#18801

Tritium — Wikipédia

[#LT]

On me dit que le tritium n’existe pas à l’état naturel.

C’est faux, il est juste rare :

Il est relativement rare à l'état naturel (environ 1 atome de tritium pour 10^18 atomes d'hydrogène3)

(quote de Wikipédia, citant un document de l’ASN).

Après calculs, ça représente 7,4 millions d’atomes de tritium dans 2 L d’eau, ce qui ne compte que pour… 0,02 becquerels.

Effectivement, c’est pas énorme, et le « 10 Bq/L » semble énorme à côté (c’est juste 500 fois la dose naturelle).

Par contre, en buvant une eau (quelconque), vous buvez également des minéraux, dont surtout du potassium, qui possède un isotope radioactif bien connu, le potassium 40.

Ce dernier se trouve dans la corps, et ce sont ainsi 4 400 Becquerels imputables au potassium 40 dans tout le corps (donc 4 400 désintégrations radioactives par seconde, pour chaque être humain [de 70 kg] (source).

Là par contre, les 10 Bq/L ne sont plus rien…

Et comme l’indique la série de tweets de mon lien précédent : le tritium est relâché dans la nature selon un processus normal. Ce n’est pas une centrale qui a explosé en secret ni un essai nucléaire qu’on nous cache…

Mais sous vous avez peur, autant arrêter de boire de l’eau. Et de manger des plantes (bouuuh le carbone 14 !), et les animaux qui mangent les plantes, et de respirer (coucou tritium / radon / oxygène 18 / carbone 13 et 14 / …).

Puis les mesures n’ont permis que de déceler du tritium à Paris et en Bretagne. Probablement parce qu’ils n’ont cherché qu’à Paris et en Bretagne aussi ?

Faut pas oublier non plus que les appareils de mesures gagnent en résolution : si on cherche un truc, on va le trouver à coup sûr, même si ce ne sont que 2 atomes sur 10^30. C’est pas une raison pour paniquer : on est tous fait d’atomes et certains sont radioactifs.

PS : durant la lecture de ce poste, ce sont juste ~300 000 désintégrations que votre corps a produit et à rayonné autour de vous. Faut que j’appelle la police pour vous interdire ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tritium#cite_ref-LivreBlancTritiumASN2010_4-1