#18743

Pour les employés en costume-cravate, l'enfer de la canicule | Slate.fr

Hahaha !

J’imagine que nous, les prolétaires, devons les plaindre ?

Pour info, voilà la température qu’il y avait à mon taf l’an dernier : https://lehollandaisvolant.net/img/ee/chaud.jpg
Et pour en rajouter façon « c’est moi qu’à la plus grosse » :
– pas de clim
– pas de rideaux, car supprimés pour en étudier la nécessité
– bâtiment, pièce et établi exposé plein sud
– le ventilateur était personnel, car notre CA à 7 chiffres ne suffisait pas pour acheter des ventilos à nous autres bouseux
– travail physique
– la médecine qui n’en avait que faire
– et rien n’était légalement possible car le Code du Travail en France ne prévoit rien à ce sujet (et de toute façon, le CE et le reste des huiles étaient climatisés, eux, ils s’en tapaient). Il y a juste quelques recommandations d’instituts de santé, sans réel pouvoir.

Et ça c’était l’an dernier, où il n’y avait pas de « plan canicule », il me semble.

Et le pire c’est qu’il y a bien pire ailleurs (on n’avait ni forge ni rien, par exemple), et ils fermaient les yeux sur la bouteille d’eau à notre place.

Depuis j’ai changé de boîte (pour plein de raisons, dont celle là) et là je suis dans une pièce climatisé.
J’en suis pas mécontent, franchement.

La clim n’est pas un « must-have », mais je pense que c’est tout de même un avantage qu’une direction un peu soucieuse du confort, de la santé et de l’hygiène de ses employés pourrait proposer, même si c’est à 28 ou 29 °C, c’est déjà largement mieux que 35+.

En tout cas, qu’on ne viennent pas me dire qu’elles ont chaud, les huiles en costard. Ils ne font pas un travail physique, eux.
Si les prolos peuvent nager dans leur sueur à dix dans une pièce, je vois pas pourquoi ça serait un drame qu’ils suent durant leur réunions qui servent à déterminer comment gaspiller l’argent qu’on produit..

http://www.slate.fr/story/147444/comment-hommes-habille-costumes