#15857

Sun Bug

Heu… le rendement de la bioluminescence est au contraire très important, atteignant 96 % dans le processus final, alors que nos LED ne sont qu’à 30% max (et les lampes incandescentes à 5~10 %), également ne prenant en compte que le processus final (invalidant donc ceci, qui veut comparer le processus de A à Z de la bioluminescence à un processus final des LED — il devrait donc prendre en compte le processus total de la LED, de sa fabrication à son utilisation, et là on serait loin d’atteindre 30 %).

Après, si on compare ça au nucléaire, on doit utiliser une formule qui se réfère à la quantité de matière transformée en énergie, et dans ce cas là, effectivement, le nucléaire transforme plus de masse en lumière.

Au passage, si vous connaissez les glow-sticks, ces bâtonnets transparents remplis de liquide qu’il faut mélanger et qui produit de la lumière, c’est de la chimioluminescence (forme générale de la bioluminescence). Là aussi le rendement est très important. Pour preuve, ça ne chauffe absolument pas : la quasi-totalité de l’énergie mise en jeu est relâchée sous forme de lumière utile.

J’avais jadis aussi fait un article sur les différentes façons de produire de la lumière.

http://what-if.xkcd.com/151/