Un an avec une montre connectée... on arrête les frais ?

Je pense être plutôt d’accord avec l’article.
Je n’ai pas de montre connecté, ni même de montre mécanique (j’ai l’heure sur mon portable).

L’idée d’avoir un truc accroché à moi comme ça ne me plaît pas (je porte ni bracelets ni casquette ni bijoux non plus). Et encore moins quand ce truc sert à m’interrompre toutes les deux minutes pour une connerie.

Peut-être un jour, s’il y a une révolution applicative dans le domaine, mais pour le moment non.

Oh, et un jour allez vous promener dehors pendant une heure ou deux (dans les bois ou un tour de vélo) en laissant tout appareil connecté à la maison. Vous verrez, ça fait un bien fou.

Et puis c’est une montre quoi. Vous troquerez un chef-d’œuvre de mécanique de précision contre un de cristal de silicium sous tension :D ? J’adore la technologie, le tactile, les applications et l’ingénierie qu’il y a dans l’informatique, mais parfois ça ne remplace pas ce qui est perceptible par les yeux et les oreilles.

(via)