#18745

Canicule dans le Val-de-Marne : le don de ventilateurs à une école tourne à la farce administrative - Le Parisien

Purée mais c’est hallucinant :

Mais dans la journée, l'inspection académique du Val-de-Marne l'a prié de les remballer. Motif : tout matériel scolaire d'une « école du premier degré doit être soumis à un règlement », et ce « pour se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel ».

Ce vendredi matin, le parent d'élève est donc invité par la directrice de l'école à venir récupérer les ventilateurs. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Le père souhaite d'abord rapprocher sa camionnette du hall d'entrée. Impossible, lui répond-on. Il exige ensuite un mot écrit et explicatif de la direction. Nouveau refus.

La directrice le renvoie alors vers l'inspection académique. Qui, elle-même, l'invite à consulter… la directrice. Entre-temps, Philippe Bouriachi constate que le bâtiment scolaire appartient à la municipalité. Contactée, la mairie d'Orly nie toute responsabilité. Elle évoque, à son tour, une décision de l'inspection académique. Un imbroglio incompréhensible pour le père de famille.
Les professeurs ne veulent pas les rendre

« Ces ventilateurs sont perdus au milieu d'un no man's land administratif ! enrage Philippe Bouriachi. Tout le monde se refile la patate chaude. Au final, ce sont les enfants qui en pâtissent. »

Sur les dix ventilateurs, près de la moitié n'a pas été déballée des cartons. Mais, malgré la défiance de l'administration, l'autre moitié a été répartie dans les salles de classe par certains professeurs. Qui n'entendent pas particulièrement les rendre. Et menacent même d'appliquer leur droit de retrait. Il faut dire qu'à 11 h 30 ce jeudi, le thermomètre grimpait à près de 40 degrés dans l'une des classes où les stores, tout juste installés, venaient de se décrocher.

Comment ne pas faire le rapprochement avec les vogons (dans H2G2) :

Sans être méchants, ils sont déplaisants et papelards, cyniques et zélés. Ils ne lèveraient pas le petit doigt pour sauver leur propre grand-mère des griffes du Hanneton Glouton de Tron sans avoir au préalable un ordre écrit, contresigné en trois exemplaires, expédié, renvoyé, requis, perdu, retrouvé, soumis à enquête publique, reperdu et finalement enterré durant trois mois dans la tourbe avant d'être recyclé comme allume-feu.

… et l’image qui va bien : https://lehollandaisvolant.net/science-abuse.net1/img/a1/Monsters-Inc-4.jpg (tirée du dessin animé Pixar « Monstres & Cie »).

Je me souviens, au collège, quand il faisait trop chaud, que le prof décidait de mettre une table et le vidéo-projecteur dehors, à l’ombre sous le chêne de la cours de récré et qu’on faisait cours dehors sous la brise assis dans l’herbe.

J’imagine que s’il fait ça aujourd’hui, t’as la police de l’académie qui arrive avec une armée de bûcherons pour retirer l’arbre d’une catégorie non homologuée par le ministère du monde à l’envers et y planter un tilleul de 1,20 mètres approuvé en nous disant de reporter le cours dehors à t+40 ans…

ÉDIT : voir aussi ce billet de Ploum : https://ploum.net/formulaire-dadmission-pour-lenfer/

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/canicule-dans-le-val-de-marne-le-don-de-ventilateurs-a-une-ecole-tourne-a-la-farce-administrative-28-06-2019-8105253.php