#19165

Timo sur Twitter : "Expo longue sur mon tel. C'est magnifique quand soudain....… "

J'ai assisté à la vue d'une série de satellites Star Link, le nouveau joujou d'Elon Musk, traverser le ciel :

https://twitter.com/lehollandaisv/status/1209898535266725891
https://twitter.com/lehollandaisv/status/1209901241637183488

Ça ou alors les aliens.

Mais c'est terrifiant de voir la vingtaine d'engins traverser le ciel. On se croirait dans un film catastrophe américain.

ÉDIT : il est clair que j’avais la chance d’être au courant de ce qui se passe dans le secteur : nulle doute que j’aurais flippé grave si ça n’avais pas été le cas.

Je veux dire : on a tous (j’espère) déjà vu le ciel nocturne, et aperçu un a avion traverser le ciel : c’est comme si une étoile traversait le ciel en ligne droite avec une partie de la lumière qui clignote.
Quand on voit un satellite, c’est pareil, sauf qu’il ne clignote pas et il n’est visible que juste après le coucher du soleil ou juste avant (dans les 1~2 heures), sinon il disparaît dans l’ombre de la Terre car les satellites n’émettent eux-même pas de lumière. Ce qu’on voit c’est juste le reflet du Soleil.

Ici, c’est une file de satellites qui déchire le ciel (d’ouest en est). On a commence à les voir remonter depuis l’horizon jusqu’à effectivement disparaître pile au dessus de nous, et d’autres sont apparus dérrière.

Après quelques recherches, il s’avère qu’il y en avait environ 60 (et non pas une vingtaine — je n’avais rien compté précisément).
Beaucoup de monde les ont vu apparemment (cf twitter).

Bref, ça n’a rien d’exceptionnel tout ça, mais ça fait quand-même très bizarre. Le futur est là, en fait.

https://www.twitter.com/lehollandaisv/status/1209898374473891840

#18884

Earth's Rotation Visualized in a Timelapse of the Milky Way Galaxy

Quand on regarde le ciel durant des heures (en timelapse), le ciel tourne. Ici, ils ont fixé le ciel et du coup c’est le sol qui bouge.

C’est court, mais ça donne déjà un effet de « grandeur » au ciel. En tout cas c’est une bonne idée.

https://www.geeksaresexy.net/2019/08/17/earths-rotation-visualized-in-a-timelapse-of-the-milky-way-galaxy/

#18859

Il pourrait y avoir 100 millions de trous noirs dans la Voie lactée

C’est assez peu.

Ça représente un trou noir pour 5 000 étoiles environ (on estime à ~500 milliards d’étoiles dans la galaxie).

Sachant que 5 000 étoiles c’est à peu près ce qu’on peut voir dans le ciel nocturne à la campagne (loin de la pollution lumineuse des villes), ça veut dire que quand je regarde le ciel, j’ai globalement 1 trou noir qui rode entre toutes les étoiles que je vois…

De plus, on estime à environ 10 planètes par étoile. Dit autrement, en levant les yeux, on a devant soi 1 trou noir, 5 000 étoiles et pas loin de 50 000 (exo-)planètes, et évidement un nombre colossal d’astéroïdes et de comètes.

https://sciencepost.fr/il-pourrait-y-avoir-100-millions-de-trous-noirs-dans-la-voie-lactee/

#18835

the Comet on Vimeo

La sonde Rosetta a pris plus de 400 000 photos de la commette Chirumo… chérubin… loschuros… @µ%ø [Churyumov-Gerasimenko].

Ils en ont fait une vidéo. C’est beau.

https://vimeo.com/347565673

#18648

APOD: 2019 May 24 - Boulders on Bennu

Le détail de cette image me laisse sans voix.

À 150 000 000 de kilomètres, après un voyage de 2,5 milliards de kilomètres, arriver si prés d’un rocher de moins de 500 mètres de diamètre, c’est juste incroyable. Ajoute à cela le fait de prendre une photo et de la renvoyer sur Terre.

Comme je disais hier sur Twitter : envoyer une sonde spatiale, c’est pas juste tirer sur une cible avec un gros projectile. C’est envoyer une fusée d’une plateforme en déplacement vers une cible en déplacement, le tout avec de vitesses cosmiques avec des trajectoires courbes… Dingue.

https://apod.nasa.gov/apod/ap190524.html

#18326

d1aehdnbq0h21.jpg (image) - 9000x9000px

Une photo de 81 Mpx de la Lune.

Il a combiné 50 000 photos en une seule. L’idée ici c’est la précision de l’image de la Lune : une seule photo prise avec un appareil photo de 81 Mpx ne serait pas aussi nette à cause du flou atmosphérique. La combinaison d’un grand nombre de photos permet d’éliminer le flou.

Post original : https://www.reddit.com/r/space/comments/arer0k/i_took_nearly_50000_images_of_the_night_sky_to/egmo9s8/

(via)

https://i.redd.it/d1aehdnbq0h21.jpg

#18177

Quelques objets cosmiques les plus étranges de l’univers - Couleur-Science

Si vous n’avez pas mal à la tête, ça va venir : perso j’ai pas senti venir le mindblow quand j’ai écrit tout ça. En tout cas, c’est un de mes articles où j’ai le plus eu cet effet…

Les étoiles et planètes sont déjà magnifiques, mais l’univers est tellement vaste, encore jeune, improbable et créatif…

Et le pire, c’est que j’oublie sûrement des choses. Mieux, il reste aussi tant à découvrir !

https://couleur-science.eu/?d=f2106b--quelques-objets-cosmiques-les-plus-etranges-de-lunivers

#18137

Note : petit rappel sur la Lune

- il y a une face cachée sur la Lune (depuis la Terre).
- il n'y a pas de face sombre ("dark side of the moon") : toutes les faces de la Lune sont éclairées autant (environ 50% du temps).
- on dit atterrir, pas alunir.

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190103124529

#18005

End of Space – Creating a Prison for Humanity - YouTube

C’est le syndrome de Kessler~

Une réaction en chaîne où les débris spatiaux actuels tapent dans les satellites et formes d’autres débris, qui vont à leur tour détruire des satellites, et ainsi de suite.

À final, on se retrouve avec des centaines de millions de débris.

Et un débris, même de la taille d’un petit poids, à cause de sa vitesse de ~30 000 km/h, possède 100 à 1 000 fois l’énergie d’une balle de fusil…

Dit autrement, si les débris actuels ne sont pas nettoyés d’une façon ou d’une autre, pour envoyer quoi que ce soit dans l’espace, il faudra d’abord traverser un nuage de balles de fusils en plus rapide.

Ceci pourrait effectivement empêcher tout programme spatial durant des siècles…

Bref, l’humanité a détruit non seulement la planète avec du CO2 sorti d’un désert volé par la guerre, mais a également pourri tout le ciel et avec lui tout espoir de quitter ce monde. Bonne semaine à vous tous :).

PS : il dans les diverses théories qui visent à savoir pourquoi la galaxie n’est pas peuplée d’inombrables civilisations, il y a celle des « grands filtres ». En gros, des phénomènes qui empêchent une civilisation d’arriver à se former et à coloniser la galaxie.
Parmi ces filtres il y a :
– la fin de l’étoile avant l’apparition de la vie (nous on a de la chance : on a une étoile avec une longue vie)
– une planète trop soumise aux astéroïdes (nous on a de la chance : Jupiter protège tout le système solaire interne)
– un système solaire trop proche de supernovas (nous on a de la chance : on est à 3/5 du centre de la galaxie, l’endroit le plus dangereux)
Mais il y a aussi :
– des êtres vivants sans capacité intellectuelle (nous on a de la chance : on sait faire des choses)
– des êtres vivants sans compassion qui se seront entre-tués avant d’avoir réussis à coloniser d’autres planètes (ça c’est presque nous !)
– des êtres vivants qui auront épuisé toute les ressources qui lui sont nécessaires (c’est nous aussi)
– des êtres vivants qui se seront emprisonnés sur leur planète (c’est l’objet de ce lien).

Bref, on a eu de la chance, mais les « grands » de ce monde s’en tapent, ne la voient pas, et condamnent le fruit de 1,3 milliards d’années d’évolution à mourir sur un grain de poussière bleu pâle appelé « Terre ».

https://www.youtube.com/watch?v=yS1ibDImAYU

#17909

Ça se passe là haut...: Un blazar à l'origine de neutrinos et de rayons gamma ultra-énergétiques

10^20 électron-volt c’est environ autant d’énergie qu’une balle de tennis frappée par un bon joueur.

… sauf que la balle de tennis a de l’ordre d’un millions de milliards de milliards de particules, alors qu’ici on parle de cette énergie dans une seule particule.

… dit autrement, si on change d’échelle, c’est comme si on avait une balle de tennis avec l’énergie cinétique de la Lune (imaginez une balle de tennis aller tellement vite que son impact avec le sol serait la même si la Lune s’écrasait sur Terre, détruisant au passage toute notre planète).

Ces particules (dont la « oh my god particle » fait partie) sont d’origine inconnue, mais cet article présente le résultat de recherches qui semble avoir trouvé une piste : des particules accélérés autour de trous noirs, à tel point que leurs collisions produit des neutrinos à ultra-haute énergie.

Ce qui est étonnant, c’est que je découvre cet article aujourd’hui dans mes flux RSS, alors qu’il y a deux jours j’ai écrit tout un paragraphe pour un prochain article sur CS : « les objets les plus étranges de l’univers », où je parle de ces zetta-particules et de plein d’autres choses qui m’ont moi-même décoiffés.

http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2018/11/un-blazar-lorigine-de-neutrinos-et-de.html

#17844

Oubliez Mars : voici pourquoi l'atmosphère de Venus serait bien plus accueillante - Sciences - Numerama

la haute atmosphère de Venus est le lieu le plus semblable à la Terre dans le système solaire

Oui, et si on continue comme ça sur Terre, bientôt ce sera la Terre qui sera le lieu le plus semblable à Vénus (460 °C et 80 bar de pression atmopshérique de CO2) !

https://www.numerama.com/sciences/432220-oubliez-mars-voici-pourquoi-latmosphere-de-venus-serait-bien-plus-accueillante.html

#17767

Earth and Venus Orbiting the Sun | Rebrn.com

Comme je disais sur Twitter ce matin : la science est une source infinie d’étonnements et de beauté.

La figure qui apparaît ici est obtenue en traçant, à intervalle réguliers la droite « terre-vénus ».

Quand on observe une figure régulière comme ça, c’est que les deux astres sont en résonances orbitale.

Pour faire court : les deux astres sont sur des orbites différentes, et par conséquent, ont des périodes de rotation différente. À un moment, forcément, les deux planètes au plus proche l’une de l’autre, et à un autre moment, ils sont au plus loin.

Quand ils sont au plus proche, les deux planètes s’attirent mutuellement : ils sont donc très légèrement déviés de leur orbite normale.
Les planètes reprennent leur position normale quand les planètes s’éloignent l’une de l’autre. Une planète oscille donc sur son orbite.

Si l’alternance « planètes proche / planète loin » est identique à l’oscillation de la planète sur son orbite, alors les deux oscillations entrent en résonance. Cela se traduit ce qu’on voit sur l’image.

Dans le cas de la Terre et de Vénus, il y a une résonance 13:8. Vénus fait exactement 13 révolutions, quand la Terre en fait 8. Ce nombre paraît aléatoire, mais ici le rapport 13/8 est un nombre rationnel. Il aurait pu être irrationnel, et dans ce cas, aucune figure ne serait apparue.

Beaucoup de cas de résonances existent dans notre système Solaire, et pas seulement des planètes : des Lunes et des astéroïdes aussi.

Dans le cas de Jupiter, les lunes Io, Ganymède et Europe sont en résonance 1:2:4 (ĵe ne sais plus dans quel ordre, par contre).
Également à cause de Jupiter, on observe que la ceinture d’astéroïde présente des « bandes interdites » : quelques orbites sans aucune astéroïde. En fait, la déviation de l’astéroïde fut si forte que qu’il a été éjecté de son orbite.
La ceinture d’astéroïde s’étend sur plusieurs UA entre Mars et Jupiter. Et il existe des zones où l’on ne trouvera pas de rochers : ils ont tous été éjectés par la géante gazeuse. Ces zones vides sont appelées « Lacunes de Kirkwood ».

Cette page liste plein de figures comme ça : http://www.keplerstern.com/signature-of-the-celestial-spheres/play-of-movements/
Le nom en allemand « Keplerstern » se traduit par « étoiles de Kepler », et je trouve ça très poétique.

https://rebrn.com/re/earth-and-venus-orbiting-the-sun-1151751/