Safari is the New Internet Explorer

#17153

Chrome… Safari… C’est tout du Webkit.
Quoique… non, c’est vrai que Chrome c’est Blink maintenant. Mais dire que le problème date de cette année serait faux : Google a toujours fait sa popote dans son coin et les autres navigateurs ont été obligés de suivre.

The issue that Chrome is starting to suffer from is that it is becoming too good. Google just has so many people invested in the entire process of web development stack (standards spec writing, browser engineering, site development, etc) that the other browsers are having a hard time catching up when it comes to releasing new features.
Internet Explorer (and ergo Microsoft circa 2006-ish) did not only not participate in standards development, but went off standard, thus forcing web developers to do the same in order to cater to the browser that had a +90% market share.

Je résume en gros : « Google investit tellement de dév dans Chrome que ce navigateur devient « trop bon » et les autres n’arrivent pas à suivre. »

Or, ce qui est supposé ici, c’est que Google fait la norme, les autres navigateurs imitent et les web-dév ensuite qui font des sites web adaptés. À lire le passage, on pourrait penser que c’est sensé se passer ainsi.

Or un système qui suppose que différents acteurs (navigateurs, web-dév…) s’accordent à utiliser un standard commun (HTML/CSS/JS) ça doit plutôt être « tout le monde discute de ce qui doit être fait ; un organisme (ici le W3C) rédige les spécificités ; les navigateurs implémentent ça puis les web-dév utilisent ça ».

En pratique, on a plutôt eu (et ça a toujours été comme ça, sans être un mal non plus) des navigateurs qui implémentent un nouveau truc, les web-dév qui se disent « oh chouette vivement que les nav implémentent ça que je puisse l’utiliser », les nav qui implémentent puis les web-dév qui utilisent.
Pour le moment ça s’est fait comme ça ; généralement avec quelques fall-back pour pas pénaliser les navigateurs qui avaient un petit peu de retard.

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que Chrome a tellement de techno en plus des standards, que Google utilisent lui-même tout ça sur ses sites (Gmail, Youtube, G+, etc.) que ce sont les standards qui s’adaptent à lui, et donc les autres navigateurs également.
Les web-dév, voyant que les standards eux-même ne suivent plus, ne se donnent plus la peine pour mettre des fall-back de rétro-compatibilité et on se retrouve avec des sites web fait uniquement pour Chrome. Ce n’est pas que le site web ne fonctionne pas sous Firefox ou IE, c’est tout simplement que le site web n’est pas un site web ! Il n’utilise pas des standards du web, mais des technos Google. Ce sont des sites-chrome, pas des sites-web.

Il suffit de voir que Opera (l’ancien, avec « -o- ») et Firefox se sont mis à supporter spécifiquement les préfixes destinées à Chrome : « -webkit- ». Les web-dév sont devenu des feignasses qui s’en branlent si 40% des internautes ne voient pas leur site et préfèrent mettre un popup « faites pas chier et installez Chrome, comme tout le monde » plutôt que tester leur site dans les autres navigateurs comme un codeur consciencieux devrait faire.

Et puis Google impose sa vision des choses au W3C, qui lui-même se voit forcé de dire aux autres navigateurs « désolé les gars, mais le porte-feuille a parlé, vous implémenterez donc les DRM HTML5 » (pour les DRM, Microsoft et Apple, il me semble étaient également pour l’idée… Mozilla était contre. Résultat ? Aujroud’hui Firefox implémente les DRM parce qu’ils n’avaient pas le choix : ils ont fait ça pour que leurs utilisateurs puissent regarder Youtube, Netflix… qui mettent des DRM partout). Ceci n’est qu’un exemple…

Oui la standardisation est un processus long, mais elle permet de garantir que tout le monde puisse surfer dans de bonnes conditions. Google n’a pas envie d’attendre, les web-dév non plus, donc ils poussent une techno dans le navigateur et dans le cul la standardisation.
Avec ça, c’est sûr que les autres navigateurs n’arrivent pas à suivre… Mais en attendant, les sites qui implémentent ces technos sont des sites-chrome, pas des site-web.

Si t’as un seul navigateur qui est à la traîne parmi 5 ou 6 autres, le problème vient de lui.
Si t’as 5 ou 6 navigateurs qui sont à la traîne parmi un seul, le problème ne vient pas forcément d’eux… C’est bien d’inventer de nouvelles techno, car sinon on stagne et c’est pas cool. Mais à un moment il faut assumer : est-ce qu’on fait du web pour tout le monde ? ou est-ce qu’on fait sa cuisine HTML dans son coin pour faire rentrer du fric et fuck aux autres ?

Ben le premier, c’est ce que représente le W3C (du moins… ce qu’il devrait être). Le second, c’est Google. Et ce n’est pas nouveau.

Du coup, je maintiens pour mon hashtag #ChromeIsTheNewIE : peu importe les causes réelles et sous-jacentes, le résultat sera le même que sous l’ère IE6, à savoir :
– des web-dév emmerdés parce que la dernière techno à la mode « faire du café dans son navigateur » n’est pas disponible partout (sans se soucier si c’est bien le rôle du navigateur que de faire du café)
– des internautes excédés parce tous les sites exigent d’être visités par Chrome.

https://dev.to/nektro/safari-is-the-new-internet-explorer-1df0

Chrome is turning into the new Internet Explorer 6 - The Verge

#17111

Ça fait un moment que je le dis  : https://lehollandaisvolant.net/?q=ChromeIsTheNewIE&mode=links

Et ça ne présage rien de bon pour l’avenir.
Parce que bon, aujourd’hui le HTML et le CSS c’est cool et simple : tout marche à peu près bien partout (si on exclue les technos à la pointe encore dans les labos).

Mais quiconque a déjà codé des trucs avant 2010 sait qu’avant il fallait utiliser les commentaires conditionnels pour IE et même les trucs parfaitement standards depuis 10 ans ne fonctionnaient pas encore. Et je crois bien que même Microsoft Edge a encore des soucis : supportent-ils au moins les favicon en PNG, par exemple ?

Bref, c’était un bordel : le site web s’affichait de façon différente partout et y avait des problèmes partout. Seul un psychopathe pourrait vouloir revenir à ça.

#ChromeIsTheNewIE

https://www.theverge.com/2018/1/4/16805216/google-chrome-only-sites-internet-explorer-6-web-standards