#19018

Ray Ortega ✊ sur Twitter : "RSS = direct connection to a creator.Anything less = someone else controls access to your audience. Podcasts are awesome cause they are inherently 'open.' If your podcast is not accessible via RSS, you don't actually have a podcast. Or ownership."

RSS = une connexion directe avec un créateur.

Tout ce qui est moins que le RSS = quelqu’un d’autre contrôle votre accès à votre audience.

Les podcasts sont géniaux, car ils sont naturellement « ouverts ».
Si votre podcast n’est pas disponible via RSS, vous n’avez pas réellement un podcast. Ni la propriété.

Encore faudrait-il que la plateforme proposant du RSS ne filtre pas le flux RSS en amont.
À part ça, ça résume bien la situation : le RSS c’est la liberté, le choix, l’ouverture, le contact, la neutralité.

La liberté : on est libre de l’agrégateur. Pas forcé de se connecter avec les outils imposés par un service (appli spécifique, site web spécifique).
Le choix : on peut choisir qui suivre, qui ne pas suivre, quand arrêter. On peut aussi filtrer des postes, les conserver, etc.
L’ouverture : le RSS est du simple XML. C’est un format ouvert, convertible, transportable… Pas un blob binaire ou une API bridée.
Le contact : ça permet à un créateur de communiquer directement des choses à ses abonnés, sans passer par un système de messagerie tiers.
La neutralité : ce qui passe dans le flux RSS arrive aux abonnés. Il n’y a pas d’algo de filtrage et de ciblage publicitaire comme sur Twitter, Facebook (normalement, et à condition d’utiliser un service digne de ce nom — exit Feedly donc, qui filtre, cible, suggère, monétise les flux).

https://twitter.com/PodcastHelper/status/1185413117380947969