A RIVER ON FIRE! Gas explodes from Australian river near fracking site. - YouTube

#16629

Une des conséquences inattendue de l’extraction du gaz de schiste : de grandes quantités de méthane remontent à la surface sans être captées.

Ici c’est dans une rivière et on peut allumer les bulles pour littéralement mettre le feu à la rivière. C’est presque amusant (sauf pour les poissons qui vont respirer le méthane).

Maintenant si les failles de méthane se retrouvent en pleine forêt et qu’une étincelle passe par là (orage, électricité statique, etc.), c’est toute la forêt qui crame.

Ils voulaient pas procéder à l’extraction de ce gaz dans le sud de la France ? Bonne chance aux pompiers, donc.

(PS : les lacs normaux aussi produisent du méthane, en particulier à cause de la décomposition anaérobique (sans O2) des végétaux au fond de l’eau : il suffit de remuer un peu le fond pour faire remonter des bulles en grande quantité. Mais le flux de gaz n’est pas illimité et après quelques secondes, ça s’arrête. Ce que montre la vidéo, c’est un flux continu de gaz, qui peut durer des heures, des jours ou même des années : https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_de_l%27Enfer_(Turkm%C3%A9nistan))

Gravity Light : une nouvelle lampe intelligente alimentée par la gravité | L'ENERGEEK : l'énergie facile en quelques clics !

#14860

<Mode science-nerd>
La gravité alimente cette lampe autant qu’un aimant alimente un moteur électrique.
Pour preuve : la gravité est toujours là, quoi qu’il arrive, mais la lampe s’éteint après ~30 minutes.

En fait, il faut soulever un poids, et ce poids descend, grâce à la gravité, en faisait tourner une génératrice qui alimente une lampe.

La vraie source d’énergie sur laquelle cette lampe repose c’est l’énergie musculaire de celui qui remonte la lampe. C’est le même principe que les vieilles horloges de grand-père, où il faut remonter le poids tous les soir, et qui font tic-tac avec un balancier (au passage, ces horloges sont des merveilles d’engrenages !).

Si on veut aller encore plus loin dans le nerdisme, l’énergie musculaire reposer sur la nourriture : on mange des glucides pour avoir de l’énergie musculaire. Ces glucides réagissent avec l’oxygène de l’air qu’on respire et libère de l’énergie chimique contenu dans la molécule de glucide.
Cette énergie chimique a été emmagasinée par l’être vivant qui a produit ce glucide, par exemple une betterave à sucre. Cette plante a capté l’énergie du soleil et du CO2 de l’air pour faire ça. Le Soleil quand à lui, tire son énergie de la fusion nucléaire.
Si on s’arrête là, cette lampe est donc une lampe nucléaire (ce qui devrait trollement plaire à EELV) :D


Enfin, petite anecdote : 30 minutes d’énergie lumineuse sont possibles grâce à l’énergie d’un peu de sucre dans l’organisme.
Il faut savoir que le corps humain consomme une quantité faramineuse d’énergie : les 2500 kcal quotidiens consommées par un humain moyen, ça représente autant d’énergie qu’un poids lourd de 38 tonnes lancé à 90 km/h.

Si ce camion se crash dans votre maison, l’énergie dissipée sera équivalente à ce que votre organisme dissipe quotidiennement.

http://lenergeek.com/2015/05/28/gravity-light-une-nouvelle-lampe-intelligente-alimentee-par-la-gravite/

Jean Bouteille veut réintroduire la consigne au quotidien

#14513

Ah bah c’est pas trop tôt. J’espère que ça sera mis en place.

En Hollande C’est déjà en place depuis… en fait je crois que ça n’a jamais disparu. Et en plus c’est rémunéré : même les bouteilles de soda en plastique. On rapporte les bouteilles et on a un bon d’achat, avec 0,25 € par bouteille (soit 1,5 € de retour sur un pack de 6 bouteilles).

En France on a une chose par rapport à d’autres pays : l’eau. Ce n’est pas une raison de la gâcher, mais par rapport à la Californie, par exemple, je pense qu’il faut mieux utiliser de l’eau que du courant électrique.
Or, la réutilisation d’une bouteille en verre passe soit par un nettoyage (avec l’eau) soit un recyclage (et refonte, donc avec du courant électrique ou du charbon). La consignation permettrait de faire de grosses économies d’énergie.