettre à jour votre backup manuellement et apporter une des sauvegarde au boulot. N’espérez pas gagner 15 minutes quand on peut perdre 5 ans de fichiers…

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20180619165650

Note : selecteur d’attribut CSS et ::after/::before

#17431

J’en ai peut-être déjà parlé, mais je trouve qu’on n’exploite pas assez certaines perles en CSS.

Par exemple, dans mon lecteur RSS en JS, quand j’ouvre un post, il est marqué comme lu automatiquement.
Dans ma liste de flux, chaque flux est suivi par un bouton qui affiche le nombre d’éléments non lus pour ce site. Chaque flux, dans une liste <li> a un attribut « data-nb-unread » qui contient donc le nombre de posts non lus.
Quand un flux est ouvert, le JS décrémente ce nombre et c’est comme ça qu’un flux est marqué comme lu (il n’y a pas de boucle qui recompte à chaque fois le nombre de posts : le gain de perfs est énorme).

Pour afficher le bouton, plutôt d’ajouter un <span> qui contient le nombre, qu’il faut donc également décrémenter, j’utilise désormais ça :

li[data-nbunread]::after {
    content: attr[data-nb-unread];
}

Ce que ce CSS fait, c’est ajouter un ::after sur chaque <li> (donc pour chaque site) et y placer le contenu de l’attribut « data-nb-unread » du même <li>. Très pratique : le ::after est directement mis à jour par le navigateur quand l’attribut changer.

On peut faire mieux.

Par soucis de clarté, je n’affiche le nombre de flux QUE sur les lignes où ce nombre est différent de 0. Les flux qui n’ont pas de posts non-lus n’ont donc pas de bouton avec « 0 ».

Le code devient :

li:not([data-nb-unread="0"])::after {
	content: '('attr(data-nbrun)')';
}

Ça permet donc d’afficher le bouton sur tous les flux où l’attribut « data-nb-unread » n’est pas égal à 0.

Le sélecteur d’attribut est très puissant et fonctionne un peu comme les regex.
Par exemple, si un lien est en anglais, il peut posséder un attribut « lang » :

<a href="//site.com/page_en_allemand.html" lang="de-de">lien</a>

En CSS, on peut ajouter un petit drapeau allemand :

li:[lang="^=de"])::after {
    content: "";
    background: src(drapeau/allemagne.jpg) no-repeat;
}

Ici le « ^= » signifie « qui débute par … », mais il y en a d’autres (que l’ont peut tous combiner avec le :not() si l’on souhaite.

https://developer.mozilla.org/fr/docs/Web/CSS/attr
https://developer.mozilla.org/fr/docs/Web/CSS/S%C3%A9lecteurs_d_attribut

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20180531171842

Note : windows de merde. - Le Hollandais Volant

#17295

(Mise à jour de mon post de ce matin, avec des infos pour résoudre le problème)

Déjà Je maintiens ce que je dis : Windows sux, et plus ça va, plus ça empire. À ce jour, je déconseille la création de dual-boot. Terminé tout ça.
Il faut savoir que certaines mises à jour de Windows (les grosses update) constituent une réinstallation du système, avec (peut-être, je sais pas trop) une modification des partitions, tout ça. Donc si tu as une partition Linux que Windows détecte comme "inutilisée" ou "inconnue", il en fait ce qu’il veut.

Bref.

Pour la récup des fichiers, j'ai utilisé le soft "testdisk" disponible dans les dépôts mint/ubuntu.
C'est très simple, il suffit de suivre les instructions. Ne pas vouloir aller trop vite (inutile de le dire pour un linuxien, mais pas forcément les autres xD).

Petite astuce : pour les disques nvme (une forme très rapide de SSD en PCIe), testdisk ne les liste pas directement (ce n'est pas le seul soft comme ça : c’est une norme qui doit être assez récente).
Du coup dans le terminal (en root) après "testdisk" , je vois juste ma clé USB live et pas le disque dur et ses partitions cassées.

Pour qu'apparaisse le disques en nvme, il faut lancer la commande (toujours en root) avec le chemin vers le disque :

testdisk /dev/nvme0n1

(pour le disque 1 sur le port pcie 0)

(j'ai eu peur au début, quand ce soft ne trouvait pas le disque…
Mais cette solution — pas forcément expliquée partout, étant donnée que tous les tutos/pages d’aide sont avec /dev/sda ou /dev/hda qui sont détectés tout seuls — fonctionne)

(au passage, les partitions sur ces disques sont notées en numérotant le port pcie (je suppose) puis le disque, puis la partition.
Par exemple, nvme0n1p4 : partition 4 sur le disque 1 sur le port 0 ; à noter que le port semble toujours commencer à 0 et le disque & partition à 1 — qu'on me corrige si je dis des conneries).

What’s the Difference Between the “System32” and “SysWOW64” Folders in Windows?

#17229

On a 32-bit computer, all 32-bit programs store their files in C:\Program Files, and the system-wide library location is C:\System32.

On a 64-bit computer, 64-bit programs store their files in C:\Program Files, and the system-wide C:\Windows\System32 folder contains 64-bit libraries. 32-bit programs store their files in C:\Program Files (x86), and the system-wide folder is C:\Windows\SysWOW64.

This is definitely counterintuitive. Despite the “32” in the name, the System32 folder contains 64-bit libraries. And, despite the 64 in the name, the SysWOW64 folder contains 32-bit libraries—at least on 64-bit versions of Windows.

On est bien chez Microsoft, quoi ^_^

https://www.howtogeek.com/326509/whats-the-difference-between-the-system32-and-syswow64-folders-in-windows/

Miss Beatrice Shilling Saves the Spitfire | Hackaday

#17154

Y a une vidéo de Real Engineering qui en parle.

Faut que je regarde si ce problème est présent dans Il-2 Sturmovik, le jeu d’avion où on pilote des avions de la WWII.

Pour résumer, quand l’avion faisait un looping ou une autre figure pour échapper à un ennemi (par exemple), l’avion subit des accélérations dans tous les sens. Ceci est un problème pour le moteur, et dans le cas présent, pour l’admission du carburant : un "barrel-roll" dans un sens provoque l’admission d’un trop plein d’essence et le noie, et dans l’autre sens, l’essence n’arrive plus.

Dans les deux cas, le moteur s’arrête en plein vol…

Une solution simplissime a été trouvé par Beatrice Shilling, qui était fan de mécanique, de moto et d’ingénierie. Elle a pour ainsi dire sauvée toute la flotte de Spitfire de la Royal Air Force, et (et c’est moi qui le dit) très certainement aidé les alliés à contrer les nazis.

La solution est dans l’article de hackaday :p

EDIT : donc oui, tous les Spitfire I, II, III et IV sont concernés :o

Comment fonctionnent les chauffe-main catalytiques Peacock® ou Zippo® ? - Couleur-Science

#17149

PS : oui je confirme, pas besoin d’acheter de l’essence à Zippo relativement chère.

Prenez aussi bien de l’Essence F (trouvable dans toutes les grandes surfaces, à côté du white spirit et l’alcool ménager). C’est genre 2€ le litre (alors que l’essence à Zippo c’est plutôt 20€ le litre).

Dans celui que j’ai reçu, les instructions sont en coréen. Je lis le coréen (première fois de ma vie que ça m’aura servi \o/) mais en réalité y a pas besoin de ça : y a aussi des schémas et sinon y a des tutos sur Youtube : ce n’est vraiment pas compliqué du tout ^^).

Sur les briquets Zippo, par contre, l’essence à Zippo reste (de mon point de vu d’après quelques tests) préférable : l’essence F bout beaucoup trop vite et quand le briquet chauffe, les vapeurs que ça fait après ~1 minute provoque une grosse flamme qui emballe la combustion : il faut refroidir le briquet pour arrêter ça).
Sur le chauffe main, quand on l’utilise dehors, l’ensemble n’a pas le temps de surchauffer donc ça va.

Pour un truc moins polluant, il faudrait tester avec du (bio)éthanol.
Si ça marche, mettez-y de la vodka et ça fera chauffage en plus de faire flasque stylée :-D

https://couleur-science.eu/?d=2018/01/08/05/19/48-comment-fonctionnent-les-chauffe-main-catalytiques-peacock-ou-zippo

Note : pour les geeks qui réparent les PC à la fin d’année…

#17100

… sous Windows 10 :

♦ Il y a déjà un antivirus intégré (Defender). Il s’est nettement amélioré depuis le temps et perso, il me suffit. Virez donc tout ce qui est Norton, AVG ou McAfee.
À la limite, installez Avira Antivir Free (lien) ou bien Avast (lien), Defender se désactivera automatiquement.

♦ Comme navigateur, mettez Firefox + µBlock Origin et participez à sauver le web.

Ccleaner (lien direct — pensez à décocher la case qui pousse à installer Chrome).

Defraggler (lien direct — idem, sauf que parfois c’est pas Chrome mais d’autres merdes)

PC-Decrapifier (lien direct — pas testé). C’est pour virer tous les bloatware d’un PC neuf. (merci Albirew).

♦ Virez Adobe Flash. On est en 2017.

♦ Virez Adobe Reader : 500 Mo pour lire des PDF c’est abusé. Installez Sumatra PDF : 4 Mo, rapide comme l’éclair.

♦ WinZip ? WinRar ? Supprimez tout ça et mettez 7-Zip, qui est gratuit (et libre).

♦ Besoin d’installer 36 logiciels d’un seul coup ? Ninite est fait pour vous : cochez les cases que vous voulez, récupérez l’exécutable, lancez-le et il installera tous vos programmes sans autre forme de "suivant", "suivant", "accepter", "suivant".

♦ Besoin de supprimer 42 logiciels d’un seul coup ? Absolute Uninstaller est là. Cochez les cases et envoyez la sauce. Par contre, lui il vous demandera de confirmer à chaque fois.

♦ Quelques autres liens vers des sites officiels de logiciels (ça vous évitera de tomber sur des sites fumeux) : https://lehollandaisvolant.net/?d=2012/07/09/17/59/27-liens-vers-les-sites-officiels-de-quelques-logiciels

N’oubliez pas non plus :
– d’activer cette astuce : https://korben.info/une-astuce-pour-rendre-windows-10-plus-rapide.html
– de désactiver la télémétrie de Windows 10
– de checker quels programmes se lancent au démarrage (ça se fait dans CCleaner)
– de désactiver la veille prolongée si ça n’est pas utilisé (ça libèrera quelques giga sur le disque)
– d’utiliser l’outil windows de nettoyage de disque, en plus de CCleaner : ça supprimera aussi des fichiers systèmes que ce dernier ne peut pas virer (par contre, ça prend du temps… beaucoup de temps…)

Et si vous êtes un filou, vous pouvez installer un mineur de cryptomonnaies aussi, et les lier à votre wallet. Mais chut.

ÉDIT

On me signale aussi :

Unchecky : https://unchecky.com/

Fatigués de devoir décocher les offres indésirables lors de l'installation d'un programme ?

→ ce soft décoche les cases cochables qui servent à installer des crapwares style Chrome ou McAfee alors qu’on est en train d’installer CCleaner ou autre. Ce petit programme tourne en tâche de fond.

À mon sens, tout comme PC-Decrapifier et Absolute Uninstaller, ces logiciels sont utiles quand on fait une grande session de nettoyage où l’on installe / supprime tout un tas de trucs. Après, je vire ces softs. Seul Ninite a l’avantage de n’être qu’un simple .exe qui n’a pas besoin d’être installé.
Unchecky peut être utile à installer sur l’ordi des n00b, si on n’a pas envie de tout nettoyer à chaque fois qu’on leur rend visite (mais dans ce cas, autant installer Ubuntu :p *ooooops*)

Using CSS Counters - Pine

#17062

Un petit article sur les compteurs CSS.

C’est très pratique ! Perso je les utilise pour les h2, h3, h4 : ça me fait des documents avec des sections numérotées.

Ensuite, j’utilise JS pour récupérer tous les headings, et en faire un sommaire. Et j’utilise de nouveau les compteurs CSS.

Exemple : https://codepen.io/lehollandaisvolant/pen/wJgGdR (tout à la fois).
Exemple en live sur mon site :
http://lehollandaisvolant.net/tuto/bin/
http://lehollandaisvolant.net/tuto/responsive-css/
http://lehollandaisvolant.net/tuto/pagespd/

Je devrais peut-être en faire un article dédié, c’est tellement cool comme astuce !

(lien via)

https://pineco.de/using-css-counters/