#16629

A RIVER ON FIRE! Gas explodes from Australian river near fracking site. - YouTube

Une des conséquences inattendue de l’extraction du gaz de schiste : de grandes quantités de méthane remontent à la surface sans être captées.

Ici c’est dans une rivière et on peut allumer les bulles pour littéralement mettre le feu à la rivière. C’est presque amusant (sauf pour les poissons qui vont respirer le méthane).

Maintenant si les failles de méthane se retrouvent en pleine forêt et qu’une étincelle passe par là (orage, électricité statique, etc.), c’est toute la forêt qui crame.

Ils voulaient pas procéder à l’extraction de ce gaz dans le sud de la France ? Bonne chance aux pompiers, donc.

(PS : les lacs normaux aussi produisent du méthane, en particulier à cause de la décomposition anaérobique (sans O2) des végétaux au fond de l’eau : il suffit de remuer un peu le fond pour faire remonter des bulles en grande quantité. Mais le flux de gaz n’est pas illimité et après quelques secondes, ça s’arrête. Ce que montre la vidéo, c’est un flux continu de gaz, qui peut durer des heures, des jours ou même des années : https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_de_l%27Enfer_(Turkm%C3%A9nistan))

https://www.youtube.com/watch?v=NvJAKVnK4qM