#20681

Pour en finir avec la binationalité - Journal d'un avocat

(vieil article)

Rappel : la double-nationalité n’a jamais existé.

Dans mon cas, je peux la demander (résidant depuis (presque) toujours en France, maîtrisant la langue, justifiant de la totalité de mon parcourt scolaire et d’enseignement supérieur en France, etc.) mais les délais associés à cette demande (plusieurs années) et les formalités à accomplir sont réellement prohibitifs (étant sujet à la phobie administrative, non-sélective cependant).

De plus, ma situation d’européen et le maigre intérêt (et la maigre utilité de ces maigres intérêts tels que je les vois) à changer de nationalité ont fait que j’ai toujours repoussé l’idée de la demandée, à un point où j’ai aujourd’hui totalement abandonné l’idée.

De toute façon, dans l’article il parle de l’exemple Marocain, où, pour être naturalisé, il faut (ou faudrait, je ne sais pas où en est la loi) renoncer à ma nationalité actuelle, me ferme totalement les portes. Il me semble bien que la loi néerlandaise ne prévoit pas la possibilité de renoncer à sa nationalité. Donc pas de renonciation en hollande, pas de naturalisation en France. Pour reprendre la remarque d’Eolas dans l’article : c’est assez drôle de voir les nationalistes parler de la souveraineté d’un État tout en se soumettant la loi d’un autre État pour décider qui est ou non un national.

Lire aussi : https://www.maitre-eolas.fr/post/2009/11/04/Qu-est-ce-qu-%C3%AAtre-fran%C3%A7ais

https://www.maitre-eolas.fr/post/2011/07/02/Pour-en-finir-avec-la-binationalit%C3%A9