#17969

L'impact environnemental des voitures électriques confirmé par un nouveau rapport | ICI.Radio-Canada.ca

Ce que dit l’article, c’est qu’à l’usage, le CO2 émis est supérieur seulement si l’électricité produit se fait à partir d’énergies fossiles (charbon, gaz).
Si c’est fait à partir d’énergies propres, comme au Québec (l’article vient du Canada), alors ils sont au contraire extrêmement propres.
À l’usage, oui.

Donc en France, au Canada ou en Europe du nord où une bonne part de l’énergie électrique provient d’énergies non-émettrices de CO2 (charbon, gaz, pétrole), c’est totalement viable.
En Chine, en Inde, ça l’est beaucoup moins.

Quoi que… en Chine, c’est équivalent (et au Japon, USA, Allemagne, c’est environ à 40 % de CO2 en moins), toujours à l’usage.

« À l’usage », c’est donc aussi « d’émissions en centre-ville…

Ensuite, il y a la phase de fabrication.
L’article dit là encore (pour le CO2) que ça dépend de l’énergie primaire utilisée :

Cela s'explique, entre autres, par le fait que « la majorité de la production des batteries a lieu dans des pays avec une électricité très dépendante au charbon », principalement la Chine.

De nouveau, il suffit de faire une usine qui s’approvisionne sur de l’hydro ou du solaire pour totalement changer la donne.

Enfin, il y a les autres types de polluants, liés à l’extraction des composants nécessaires aux voitures électriques et spécifiques à celle-ci (cuivre, lithium…).
Là le bilan est nettement moins rose (ce qui est normal : les voitures à pétrole n’ont pas besoin de ça).

Mais faut relativiser là-aussi : ces polluants là, quoi que problématiques (on est d’accord), n’ont pas forcément un impact sur le climat.

Si c’est le climat qui est à sauver, la voiture électrique est très avantageuse.

Et sinon, oui, il y a aussi un problème lié au réseau électrique : il n’est pas prévu pour alimenter un parc auto entièrement électrique.

ÉDIT :
Oui, il est vrai que les barrages on un impact non négligeable sur l’écosystème (et pas que), en aval et en en amont, par leur présence et par leur effets.
Ceci est d’ailleurs le principal argument à leur encontre, généralement quand un projet de construction voit le jour.

Ce qui est "marrant", c’est qu’il y en a beaucoup moins (d’arguments) quand il s’agit de constater une marrée noire, ou d’aller faire mettre le feu au Moyen-Orient durant et depuis les 50 dernières années.

M’enfin, il y a bien une énergie qui n’émet pas de CO2, mais généralement personne n’aime. C’est celle qui permet à la France (par exemple) d’avoir un bilan carbone parmi les plus bas du monde.

ÉDIT 2
Ce n’est peut-être pas toujours le cas, mais si vous espérez une réponse à vos mais (j’en reçois pas mal à propos de ce post ici, d’où ce message ici), la moindre des choses est de rester poli et d’éviter les… noms d’oiseau ?

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1137571/vehicule-electrique-essence-electricite-charbon-ges-gaz-effet-serre-pollution