Please Consider This Frightening Tale of Pooptastrophe Before Getting a Roomba With Pets - Cheezburger

#16025

Oops.

Si vous avez un Roomba (robot aspirateur) et des animaux, vérifiez avant de lancer le roomba que vos animaux n’ont pas chié quelque part.
Ça serait bête que le roomba roule dans la merde et en mettre partout… n’est-ce pas ?

http://cheezburger.com/897029/dogs-roomba-please-consider-this-frightening-tale-of-pooptastrophe-before-getting-a-roomba-with-pets

VENOM: Nature’s Killer Cocktails - YouTube

#15938

Les humains détectent les serpents avant même de les voir. Ça signifie qu’on a le réflexe de les fuir avant d’être conscient de l’avoir vu.

Ici ils disent que ça viendrait de l’époque où les singes ont commencés à descendre des arbres. Les singes capables de détecter les serpents avant les autres sont ceux qui ont survécus et qui ont ensuite évolués en humains.

D’autres théories vont plus loin en arrière, les petits mammifères que nous étions il y 100 M d’années devaient fuir les dinosaures. Notre peur innée des serpents et des reptiles en général viendrait de là : c’est un réflexe de survie.

Note

#15720

Poisson : la nageoire caudale (de la queue) est verticale.
Mammifère marin : la nageoire caudale est horizontale.


Les dauphins, orques, baleines sont des mammifères.
Les requins sont des poissons.

Et le caviar, c’est du poisson pas né.

http://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20160630162754

Temple Grandin, interprète des animaux | Les Culottées - Best of the best links

#15193

J'ai mis un moment pour comprendre de qui tu parlais : je lisais son nom en français...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_Grandin

Cette dame a écrit des livres
Elle est même passée dans une émission de StarTalk, pour ceux qui suivent (pour les autres, je recommande vivement ce podcast, au spectre scientifique et social très large). Voilà : Autism and Animal Science with Dr. Temple Grandin.

The Extraordinary Iridescent Details of Peacock Feathers Captured Under a Microscope | Colossal

#14928

Des plumes de paon au microscope.

Ce qu’il y a d’encore plus beau là-dedans, c’est l’origine de toutes ces couleurs : les plumes ne contiennent pas de pigments colorés !

Ces couleurs sont là seulement à cause d’interférences lumineuses, qui, à partir de la lumière blanche, vont annuler ou augmenter certaines longueur d’ondes. Les longueurs d’onde en question dépendent de l’épaisseur des écailles sur les plumes. Au final on obtient non plus une lumière blanche, mais une lumière colorée.

Je ferais un article plus complet sur ça, car on retrouve ce phénomène à de nombreux endroits insoupçonnés : bulle de savon, couches d’oxydation, essence dans une flaque d’eau, ailes de papillon, coléoptères…

http://www.thisiscolossal.com/2016/03/macro-peacock-feather-photography/