#18961

Qwant : en finir avec l'omerta

Ah quand-même…

Donc Qwant c’est quand même le bordel en interne : un PDG "dictateur", parano, menaçant, agressif et vulgaire que même les employés craignent (au point d’exiger l’anonymat devant les journalistes), des bugs qu’ils refusent d’admettre, des pressions (menaces, insultes, procès) effectuées sur ceux qui critiquent :

Non contents de confirmer que Léandri « hurle » régulièrement, tous m'ont décrit un climat de « peur », voire de « terreur », entretenu par leur président. « Il est menaçant, il veut faire peur et la peur prédomine : peu de personnes oseront parler » m'a ainsi expliqué un cinquième ex-salarié, signe que si l'« omerta » (autre terme revenant plusieurs fois) semble règner en interne, elle commence à se fissurer – sous couvert d'anonymat. Si aucun des ex-salariés n'a accepté de témoigner nominativement, la concordance de leurs témoignages est confondante.

Bref, ça donne clairement pas envie d’utiliser ça, et surtout ça casse totalement l’idée selon laquelle Qwant serait un truc « différent » des autres boîtes…

Le seul moteur de recherche non-américain avec un brin de poids, s’en trouve ruiné par l’arrogance de son dictateur… C’est con hein ?

https://www.nextinpact.com/news/108195-qwant-en-finir-avec-omerta.htm