Temps de parole : l’Arcom constate des surexpositions et des sous-représentations

Comme d’hab ils arrivent après la tempête. Ça aurait été marrant qu’il se fasse élire pour finalement se faire destituer pour « vice de forme » à cause d’un pluralisme bafoué par ceux qui le soutenaient. J’aimerais trop.

Ensuite, les quotas d’heures c’est du n’importe quoi aussi. Les chaînes font passer tout l’extrême droite aux heures de forte audience, quant à la gauche (JML, Poutou…) ils le balancent à 03h du matin pour respecter les quotas.