Comment les grandes villes européennes luttent contre la pollution

#16872

Et on dirait bien que ni à Copenhagen, ni à Oxford, ni à Londres, ni à Oslo, ni à Hambourg, ni à Berlin, ni à Bruxelles, ni à Amsterdam, ni à Madrid les gens sont tous subitement morts de devoir laisser la voiture à la maison…

Ce que je veux dire (et l’article aussi) c’est que y a pas de miracle pour un air plus respirable et une meilleure qualité de vie. Pas de miracle, juste un effort.

Voyez-y une attaque contre les voitures si ça vous chante.
Mais quand je vais à Paris et que je vois le bordel que c’est, je pourrais aussi parler d’attaque : à mes poumons, à mes oreilles, à mes yeux (si c’est pas carrément à mes tibias…).

Pis merde : y a clairement pas photo : aller voir à Bruxelles ou à Amsterdam (les deux villes les plus proches dont ils parlent dans le texte) : les gens sont quand même nettement moins stressés qu’à Paris. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence…

Et même pas besoin d’aller à l’étranger : n’importe quelle ville où les centres villes sont des espaces piétons où on ne risque pas sa vie à marcher librement, les gens sont nettement plus posés (et reposants). J’ai pu voir Chartres, la semaine dernière Poitiers, mais j’ai aussi vu que c’était sur la même voie Metz et à Lyon, par endroits.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/14/comment-les-grandes-villes-europeennes-luttent-contre-la-pollution_5201112_3244.html

Microsoft lance son navigateur Edge pour Android

#16870

Ce n'est que Chrome 58 avec un logo différent. L'intérêt est juste de pouvoir sync Edge (sur Desktop) avec son téléphone.

http://www.journaldugeek.com/2017/10/14/microsoft-lance-son-navigateur-edge-pour-android/

The Pirate Bay fait à nouveau miner votre machine, sans opt-out possible - Next INpact

#16868

Oui, j’avoue : c’est moins intrusif que la pub et les trackers. C’est peut-être même un modèle économique à étudier pour d’autres sites ?

Après j’y vois un gros problème quand-même : ça consomme des ressources machine, et c’est donc pas très pratique quand on est sur batteries. Et le plus grand gagnant dans l’histoire, c’est EDF.

Mais à part ça, l’idée est originale.

https://www.nextinpact.com/brief/the-pirate-bay-fait-a-nouveau-miner-votre-machine--sans-opt-out-possible-586.htm

LE NOUVEAU GOOGLE CHROME ? (Reportage Vivaldi) - YouTube

#16867

Vivaldi reste ma roue de secours de Firefox. J’aimais beaucoup Opera 12.x, et j’aime bien Vivaldi, notamment sa philosophie.

Par contre j’aurais deux questions quand-même :
– quel est leur business-model ?
– vont-ils faire une version pour Android :D ?

https://www.youtube.com/watch?v=LYxZcKVPYzQ&feature=youtu.be

Marco Sokolov sur Twitter : "Mon fils de 7 ans qui me demande si la neuvième planète existe vraiment et pourquoi on peut pas l'observer...Alors heu..."

#16863

Je te réponds ici pour avoir un peu de place~

L’hypothèse d’une 9e planète est née de l’observation de perturbations dans l’orbite de Neptune (la dernière des 8 planètes).
Neptune agit parfois étrangement : elle ne se trouve pas totalement où elle devrait être.

Du coup, on pense qu’il y a une autre planète qui agit sur elle au moyen de l’attraction gravitationnelle.

À une époque, on a découvert Pluton et on pensait que c’était lui qui faisait ça, mais Pluton est trop petit pour ça.

L’hypothèse d’une neuvième planète refait donc surface.

Elle est difficile à observer pour deux raisons :
– premièrement, elle est super éloignée de nous. En fait, Neptune et même Uranus ne sont pas non plus visibles à l’œil nu (les autres planètes le sont et ces jours-ci on voit même très bien la planète Vénus, juste avant le lever du Soleil, du côté du soleil-levant : l’étoile très brillant qu’on voit, c’est Vénus — et juste au dessus, la toute petite étoile rougeâtre, c’est Mars).

– secondement, on n’a encore jamais observé cette 9e planète. La chercher en ne connaissant que l’effet qu’elle a sur Neptune, c’est donc comme si tu recevait une boulette de papier sur la tête quant t’es au milieu d’une foule de gens : tu te retournes pour trouver le coupable, mais c’est difficile de savoir quelle personne a fait ça. Au mieux, tu sais approximativement d’où ça vient, mais pour être plus précis, il te faut plus de données.
Pour les mêmes raisons, en observant attentivement Neptune, on peut délimiter une région dans le ciel, mais c’est tout. Il faut ensuite scruter soigneusement cette région du ciel avec nos plus gros télescopes (et à ce niveau, même le téléscope spatial Hubble a du mal…).

Pour info, au XVIIIe siècle, les astronomes ont regardé la planète Uranus, et ont découvert que sa trajectoire était bizarre aussi.

Les physiciens Urbain Le Verrier et John Adams ont entreprit les calculs pour trouver l’origine de ces perturbations.
Quand ils finirent, une région du ciel a pu être délimitée. Johann Galle, un autre astronome, a alors pointé son téléscope dans cette région et y a trouvé une nouvelle planète : il venait alors de découvrir Neptune, inconnue jusqu’alors.