Contre l’abstention, le délégué général d’En Marche plaide pour le vote par Internet

Par rapport à mon post précédent : en voici un exemple (un peu éloigné, certes).

Les gens (je veux dire moi y compris, si j’en avais le droit) ne votent plus car choisir entre la peste et le choléra ne sert à rien. Un référendums, dont le résultat ne sera pas suivi ne sert à rien. Quant au fumeux "référendum d’initiative partagé" lancé par Macron, il ne sert à rien non plus car impossible à atteindre (probablement volontairement). Et les questions lancées sur le site du Sénat sont balayées d’un revers de main par les sénateurs qui s’en branlent complètement.

Le jour où un vote aura un vrai pouvoir, ça ne sera pas la même, je pense.

En attendant, on pourrait aussi bien faire un concours de vues sur Youtube ou de like sur twitter, le résultat sera probablement meilleur que le vote par internet, et tout aussi crédible et utile…

~

PS : deux quotes qui vont bien :
JC Frog dans une de ces chansons : « Liberté [de “liberté égalité fraternité”, ndlr], car on est libre ! On est libre de choisir le président de droite néo-libérale que l’on souhaite. ».

Ou encore Henry Ford : « vous pouvez choisir la couleur que vous voulez pour votre voiture, du moment que cette couleur est le noir ».