Germans Always Follow The Rules - Stereotrip: Episode 2 (Extract) - YouTube

#17963

J’aime bien cette nouvelle série de Paul Taylor.

C’est humoristique, mais aussi instructif.

Quelques points :
– les allemands suivent les règles parce qu’ils considèrent qu’il existe un conscience collective
– les cours sont plus axés sur la discussion et le débat plutôt que les cours magistraux. Les jeunes sont encouragés à remettre en cause les règles et à chercher à les comprendre, plutôt que tout suivre aveuglément (un des allemands interrogé mentionne d’ailleurs qu’il ne fait pas forcément bon de suivre aveuglément un leader. Du coup, c’est bien ce que je dis depuis longtemps : au moins eux ont réussis à tirer leur leçons de l’Histoire…).
– Paul, un anglais à la base, se dit qu’il est sûrement celui qui parle le moins bien anglais dans une classe de jeunes allemands

J’aime bien la remarque d’une des filles dans la classe : « si on veut être plus ouvert, il faut savoir rire des clichés qu’on entend tous les jours ».
Je suis totalement d’accord avec ça. Si on fait que refouler son humour, et s’autocensurer, on pose un tabou sur tout, ce qui n’est en rien une bonne façon de vivre avec les autres.

Allemagne: le négationnisme ne relève pas de la liberté d'expression, selon la justice - L'Orient-Le Jour

#17653

Donc… en gros, en Allemagne, dire volontairement de la merde c’est abuser de sa liberté d’expression .

D’un côté ça me gêne un peu, de l’autre c’est une idée à creuser.

Je suis plutôt pour la liberté totale de penser et de parler (du moment que ça n’est pas objectivement injurieux ou diffamant, ce genre de trucs).
Mais à un moment je trouve qu’il faut quand-même dire « maintenant ça suffit tes conneries ! » à ceux qui propagent de la merde avérée.

Ce que je trouve piteux quand-même, c’est que cette question ne concerne que le négationnisme de l’holocauste, comme si c’était le seul truc qui s’est passé de mal dans l’histoire.

Est-ce qu’on parle du massacre des tibétains par les chinois ? des amérindiens par les colons ? ou encore — au hasard — le génocide des palestiniens par Israël (et donc par les juifs) ?
Y a des tas d’exemples qui méritent tout autant de reconnaissance, de médiatisation, d’éducation et de protection légale… Mais non…

https://www.lorientlejour.com/article/1128483/allemagne-le-negationnisme-ne-releve-pas-de-la-liberte-dexpression-selon-la-justice.html

Le mur de Berlin n'est plus qu'un lointain souvenir pour la ville

#17212

Sympa :)

Mais l’espace révèle aujourd’hui encore l’histoire d’une scission de la ville : https://www.reddit.com/r/space/comments/5k0y7n/berlin_from_space_berlin_wall_border_split/

La couleur des lampadaires est un héritage du passé qui laisse une marque très nette.

Et ce ne sont là qu’un seul exemple révélé depuis l’espace : la Corée du Nord de nuit depuis l’espace est totalement noir, alors que le Sud est très illuminé.
Il me semble qu’il y a un tas d’autres exemples comme ça… En inde, dans la moyen-orient, tout ça…

http://secouchermoinsbete.fr/74643-le-mur-de-berlin-n-est-plus-qu-un-lointain-souvenir-pour-la-ville

image - 217x1198px

#15482

Kinder (la marque) a changé le visage des enfants sur les paquets de chocolats.

Le gamin blond et blanc a été remplacé par des enfants d’un peu toutes les couleurs.

Ceci a alarmé les groupes d’extrême droite.

Sauf que, ces visages d’enfants sont simplement les photos d’enfants des joueurs de l’équipe de foot de l’Allemagne, en vue de l’Euro 2016.

Gros fail.

voir là :
http://www.europe1.fr/sport/foot-la-mannschaft-attaquee-par-des-islamophobes-a-cause-de-boites-de-kinder-2755504

ÉDIT : et du coup, le web réagit : http://www.slate.fr/story/118709/reponse-hilarante-web-pegida lol

Des jobs à 1 euro font débat en Allemagne - Le Point

#15380

Je comprends le débat, mais la France fait quoi, elle ? À part laisser crever les (quelques) gens qu’elle a pris sur son territoire à contre-cœur ?

Si ça permet de commencer le processus d’intégration, je vois mal comment pouvoir dire non.
C’est sûrement mieux que de lâcher ces gens dans la nature avec « salut, maintenant démerdez-vous » sachant qu’ils n’ont aucune notion de quoi que ce soit ni même de la langue.

Et puis parler "jobs" c’est grossier sur tous les plans. C’est juste un moyen symbolique de les encourager à s’organiser et à se lever pour améliorer leur sort temporaire.

Ce n’est évidemment pas une solution sur le long terme pour toutes ces personnes, mais faut bien commencer par quelque chose de concret en attendant de voir comment ça évolue sur le court terme : combien de gens l’État doit prendre en charge, où les loger, quoi faire pour eux… Certains processus prennent des mois (souvent artificiellement, même ailleurs qu’en France).

==

Franchement parfois je trouve qu’en France on se trompe complètement de combat.
Ici, les gens au chômage doivent pointer à pôle emploi, prouver qu’ils cherchent du travail, bref, de la paperasse inutile, chiante, décourageante et contre-productif.

En Hollande, par exemple, pour toucher un équivalent du chômage, tu déposes ton dossier à l’administration et pendant qu’ils s’occupent de te trouver quelque chose tu vas dehors et tu es utile à la société : tu surveilles les parking à vélo en accueillant les gens et leur distribuant des numéros d’emplacement libres, tu ramasse les feuilles ou les papiers conjointement avec les employés de la commune, tu aides les mémé à traverser, tu distribue le courrier aux gens… Bref tu es utile quelques heures dans la semaine (le temps d’une après-midi ou d’une journée).

Je préférerai largement faire ça que de me retrouver à pointer à p-e pour retrouver miss-paperasse et son ton emmerdant quand elle te dit qu’ils ont un poste de plomberie à 150 km de chez toi alors que t’es boulanger avec un seul scooter.

Mais on n’est pas tous comme ça, je sais.
Certains n’ont pas vu comment c’était « dehors ». Les idées aussi s’arrêtent aux frontières.

http://www.lepoint.fr/europe/des-jobs-a-1-euro-font-debat-en-allemagne-16-05-2016-2039743_2626.php