Note pour LaTeX

Actuellement, j’aide pas mal un stagiaire au boulot avec son rapport de stage. Il veut le faire en LaTeX, comme suggéré par son IUT.

C’est un excellent choix, largement plus pratique que Word pour faire des rapports, avec sommaires, images / tableaux / équations qui sont numérotés, bibliographies, et toute la numérotation des chapitres et des titres.

Largement plus simple… à condition d’en saisir la philosophie.

Si j’ai un mot d’ordre à donner pour LaTeX, c’est : « LET IT GO ».

Juste : « Laisse faire ».

Dans le sens où LaTeX va décider où il mettra ses titres, images et tableaux. Pas toi. Donc laisse le faire.
Ne cherches pas à combattre ça : c’est là que tu vas perdre du temps.

LaTeX n’a pas pour but d’être Word en ligne de commande, ni de faire des documents comme tu les veux. Il a pour vocation de faire des documents lisibles et organisés. Et ça, il sait très bien le faire.

Car toi, ce que tu veux, c’est pas organisé. C’est un bordel, dans 90 % des cas.

~

Je constate la même chose avec le HTML/CSS.
En fait, dans une bonne parties des cas, on n’a pas besoin de redéfinir les styles. Les styles de base sont très bien.

Pas besoin de modifier la hauteur de ligne dans un paragraphe, les marges d’une liste, ou les couleurs des titres. On peut, mais ça sera moins bien que les styles de base dans la majeure partie des cas.

Je suis passé par là aussi : à vouloir tout gérer. Mais de plus en plus, je fais l’inverse : je laisse les styles par défaut pour les choses simples et me contente d’utiliser le CSS pour les positionnements, pas la taille des texte ou des marges.

~

Dans Word, je sais qu’on a l’habitude de sélectionne une ligne de texte, d’y mettre en gras, en gros, et mettre un numéro devant pour faire son titre et son chapitre. Enfin ça, c’est quand on sait pas se servir d’un traitement de texte comme Word. Utiliser les styles, ça vous dit quelque chose ?

Ensuite, oui, Word peut faire des numérotations automatiques de titres, sous-titres, figures, tableaux…
Word peut insérer et maintenir à jour un sommaire, une liste des figures, des tableaux, annexes…
Word peut faire des références internes du style « voir tableau 17 », et modifier ça tout seul en « voir tableau 18 » si jamais on avait décidé au dernier moment d’ajouter un autre tableau avant.

Word sait faire tout ça.

Mais Word est un horrible clicodrome où différentes options entrent constamment en conflit les unes avec les autres mais tu ne sais jamais lesquelles.